Les thérapies contre le stress: individuelles, groupe, hypnose et sophrologie

Comme un médicament pour un symptôme particulier, certaines thérapies peuvent être plus appropriées que d'autres, selon les difficultés que rencontre un individu. Ainsi certains facteurs spécifiques, comme la personnalité et les référents culturels, doivent inciter la personne qui souhaite consulter à se diriger vers une approche correspondant à ses caractéristiques personnelles. Cette affinité est le gage de l'efficacité du contrat moral qui s'instaure entre le thérapeute et son patient.

La psychologie propose différentes approches thérapeutiques. Les plus connues sont souvent les plus efficaces (ayant fait leur preuve depuis de nombreuses années). Toutefois, d'autres thérapies peuvent paraître plus marginales parce qu'elles sont plus jeunes. Elles n'en restent pas moins efficaces pour certaines problématiques. Nous recommandons tout de même la vigilance quand à certains apprentis thérapeutes qui utilisent souvent très mal ces techniques.

SOMMAIRE

I. Les thérapies individuelles


La thérapie de soutien:

Face à un problème ponctuel, isolé ou sans troubles majeurs associés, cette approche se propose de donner, comme son nom l'indique, un soutien psychologique relativement court (psychothérapie brève) qui n'entre pas dans le détail de problématiques lourdes à gérer.

L'attitude encourageante du thérapeute se complétera éventuellement par diverses techniques propres à sa formation comme par exemple la relaxation.

La psychothérapie d'inspiration analytique:

C'est une sorte d'alternative entre la psychothérapie de soutien et la psychanalyse. Cette approche utilise les concepts fondamentaux de la psychanalyse. Le thérapeute se réfère à des cadres théoriques particuliers pour permettre au patient d'explorer, d'observer et de résoudre certaines de ses difficultés. Les échanges patients-thérapeutes s'effectuent en face à face, la relation dynamique de la discussion est privilégiée, c'est-à-dire qu'il n'y a pas, ici, utilisation du divan, comme c'est le cas généralement en psychanalyse.

La psychanalyse:

Elle se caractérise principalement par la méthode des associations libres et de la règle du tout dire, sans aucune restriction. La psychanalyse tente d'aborder les conflits névrotiques (perturbations affectives) par l'intermédiaire du discours (verbalisations manifestes ou latentes comme les lapsus), du symbolisme et du travail sur la relation (réelle et fantasmatique) qui s'instaure entre le patient et son thérapeute. Le but est, entre autre, d'aboutir à une plus grande souplesse dans l'activité mentale du sujet en l'amenant à prendre conscience de ses conflits pulsionnels, de leur origine, et tendre ainsi à leur acceptation.

La thérapie cognitivo-comportementale:

Actuellement, cette approche est particulièrement indiquée dans le traitement des troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ainsi que dans celui de certaines phobies. L'objectif est de changer les éléments de déclenchement et de maintien des perturbations du comportement. Pour ce faire, le thérapeute va chercher, dans un premier temps, à définir très précisément le problème du patient (circonstances d'apparition, causes envisagées, évaluation de sa gravité par rapport à d'autres...). L'objectif est de lui proposer un plan d'action thérapeutique adapté, en insistant sur les comportements et les connaissances associés (actes et processus relatifs aux capacités de perception, de raisonnement, de mémoire...). Loin des schémas psychanalytiques, cette approche est plus pragmatique dans la mesure où elle travaille et fait travailler davantage le patient sur des faits observables que sur des contenus inconscients.haut page magasin bio ligne

II. Les thérapies de groupe


L'approche systémique:

Selon cette approche, il existe tout un ensemble de systèmes qui exercent une influence sur la vie d'un individu (famille, travail, loisirs). Si l'un de ces sous-systèmes ne fonctionne pas correctement, c'est tout le système de fonctionnement de la personne qui sera affecté. Le principe de cette approche est donc de considérer que, si l'une des parties du système change, c'est l'ensemble du système qui sera modifié. On trouve généralement deux types de prise en charge orientée par cette théorie, la thérapie familiale et la thérapie de couple.

La thérapie familiale:

Cette approche envisage les problématiques du patient au travers des interactions entre les membres d'un même système (ici, la famille). Elle insistera sur les transformations qui se produisent à l'intérieur de cet ensemble. Le postulat de base est que le membre de la famille qui semble apparemment avoir un problème, n'est en fait que le porte-symptôme d'un dysfonctionnement général ou particulier du système dans lequel il se trouve. Le but est donc de restituer dans ce système un équilibre acceptable pour tous, en respectant l'individualité de chacun.

