Régime méditerranéen ou crétois: Comment cela marche-t-il ?

Les différentes composantes du régime méditerranéen ont chacune des vertus très spécifiques.

SOMMAIRE

I. Poisson contre viande


Le régime méditerranéen favorise l'absorption de graisses insaturées, contenues dans le poisson, au détriment des graisses saturées plus présentes dans la viande. Parmi les premières, l'acide oméga 3 dont l'action de réduction des tryglycérides, et donc sur la maladie coronarienne est maintenant reconnue. Ainsi, des études ont montré que la consommation régulière d'huile de poisson peut diminuer modérément la pression artérielle, essentiellement par la diminution du thromboxane A. Elles ont également souligné l'efficacité de ces acides gras en prévention secondaire, c'est-à-dire pour prévenir la récidive chez les personnes ayant fait un infarctus. Ainsi, la consommation régulière de poisson réduit de 40 % le risque de décès par infarctus du myocarde.haut page magasin bio ligne

II. Les antioxydants


Les fruits et les légumes verts apportent des fibres en quantité, de l'eau, des vitamines et peu de calories. Ils sont souvent consommés crus et l'on préférera toujours un fruit entier à un jus de fruit, surtout industriel, pour préserver l'ensemble des apports de l'aliment.

Les fruits et légumes colorés (orange, rouge, jaune ou vert) fournissent un taux élevé de carotène ou provitamine A (carotte, pêche, abricot, melon...), l'un des puissants antioxydants, avec la vitamine C (agrumes, chou, épinard, persil, cresson...). La vitamine E ou tocophérol est apportée par l'huile végétale qui apporte également des acides gras mono-insaturés, et notamment l'acide oléique, dont les effets bénéfiques sur le cœur sont maintenant acquis.

Le pourpier potager et les noix apportent, eux, l'acide alpha-linolénique, un acide gras dont le rôle est essentiel dans la prévention des maladies coronariennes.

Le vin apporte polyphénols et tanins. Il protégerait aussi le cœur en augmentant le HDL-cholestérol et en fluidifiant le sang, réduisant ainsi la formation de caillots. Cette action bénéfique sur la formation des caillots sanguins est également assumée par l'ail et l'oignon, éléments de bases de la cuisine méditerranéenne.

Les polyphénols et les antioxydants sont également présents dans les aromates, épices et condiments qui constituent l'attrait et la variété de la cuisine méditerranéenne.haut page magasin bio ligne

III. Le rôle des légumes secs


Légumineuses et légumes secs (lentilles, pois, haricots et fèves), qui constituent un élément majeur de la satiété, apportent des sucres à index glycémique bas. Ceux-ci permettent de modérer la sécrétion d' et les fibres qu'ils contiennent en quantité freinent la pénétration du cholestérol et des sucres rapides.haut page magasin bio ligne

IV. La prévention secondaire


Parmi les études terminées sur le régime méditerranéen, l'une a fait date: celle menée à Lyon par les docteurs Renaud et de Lorgeril, et dont les résultats ont été présentés dans le Lancet.

L'étude randomisée, c'est-à-dire composée d'un groupe test et d'un groupe témoin, d'intervention par le régime portait sur 605 personnes, âgées de moins de 70 ans, victimes d'un infarctus dans les six mois précédents. On parle alors de prévention secondaire.

Le groupe témoin consommait la nourriture habituellement prescrite aux coronariens par les cardiologues et le groupe expérimental un régime de type méditerranéen (plus riche en pain, légumes et fruits, moins en viandes). Beurre et crème étaient remplacés par une margarine spécialement conçue pour l'étude et de composition voisine à celle de l'huile d'olive mais enrichie en acide alpha-linolénique de façon à fournir aux patients cet acide gras au niveau consommé par les Crétois et les Japonais, qui affichent les meilleures espérances de vie au monde. Chez les Crétois cet acide est apporté par la consommation de pourpier, chez les Japonais par l'huile de Colza et de soja.haut page magasin bio ligne

V. Le régime de l'étude


Un groupe de 302 personnes a donc reçu tout au long de l'expérience des conseils diététiques pour les aider à adopter le régime méditerranéen. Le régime se composait ainsi de légumes secs et verts, de céréales, de peu de viande (en privilégiant la volaille et en diminuant le bœuf, l'agneau et le porc), de poisson (deux à trois fois par semaine), de féculents (riz, pâtes...), d'au moins un fruit par jour, de fromage et de vin en petite quantité, d'huile d'olive et de colza, mais ne comportait ni de beurre, ni de crème, le tout complété d'une margarine expérimentale, à l'huile de colza.

Le groupe témoin a suivi le régime Step one diet de l'American Heart association, préconisé après un premier infarctus: favoriser les protéines d'origine végétale, limiter les glucides à 55 %, les lipides à 30 % (dont 1/3 saturés, 1/3 mono-insaturés et 1/3 poly-insaturés), limiter le cholestérol à 250 mg/j et privilégier la consommation de fruits, de légumes et de céréales.

Les principales différences entre les deux régimes portaient donc sur les acides gras mono-insaturés, l'acide alpha-linolénique, le vin, le beurre et la crème.haut page magasin bio ligne

VI. Les résultats


Après 27 mois de suivi, les résultats indiquaient que le régime méditerranéen réduisait de plus de 70 % les décès de toutes causes et l'ensemble des problèmes cardiovasculaires. Paradoxalement, ces résultats étaient obtenus sans réduction de la cholestérolémie, ni de la triglycéridémie et sans augmentation du HDL-cholestérol par rapport aux témoins. En revanche, les taux, dans le sang, de vitamines antioxydantes (E et C), d'acide oléique, d'acide alpha-linolénique et d'acide eicosapentaénoïque sont significativement plus élevés, au bout de 52 semaines, dans le groupe expérimental que dans le groupe témoin.

Ces résultats pourraient être dus à la combinaison de cinq facteurs: la diminution des graisses saturées, la non-augmentation des acides gras poly-insaturés, l'augmentation des antioxydants naturels, l'augmentation de l'acide alpha-linolénique.

Ainsi, même après un premier infarctus, des habitudes alimentaires de type méditerranéen (y compris une consommation modérée de vin rouge) protègent de façon incroyablement rapide (deux mois) et efficace par rapport au régime prudent habituellement utilisé pour éviter récidives et décès. Des résultats si impressionnants que le comité d'éthique a décidé d'arrêter l'étude pour ne pas défavoriser le groupe témoin.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques:

Dictionnaire de diététique et de nutrition - Docteur Pierre Dukan - Le cherche midi.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.