Méthodes d'évaluation du stress

L'évaluation fait maintenant partie de notre vie quotidienne et en particulier de notre vie professionnelle. Il n'est plus un secteur d'activité qui ne cherche pas à évaluer ses procédures, ses actions et ses résultats.

SOMMAIRE

I. Pourquoi évaluer le stress?


L'évaluation est une démarche présente en médecine. Elle est habituellement destinée à mesurer:

a. les facteurs de risques d'une maladie pour lesquels il est difficile, compte tenu de leur multiplicité et leur influence, d'apprécier la responsabilité exacte.

b. la qualité de vie et d'autres thèmes comme la douleur ou la part de subjectivité et l'appréciation personnelle sont prépondérantes.

Le fait d'évaluer permet ainsi de mieux cibler la réalité du phénomène étudié, de le quantifier et ainsi de mieux l'appréhender et de mieux le voir évoluer.

Le stress fait partie des thèmes qu'il est difficile de quantifier et de mesurer:

a. La différence entre agent responsable du stress et conséquences du stress est peu souvent faite. Les agents stresseurs sont pourtant souvent bien identifiés.

b. L'interprétation du stress est très personnelle: des événements considérés par certains comme normaux peuvent être pour d'autres très lourds et générateurs de stress. L'inverse est bien sûr vrai.

c. Les conséquences sont très variables d'un individu à l'autre et la subjectivité c'est à dire l'interprétation personnelle de l'agent stresseur et des conséquences sont difficiles à prévoir.

L'évaluation du stress devrait intégrer:

a. l'appréciation des agents stresseurs c'est à dire les différentes pressions que vous subissez.

b. la mesure des conséquences éventuelles sur l'organisme.

c. les capacités d'adaptation.

L'évaluation de votre stress a trois objectifs principaux:

1. D'abord une remise en sensation. La vie quotidienne est telle que nous subissons un nombre important d'agressions sans nous en rendre compte. Les agents stresseurs sont présents et nous vivons avec eux sans obligatoirement chercher à nous préserver. L'organisme lui n'entend pas les choses de la même manière. Il tente de s'adapter avec plus ou moins de succès. Il est par contre nécessaire de savoir à quoi nous sommes exposés.

L'évaluation se fait selon, deux axes:

a. structurel c'est à dire vos conditions de vie professionnelles et personnelles.

b. conjoncturel en fonction de certains événements.

La remise en sensation se fait sous la forme de scores permettant de voir quelle est votre charge de stress et les conséquences.

2. Une appréciation des conséquences réelles du stress sur:

a. des paramètres physiologiques c'est à dire la traduction de la souffrance de votre organisme compte tenu des agressions qu-il subit.

b. des paramètres plus subjectifs comme la fatigue ou l'anxiété.

c. des paramètres comportementaux: alcool, café, nutrition, activité physique, culturelle...

3. Un suivi. Le fait d'évaluer et de faire en sorte que cette évaluation délivre un score permet de mémoriser les résultats et de suivre leur évolution quand des moyens de prévention ou des modifications peuvent intervenir au niveau des conditions de travail peuvent être mis en place.haut page magasin bio ligne

II. Structure et conjoncture


Votre vie quotidienne est faite de l'environnement dans lequel vous vivez, qu'il soit matériel ou humain et des différents événements auxquels vous êtes confrontés.

L'environnement est générateur d'un stress dit structurel. Ce stress structurel est composé d'éléments personnels et professionnels.

Parmi les éléments personnels:

• votre logement et son environnement ;

• votre mode de vie ;

• votre environnement affectif: famille, amis, réseau social.

Parmi les éléments professionnels:

• votre bureau et son environnement ;

• vos conditions d'exercice de votre métier ;

• votre environnement affectif ;

• les conditions de vie autour de votre métier ;

• les moyens de transports utilisés.

Le stress structurel est souvent difficile à faire évoluer. Il est néanmoins une composante importante du stress.

La vie quotidienne est faite d'événements qui sont générateurs d'un stress dit conjoncturel.

Ce stress conjoncturel est composé d'éléments personnels et professionnels.

Les événements personnels concernent habituellement trois domaines:

• affectifs, sentimentaux personnels ou familiaux ;

• la santé et les différents problèmes qui y sont liés ;

• financiers, habituellement secondaires à un problème professionnel.

Les événements professionnels sont liés à des conditions de travail non satisfaisantes : manque d'autonomie, problèmes de conflit d'autorité, etc. Ils peuvent être au maximum un problème de chômage et donc d'absence de travail.

Pour chaque agent stresseur, le poids c'est à dire l'importance du stress est différente en fonction de critères comme:

• la vulnérabilité personnelle ;

• le soutien disponible pour faire face ;

• l'évolution possible ;

• la soudaineté du problème, etc.

Cette évaluation initiale de chaque agent stressé et du contexte dans lequel il survient est un préalable obligatoire à la mesure du stress.haut page magasin bio ligne

III. Les échelles d'évaluations du stress


Les échelles d'évaluations du stress sont nombreuses. Elles cherchent à apprécier de manière globale les agents stresseurs et ne prennent que très peu souvent en compte les conséquences et les différentes adaptations mises en place.

Cet article propose différents types d'échelles permettant une évaluation globale des agents stresseurs d'une part, des conséquences sur l'organisme et les comportements d'autre part.

Ces échelles présentent l'originalité suivante:

a. Les réponses aux questions se font entre 0 et 10 selon des échelles qu'il est facile de remplir. 0 signifie que la proposition faite dans la question, que ce soit un événement, un comportement, une situation, est grave et particulièrement stressante. 10 à l'opposé signifie que tout va bien et qu'il n'y a ni stress ni pression dans ce qui est proposé.

b. Les résultats sont présentés selon la même logique mais cette fois entre 0 et 100 %. 0 % correspond a un score très grave et 100 % à un score normal.

Les échelles proposées dans les systèmes d'évaluation:

a. Une échelle événementielle.

b. Une échelle de stress de la vie quotidienne avec: une partie cadre de vie / vie quotidienne, une partie événement personnel, une partie contexte professionnel et événement.

c. Une échelle des conséquences du stress en terme de comportements.

Il est enfin possible de rechercher les conséquences du stress sur quelques paramètres physiologiques comme la fréquence cardiaque, la pression artérielle ou la température.haut page magasin bio ligne

IV. Comment construire votre propre modèle?


L'objectif est de vous donner la possibilité de construire votre propre outil de mesure de votre stress et de suivi.

Pour chaque groupe d'agents stresseurs: structurel et conjoncturel d'une part, personnel et professionnel d'autre part.

Il vous est proposé:

a. de choisir les items qui vous semblent faire partie de votre vie quotidienne et de votre environnement.

b. de hiérarchiser ces items c'est à dire de les classer par ordre d'importance. Le degré d'importance est défini par l'ampleur des conséquences que cet agent semble avoir sur vous, votre comportement, etc...

c. de définir parallèlement les conditions dans lesquels nous vivons et le poids qu'elles peuvent avoir sur le stress.

Parallèlement il est proposé de suivre:

a. les autres anti-stress c'est à dire principalement les moments de détente, l'activité physique, culturelle ou affective.

b. les comportements additifs: tabac, alcool, médicaments, etc.

Enfin, il est proposé de suivre certains paramètres physiologiques : fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, pression artérielle systolique et diastolique, température, etc.

Le modèle permet de suivre ces différents paramètres et de montrer le déséquilibre dans lequel on place l'organisme.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.