Magasin bio en ligne

Les tisanes : Composer, préparer et consommer

Une tisane consiste à l'extraction des principes actifs des plantes sous la seule action de l'eau, en d'autre terme, c'est une préparation liquide, riche en composants biochimiques, qui résulte de l'effet de l'eau sur les organes végétatifs séchés des plantes. Ces dernières sont utilisées en vrac ou en sachet-dose (infusette).

Les tisanes sont bues, usage interne, ou parfois utilisées en usage local (gargarismes) ou encore en usage externe (bains, lotions, compresse). Les quatre domaines les plus concernés par les prises de tisanes sont: la digestion difficile, les troubles du sommeil, l'insuffisance veineuse et les états grippaux.

SOMMAIRE

I. Les principales règles pour composer un mélange pour tisane


Les tisanes sont préparées à partir d'une plante unique ou bien d'un mélange de plusieurs plantes. Pour composer un mélange pour tisane, il convient de respecter les règles simples suivantes:

1. Total de 10 plantes au maximum

Ne pas dépasser un total de 10 plantes (idéalement 5) dans le mélange:

a. 3 à 5 plantes responsables de l'activité.

b. 1 à 3 plantes améliorant la saveur (si nécessaire).

c. 1 à 2 plantes améliorant l'aspect (si nécessaire).

Plantes améliorant la saveur: Pour masquer des goûts désagréables (comme celui d'Harpagophyton, par exmple), on pourra utiliser des correcteurs de goûts suivants: Anis vert, badiane, basilic, bigaradier (oranger amer), cannelle, carvi, clou de girofle, coriandre, fenouil doux, mélisse, menthe poivrée, romarin, sarriette, thym.

Plantes améliorant l'aspect: Pour donner des couleurs à un mélange composé pour tisane un peu terne, on pourra employer les correcteurs d'aspect suivants: Bleuet, coquelicot, karkadé (hibiscus), mauve, pensée sauvage, souci (calendula), violette.

2. Vertus complémentaires des drogues:

Mélanger des plantes ayant la même propriété ou deux propriétés complémentaires. La législation accepte des associations de propriétés comme: palpitations et insomnies, digestion difficile et troubles hépatiques ou encore manque d'appétit, fatigue et asthénie.

3. Densités proches:

Associer des plantes de densités proches, restant mélangées de manière homogène. Cette règle est établie afin de garantir que chaque prise renferme bien l'ensemble des constituants actifs des drogues.

4. Préparation identique:

Mélanger des plantes s'employant de manière identique. Les racines sont utilisées de préférence en décoction tandis que les parties fragiles de la plante comme les feuilles ou les fleurs seront employées en infusées.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Comment préparer une tisane?


Les deux méthodes les plus communes et les plus courantes pour préparer une tisane sont soit l'infusion soit la décoction.

Infusion:

tisane sauge feuilles bioL'eau frémissante est ajoutée aux parties sèches de la plante. Dans quelques cas (exemple de menthe ou de sauge) il est possible d'employer la plante fraîche, à condition, bien sûr, d'en avoir la chance.

Au bout de quelques minutes, généralement entre 5 et 10, de contact dans un récipient de préférence couvert, le mélange peut être filtré afin d'obtenir l'infusé.

L'infusion est une technique qui convient parfaitement aux organes fragiles et délicats du végétal: Feuille, fleur, bractée, inflorescence et sommité fleurie.

Décoction:

Le parties sèches du végétal sont submergées dans l'eau bouillante et l'ébullition est maintenue durant une bonne dizaine de minutes. L'ensemble est, ensuite, filtré afin de donner le décocté.

La décoction concerne les organes durs et compacts de la plante: Bois, écorce, aubier, baie, graine, fruit, racine, rhizome et tige. Ces parties végétatives ne délivrent leurs secrets que sous l'effet prolongé du feu et de la chaleur.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Règles pour consommer une tisane


On ne cessera jamais de rappeler que la prise des plantes à des fins médicinales est un acte qui doit être accompagné de l'encadrement d'un professionnel de la santé. Néanmoins, quelques règles de bon sens sont à prendre très au sérieux afin d'éviter toutes complications.

1. Consommer une tisane sitôt préparée:

La règle consiste à ne pas conserver la tisane. Si on a pas le choix, la durée de conservation ne doit guère dépasser 24 heures dans un récipient fermé et dans un endroit froid et sec.

Passé ce délai, la préparation est sujette à une contamination par des germes pathogènes et au mieux les constituants actifs de la tisane seront détériorés.

2. Respecter la posologie:

Pour consommer une tisane, même quand il s'agit de plantes à usage courant, il faut absolument respecter les quantités et les dosages recommandés, le mode de préparation (soit en tisane, en décoction ou autre), la périodicité, la durée et le moment de prise dans la journée (Par exemple, beaucoup de plantes sont déconseillées dans la soirée à cause de leurs effets sur le sommeil).

Quantité: En règle générale, la dose de la plante sèche dépasse rarement 20 gr pour un litre d'eau. Le plus souvent, cette quantité, correspondant à 2 grammes par tasse (100 ml), est suffisante pour nous offrir tout le bien qu'on pense d'elle.

La mesure peut être notamment et tout simplement effectuée à l'aide d'un ustensile de cuisine, en l'occurrence une cuillerée à soupe ou café (sans être obliger de faire appel à un appareil de précision).

Ce qui il faudrait garder à l'esprit c'est qu'une cuillerée à soupe du végétal fragmenté correspond à une masse variant de 2 à 10 grammes selon la densité de la partie sèche de la plante en question.

Durée et périodicité: Une cure avec une plante ne doit guère dépasser une période maximale de 4 jours. Si les symptômes, à l'origine de la prise, persistent, une consultation médicale devient une nécessité absolue voire même une urgence.

On peut boire jusqu'à 4 tisanes par jour. Cependant, encore une fois, chaque plante est différente et par conséquent, la fréquence de prise doit être en fonction des propriétés médicinales du végétal.

À titre d'indication, les tisanes dites diurétiques doivent être exclues du programme du soir. Les stimulantes ou les excitantes sont prohibées à partir de 17h. Les sédatives, favorisant le sommeil, sont déconseillées le matin.

Il faut également souligner que beaucoup de tisanes sont déconseillées ou parfois interdites chez la femme enceinte, allaitante et chez les enfants de moins de 7 ans. La boutique bio en ligne recommande vivement de s'abstenir en cas de doute ou, au mieux, demander conseil à un médecin ou un pharmacien.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne