Soulagement des symptômes de la ménopause

Près de 75% des femmes ressentiront les symptômes de la ménopause. Pas étonnant que de nombreux traitements leur soient offerts. Quels sont ces traitements et quel est leur degré d'efficacité? Petit tour d'horizon pour «méno-boomers».

SOMMAIRE

I. Hormonothérapie substitutive (HTS)


L'hormonothérapie substitutive (HTS) consiste à remplacer les hormones que l'organisme cesse de produire à l'arrivée de la ménopause. Elle agit sur tous les symptômes de la ménopause. Si vous avez encore votre utérus, il vous faudra une hormonothérapie combinant les œstrogènes et la progestérone. Si vous avez subi une hystérectomie, vous aurez besoin d'œstrogènes seulement. Une autre hormone, la testostérone, peut parfois être ajoutée, particulièrement dans le cas où une hystérectomie a été pratiquée.

L'étude américaine Women's Health Initiative (WHI) a généré certaines craintes au sujet de l'hormonothérapie substitutive combinée. La Société des Obstétriciens et des Gynécologues du Canada et la Société canadienne du cancer ont adopté des positions différentes quant à l'hormonothérapie substitutive combinée. Il appartient à chaque femme de prendre une décision éclairée avec son médecin traitant.

Les biphosphonates, la calcitonine et les modulateurs sélectifs de récepteurs oestrogéniques (MSRE) servent au traitement et à la prévention de l'ostéoporose. Les MSRE (dont le plus récent raloxifène) réduisent de plus le cholestérol total et le LDL cholestérol. Cependant, le raloxifène peut augmenter les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes.

La clonidine et une préparation associant belladone, ergotamine et phénobarbital sont utilisées depuis plusieurs années pour atténuer les bouffées de chaleur. Si la clonidine présente peu d'effets secondaires, certains facteurs (prise de médicaments contre l'hypertension artérielle ou d'antidépresseurs, maladie cardiaque, maladie rénale ou dépression) devraient être portés à l'attention du médecin. La préparation associant belladone, ergotamine et phénobarbital a quant à elle fait l'objet de nouvelles contre-indications en 2003 par Santé Canada.haut page magasin bio ligne

II. Calcium et vitamine D


Le calcium et la vitamine D sont nécessaires pour maintenir les os en santé. La Société de l'ostéoporose du Canada recommande un apport quotidien de 1 000 à 1 500 mg de calcium pour les personnes de 50 ans et plus. Si votre régime ne contient pas suffisamment de calcium, il vous faudra peut-être avoir recours à un supplément. Pour favoriser l'absorption du calcium, vous devez aussi avoir un apport de 400 à 800 UI de vitamine D à partir de votre régime alimentaire, de votre exposition au rayons du soleil ou d'une multivamine.

Les crèmes à oestrogène, les capsules de vitamine E, les hydratants et les lubrifiants vaginaux permettent d'obtenir un soulagement de la sécheresse vaginale. On conseille également de boire beaucoup d'eau et d'éviter les huiles ou les bains moussants susceptibles de causer des irritations vaginales.haut page magasin bio ligne

III. Plantes médicinales


Les plantes médicinales deviennent de plus en plus populaires pour traiter certains symptômes de la ménopause. Les principales sont le millepertuis (dépression), le ginkgo biloba (perte de mémoire), le don quai (bouffées de chaleur et sécheresse vaginale), la centranthe et la valériane (troubles du sommeil), le kawa (anxiété et insomnie), l'huile d'onagre (troubles de la ménopause), l'actée à grappe noire ou black cohosh (bouffées de chaleur et sécheresse vaginale).

Si plusieurs de ces plantes semblent remplir leurs promesses (actée à grappes, millepertuis, ginkgo biloba, valériane), on sait qu'elles peuvent avoir des interactions avec des médicaments et causer des effets secondaires indésirables. Avant de consommer quelque produit que ce soit, même s'il s'agit de produits naturels, il est fortement conseillé de consulter son médecin ou son pharmacien afin de déterminer le traitement qui convient à son état de santé.

Les graines de lin et le soya sont les deux principales sources de phyto-oestrogènes, les lignanes et les isoflavones. Les phyto-oestrogènes auraient de nombreux effets bénéfiques: réduction des bouffées de chaleur, amélioration du cholestérol total et réduction du mauvais cholestérol, réduction de la perte osseuse, protection contre le cancer du sein.

Or, des études récentes suggèrent que le soya pourrait stimuler la croissance des cellules cancéreuses du sein. C'est pourquoi les nutritionnistes privilégient les aliments faits de soya plutôt que les suppléments d'isoflavones, surtout si on est à risque de cancer du sein.haut page magasin bio ligne

IV. Autres remèdes naturels


L'acupuncture, l'acupressure, le massage, la méditation et les techniques de relaxation peuvent également se révéler efficaces pour soulager certains symptômes, en réduisant le niveau de stress.

Les exercices de la structure pelvienne (Kegel) peuvent améliorer grandement les problèmes de contrôle de la vessie. Des études ont démontré que 60 % des femmes qui font des exercices Kegel ont constaté une amélioration de leur fonction urinaire au cours des trois mois suivants.

L'activité régulière améliore la santé physique et psychologique. Elle a des effets positifs sur le vieillissement général, l'humeur, la calcification des os, le contrôle des sucres et des graisses et la circulation. On recommande généralement 30 minutes par jour d'activité physique d'intensité modérée, que l'on peut répartir en trois séances de 10 minutes.

Le mode de vie joue un rôle important dans le contrôle des symptômes de la ménopause. On conseille particulièrement de s'abstenir de fumer, de réduire sa consommation de caféine et de limiter ou d'arrêter sa consommation d'alcool.

Quel que soit votre choix, discutez-en avec votre médecin. Les symptômes de la ménopause varient d'une femme à l'autre et le cas par cas est de rigueur lorsque vient le temps de choisir un traitement.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.