La thérapie de couple:

Ce type d'approche part du même postulat que celle énoncée ci-dessus. La thérapie se centre autour des difficultés affectives ou relationnelles que peut rencontrer un couple. Plus qu'une recherche d'un éventuel fautif unique, c'est tout le système couple qui sera pris en compte, en faisant toujours attention aux éventuels autres systèmes qui auraient une influence sur lui, comme le sous-système enfantsbeaux parentstravail.

Le psychodrame:

Cette technique à pour but de rassembler, sous le couvercle d'un jeu, des individus impliqués dans un conflit, des scènes anciennes, actuelles ou futures en rapport avec celui-ci. Sous forme d'improvisation théâtrale et selon un cadre précis, des tiers ou moi auxiliaires, donnent la réplique sous la direction d'un ou plusieurs thérapeute(s)-metteur(s) en scène.

L'objectif est la libération des affects, mais aussi la prise de conscience et l'élargissement des rôles qui constituent notre personnalité: nous sommes en effet amenés dans la vie de tous les jours à changer d'attitudes et de rôles en fonction des situations, pour une meilleure adaptation au contexte. Il existe plusieurs variantes de cette approche, comme par exemple le psychodrame analytique qui transpose les concepts de la psychanalyse dans le jeu dramatique des personnes.haut page magasin bio ligne

III. L'hypnose ericksonienne


Élaborée par Milton H. Erickson, cette approche a pour postulat de base de considérer l'inconscient comme un lieu de ressources utiles pour la résolution de problèmes (par opposition aux conceptions freudiennes qui l'envisagent principalement comme un lieu de conflit entre pulsions).

L'hypnose est un état de conscience modifié, c'est-à-dire que l'on reste conscient de ce qui se passe autour de nous durant la séance, tout en ayant accès à un niveau de pensée plus implicite. Cette approche part du principe que, sous hypnose, l'inconscient du sujet et plus facilement accessible. L'hypnothérapeute va donc induire cet état, le cadrer et l'approfondir pour que le patient puisse trouver dans son inconscient (le centre des ressources) les solutions les mieux adaptées à son état.

Le thérapeute utilise, entre autre, des métaphores ou images sensorielles et symboliques adaptées au patient. Ici, aucun rapport avec l'hypnose de spectacle (pas de manipulations nuisibles et potentiellement dangereuses de l'inconscient...).

Les applications sont multiples, allant de l'accompagnement à l'arrêt du tabac jusqu'au déblocage artistique (angoisse de la page blanche chez les écrivains par exemple). Récemment, des anesthésistes l'appliquent dans le cadre de certaines opérations pour alléger la dose de somnifères et ainsi améliorer le vécu du réveil postopératoire chez les patients.haut page magasin bio ligne

IV. La sophrologie


Inventée en 1960 par le Dr A. Caycedo, neuropsychiatre de Barcelone, cette technique physique et mentale est fondée sur la respiration abdominale et la visualisation positive. Elle tend à développer la prise de conscience et l'accroissement de l'énergie vitale. Elle aide les patients à se libérer des conditionnements passés en découvrant d'autres possibilités, tant physiques que psychiques, et ainsi à renforcer le potentiel positif présent en chaque individu. Gestion du stress, complément d'aide aux sportifs de haut niveau, travail sur l'image du corps et entraînements préventifs de la mémoire chez les personnes âgées, la sophrologie réconcilie souvent dans son approche le corps et la pensée.haut page magasin bio ligne

V. L'analyse transactionnelle


L'analyse transactionnelle, mise en place par le neuropsychiatre Eric Berne, est une approche qui part du postulat qu'il existe en chacun de nous trois états différents: l'adulte, le parent et l'enfant. Nous utilisons, selon les situations, l'un ou l'autre des états, comme canal de communication. Mais il peut arriver que le canal choisi ne soit pas le plus approprié ou que la personne s'enferme dans un seul canal d'expression, ce qui serait à l'origine des dysfonctionnements dans les échanges avec autrui. Cette approche invite le patient à analyser ses modes de communication et à en découvrir d'autres pour élargir son répertoire de réponses. Cette technique vise à développer l'autonomie du sujet, tant pour lui-même que pour ses relations sociales, familiales et professionnelles.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com. Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité.