Magasin bio en ligne

Sauge feuilles bio 40 gr (anti-sudorifique et bactéricide) - Herbier de France

Tisane de sauge - Herboristerie bio en ligne
Troubles de la ménopause et transpiration excessive
Fournisseur : L'Herbier de France

Prix TTC
3,20 €
3,90 €
Remise : -0,70 €
Description du produit

Tisane bio : Feuilles de sauge - Troubles de la ménopause et transpiration excessive

  • Label agriculture biologique - Boutique bio en ligneNom scientifique: Salvia officinalis - Famille botanique: Lamiacées (ancien nom de la famille: Labiées) - Autres noms de la plante: Grande sauge, sauge commune, herbe sacrée, sauge officinale - Composition: Feuilles de sauge* - Net: 40 gr - *Sauge issue de l'Agriculture Biologique.

Comment préparer la tisane de la sauge?


1,5 gr (2 cuillères à soupe) par tasse en infusion. Ajouter les feuilles de sauge à votre eau frémissante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Vous pouvez boire jusqu'à 3 infusions par jour dont une tasse au coucher (sueurs nocturnes).Infusion camomille romaine bio

La tisane bio feuilles de sauge n'est pas un médicament. Conserver votre sachet de tisane à l'abri de la lumière et dans un endroit sec.

Quelles sont les vertus de la sauge?


La sauge, ou celle qui sauve (Salvia), est une plante très réputée pour ses vertus médicinales et pour son intérêt aromatique. Ses fleurs et ses feuilles exhalent des saveurs chaudes, odoriférantes, avec un léger arrière-goût amer. On lui attribue, depuis l'Antiquité, des propriétés digestives, anti-inflammatoires et antispasmodiques. Son infusion aurait, aussi, une activité bactéricide remarquable. La sauge est notamment très appréciée pour ses actions bénéfiques au niveau de la sphère féminine. Elle est, en effet, un régulateur hormonal chez la femme et lutte, d'une manière efficace, contre les troubles de la ménopause. La sauge officinale serait, selon le Dr E. Schneider (Des plantes pour votre santé), un excellent traitement, préventif et curatif, pour soigner différents troubles de nature inflammatoire (association avec la camomille matricaire). Elle fut, en outre, regardée comme stimulante, tonique, stomachique.

Principaux constituants biochimiques:

La sauge contient une huile volatile riche en salviol (alcool diterpénique aux vertus anti-inflammatoires et aux propriétés œstrogène-like), kinéol, pinènes, bornéol (composé organique bicyclique), tanin (5%) et résine (environ 5,5%), et cendres (9%). Elle renferme, en plus de ces principes actifs, des protéines et des substances biochimiques dont la structure est proche de la gomme.

Une plante pour les femmes:

Grâce à sa contenance en Phytœstrogènes, la sauge possède une activité œstrogénique et favorise, ainsi, le bien être féminin tout au long des différentes étapes de sa vie et au cours de ses périodes menstruelles. Elle régularise et provoque la menstruation des règles et soulage les douleurs.

Transpiration:

La sauge permet, par ailleurs, le maintien d'une sudation normale et contribue, notamment, à atténuer les troubles de la ménopause et les bouffées de chaleur. Son action antisudorale est, fort probablement, due à sa contenance en tanins qui inhiberaient les terminaisons nerveuses des glandes sudoripares. L'activité antisudorifique de la sauge, employée en interne, a été signalée pour la première fois par le médecin hollandais Van Swieten. Ces vertus ont été, par la suite, confirmées par différents recherches scientifiques. Le Dr Schneider, dans son ouvrage Des plantes pour la santé, recommande son usage pour lutter contre la transpiration excessive accompagnant une tuberculose, durant ou après une infection.

Troubles digestifs:

L'utilisation traditionnelle de la sauge repose, également, sur son action cholérétique (augmentation de la sécrétion biliaire) et antispasmodique. Grâce à sa richesse en Flavonoïdes, contenus dans ses feuilles, cette plante d'herboristerie est recommandée en cas de fermentations intestinales, spasmes gastriques et intestinaux ainsi qu'en cas de digestion lente accompagnée de ballonnements et flatulences.

Activité anticancéreuse:

La sauge contient de l'acide ursolique, composé actif, qui lui incombe une activité anticancéreuse probable et un potentiel anti-inflammatoire remarquable.

Usages en cosmétique:

La sauge est une plante exquise, très prisée en cosmétologie pour ses propriétés apaisantes, astringentes et dégraissantes. Elle est souvent rencontrée, comme composant majeur, dans les déodorants, les produits de soin pour le visage et les shampoings. Employée en rinçage, la sauge assombrit naturellement la chevelure, tout en la faisant briller. Elle est également très efficace pour lutter contre les pellicules.

La sauge, habitat et identification


Histoire d'une plante sacrée:

D'origine méditerranéenne, la sauge officinale, famille des Lamiacées, est une plante déjà connue à l'époque des pharaons sous le règne de Ramsès. Cette plante aromatique et médicinale a traversé le temps et les continents pour être élevée au rang d'herbe sacrée par les grecs et les romains.

sauge salvia officinalisElle est dotée d'un véritable pouvoir salvateur et considérée comme un remède de base pour presque tous les maux, d'où son nom Salvia (du latin salvare: sauver). La sauge fut, d'abord, employée pour ses propriétés guérisseuses. Au Moyen Âge, elle fut considérée comme aromate, mais aussi comme remède. Des écrits de l'École de Médecine de Salerne, fondée en IXe siècle et située sur les côtes des régions péninsulaires et insulaires du sud de l'Italie, mentionnent l'intérêt de cette plante. Dans le Tyrol (province autrichienne), on utilise traditionnellement l'espèce dite Salvia glutinosa (sauge glutineuse, herbacée rare en France qui peut être potentiellement confondue avec Salvia nubicola) afin de luter contre la maladie de la coqueluche. Au Proche Orient, notamment, en Palestine, la sauge pourifera est particulièrement recherchée des homéopathes.

Habitat:

La sauge officinale est un sous-arbuste d'environ 50 cm de haut qui pousse spontanément dans nos jardins. C'est l'une des plantes caractéristiques des régions méditerranéennes. Il existe plus de 800 espèces de sauge réparties dans les différentes zones géographique de notre planète bleue, à climat chaud à tempéré. Mais seule l'espèce Salvia officinalis s'emploie comme aromate et herbe médicinale.

Caractéristiques botaniques:

Les feuilles de la sauge, veloutées et épaisses, sont de couleur vert pâle ; elles sont caractérisées par une odeur chaude et camphrée (camphre de son huile essentielle). Les fleurs sont très mellifères et se développent de mai à juillet. Elles sont sous forme d'épis d'une belle couleur bleu violet.

Reconnaître les feuilles de sauge sous leur forme sèche:

Feuilles grises, lancéolées, très velues sur les deux faces. Réseau de nervures très dense. Odeur aromatique.

Crédit photo © zharkikh - flickr.com - Salvia officinalis (Fleurs de sauge)

Associations et indications pour la sauge


a. Troubles de la ménopause et transpiration: Sauge + Trèfle rouge. Afin d'éviter, ou du moins diminuer, la transpiration des pieds, la boutique bio en ligne vous recommande de mettre des feuilles de sauge dans vos chaussures.

b. Règles irrégulières: Sauge + Huile d'onagre.

c. Confort digestif: Sauge + Feuilles de romarin + Graines de fenouil ou encore Sauge + Feuilles de thym: Une cuillère à soupe de chacune des herbes dans un demi litre d'eau bouillante. Infuser pendant une dizaine de minutes. Boire la tisane une heure après les repas.

d. Maladies de la muqueuse et des gencives: Mâcher les feuilles fraîches de sauge et/ou frictionner et masser les gencives avec de la purée de feuilles. Infusées dans du lait chaud, elles soulageraient les maux de la gorge et soigneraient les refroidissements.

e. Tisane antisudorifique: 80 gr de sauge + 10 gr de prêle des champs + 10 gr de racines de valériane. Infuser une cuillerée à soupe de la préparation pour une tasse d'eau bouillante.

f. Soin à la sauge pour les cils: 15 gr de feuilles de sauge séchées + 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive bio. Les feuilles de sauge sont préparées en décoction dans un litre d'eau pendant 10 minutes. L'infusée est laissée refroidir, puis filtrée. Ensuite, on verse une cuillerée à soupe d'infusion dans un flacon à goulot étroit et on y ajoute l'huile d'olive (le mélange est suffisamment secoué afin d'obtenir une composition homogène). Cette recette est utilisée comme soin quotidien des cils. Pour ce faire, on l'applique à l'aide d'une brosse à mascara propre destinée à cet usage.

Les indications et les vertus médicinales de la sauge, citées dans cet article, ne sont pas des recommandations médicales mais seulement des renseignements. Pour tout usage des plantes afin de guérir une maladie, Bio en ligne.com vous conseille de consulter un professionnel de la santé.

Les conseils de l'herboristerie bio en ligne


Cultiver la sauge:

La sauge adore les terres caillouteuses, sèches et semi-arides ; les sols drainés et les sites bien ensoleillés lui conviennent parfaitement. Elle peut être facilement cultivée dans les jardins ou même dans les balcons. Sa récolte se fait au fur et à mesure de sa consommation. L'infusion de ses feuilles fraîches est plus parfumée. Elles sont cueillies de préférence le matin. Les principaux pays producteurs de la sauge sont la Croatie et la Turquie. Elle est généralement cueillie à l'état sauvage, mais il est aussi possible de la cultiver dans des grandes plantations. En Croatie, notamment sur ses îles situées à la mer Adriatique, la sauge croît, d'une manière naturelle, jusqu'à 1500 mètres d'altitude. Les brebis en raffolent permettant, paraît-il, de produire un fromage parfumé de grande qualité nommé le Paški Sir (En savoir plus Cf. Cultiver la sauge en pot ou dans le jardin).

Usages culinaires:

Les feuilles de sauges, fraîches ou séchées, peuvent être potentiellement employées en cuisine. En assaisonnement, elles sont parfaites pour aromatiser l'agneau rôti ou encore le poisson grillé. En Allemagne, on les utilise fraîches pour élaborer une recette très appréciée, qu'on appelle queue de souris. Elles sont roulées dans une pâte brisée et sucrée (préparée en friture), et la tige des feuilles de la sauge, dépassant du beignet, nous rappellent, avec un peu d'imagination et beaucoup de bonne volonté, une queue de souris.

Références bibliographiques