Crédit photo © Martine BÉNÉZECH, CC BY-SA, tela-botanica.org

Sarriette des montagnes semences bio (Satureja montana)

Aromatique, condimentaire et médicinale

3,10 €
2,90 €
-0,20 €
Description du produit

Sarriette des montagnes (Semences biologiques, biodynamiques et paysannes) - Aromatique vivace

Nom ScientifiqueSatureja montana Syn. Satureja illyrica, Satureia hyssopifolia, Micromeria montana - Famille botanique: Labiées (Lamiacées) - Plante aromatique vivace.Label AB magasin bio en ligne

Autres noms: Sarriette sauvage, sarriette rampante, poivre d'âne, herbe à fèves.

Net: 0,2 gr (± 625) (≈ 2500 graines/gr - semences brunes, oblongues, anguleuses, plus claires et plus petites que celles de la sarriette annuelle) - Levée estimée: 15 jours (semis) - Climat: indifférent - Exposition: ensoleillée - Sol: léger, humifère, bien drainé - Période de semis: avril (semis) et printemps (boutures et division des touffes) - Lune: Indifférente - Floraison: juillet à fin septembre - Cueillette: 1 ans (semis) et 3 mois (division des touffes).

Propriétés et utilisations de la sarriette


Les feuilles fraîches ou séchées de la sarriette des montagnes sont utilisées en cuisine afin de parfumer les salades, les sauces et les marinades (ajoutées en fin de cuisson). Leurs saveurs légèrement piquantes et, relativement, pénétrantes sont parfaites pour relever les préparations culinaires.

Les feuilles de la sarriette des montagnes sont très appréciées en phytothérapie. Elles sont employées pour leurs propriétés médicinales carminatives, antispasmodiques, digestives, anti-infectieuses, aphrodisiaques, toniques et stimulantes.

Description botanique de la plante


La sarriette vivace est une espèce buissonnantes qui possède des feuilles odorantes, vertes, petites, linéaires et persistantes. Ses tiges, hautes de 30 à 40 cm, sont, carrées, ligneuses à la base et très ramifiées. Ses fleurs, très mellifères, sont de couleur rose ou blanche. Elles se développent en petites grappes, à l'aisselle des feuilles.

Exposition, sol et climat


La culture biologique de la sarriette des montagnes est, relativement, facile et ne demande pas de soin ou d'entretien particulier. Elle s'apprête très bien pour une plantation en bordure ou comme herbe ornementale dans les rocailles. C'est une plante qui adore les endroits bien ensoleillés et les sols bien drainés (redoute l'humidité stagnante).

Multiplication et plantation de la sarriette vivace


Semis: Les graines de la sarriette vivace sont semées à l'extérieur durant le printemps (fin mars et avril), ou en septembre, dans une terre suffisamment réchauffée. Les semences sont recouvertes de peu de terre et seront tenues dans des conditions assez humides jusqu'à la levée. Le semis est effectué dans des sillons distants de 40 à 50 cm. Les plants sont espacés, après éclaircissage, d'environ 30 à 40 cm.

Division des touffes: La propagation végétative de la sarriette des montages, par division des touffes, est réalisée durant les saisons de printemps (avril) ou d'automne, par replantation des éclats des vieilles touffes. Afin de favoriser une meilleure reproduction, il est recommandé de rabattre les tiges tous les deux ou trois ans, durant le mois d'avril, à 10 cm de la souche. Les touffes de plus de 3 ans ont complètement perdu leurs parfums, d'où l'intérêt de les supprimer.

Bouturage: Les boutures destinées à multiplier la sarriette vivace sont prélevées sur les pousses de l'année (ce qu'on appelle communément les tiges aoûtées). Le bouturage est opéré pendant le mois d'avril, en pépinière, à l'ombre. La transplantation et la mise en place sont observées en fin septembre, ou en début octobre.

Faire ses propres semences: L'utilisation des graines bio, paysannes et non hybrides permettra de reprendre le pouvoir sur le contrôle de la semence. Le jardinier, ou le paysan, pourra, ainsi, faire ses graines pour les resemer ultérieurement. Concernant, la sarriette vivace, la sélection s'effectue naturellement en choisissant les plantes les plus robustes. On garde les tiges fleuries et les semences sont cueillies à maturité (généralement en début octobre). Le séchage est pratiqué dans un endroit sec, à l'abri de la lumière et la conservation se fait traditionnellement dans des bocaux étanches.

Associations, rotation, travaux d'entretien et récolte


Bonnes associations et rotation: La sarriette des montagnes peut cohabiter, à merveille, avec les cultures d'haricot et d'oignon. C'est espèce vivace (vit jusqu'à 6 ans) et exigeante. Par conséquent, il est préconisé de respecter un délai minimum de 4 ans, avant de la replanter à la même place.

Taille: La forme buissonneuse de la sarriette vivace peut être améliorée en effectuant des coupes pendant la période estivale. La taille peut parfois s'avérer nécessaire afin d'éviter que la plante prenne un aspect envahissant. La taille d'automne a l'avantage de stimuler le développement de nouvelles pousses pour l'année suivante.

Entretiens: Dans les régions froides, il est conseillé de protéger les souches, pendant l'hiver, en employant du paillis et/ou tailler les tiges à 10 cm du sol, avant l'arrivée du froid.

Comme pour la plupart des plantes cultivées, des binages et des sarclages réguliers ne feront que du bien à la sarriette. Notons, en outre, que les arrosages ne sont nécessaires que durant les périodes très sèches.

Récolte: La cueillette des feuilles et des sommités fleuries de la sarriette des montages se fait selon les besoins. Pour la conservation, la cueillette des tiges est réalisée juste après le début de la floraison. Elles sont séchées, puis conservées sans broyage (Pour aller plus loin, Cf. Cueillir, sécher et conserver les plantes aromatiques et médicinales).

Maladies et parasites: La sarriette des montagnes ne craint aucun agent pathogène et résiste très bien aux ravageurs des cultures. Bien au contraire, il serait très utile pour repousser certains insectes et autres parasites qui menacent les autres cultures du potager.

Conseils bonus de la boutique bio en ligne


Les bénéfices écologiques des paillages:

a. Ils préviennent l'apparition d'herbes indésirables et évitent ainsi l'emploi de désherbants chimiques.

b. Ils favorisent la limitation de l'évaporation hydrique.

c. Ils protègent le sol de l'érosion et du lessivage des éléments nutritifs par les eaux pluviales.

d. Ils constituent un refuge idéal pour certains insectes auxiliaires pendant l'hiver.

Pour installer des paillis organiques:

a. Éliminer les herbes indésirables en place et leur racines avant de pailler.

b. Choisir un paillis en fonction du type de culture:

Plantes vivaces, arbres, arbustes et rosiers: paillis de longue durée, tels que les écorces de pin maritime (sauf pour les rosiers) ou les plaquettes de chêne.

Cultures de légumes et plantes annuelles: paillis de courte durée tels que les paillettes de lin ou les coques de cacao.

Le paillage des massifs:

Une étude comparative des différents paillages a été menée en Angleterre par la société nationale d'horticulture.

a. Elle a montré que tous les paillages avaient tendance à augmenter légèrement le pH du sol (de 6 à l'origine jusqu'à 6,6 pour les fibres de coco), et cela même si, au départ, ces paillages étaient parfois acides.

b. Tous abandonnent dans le sol des éléments nutritifs, la palme allant aux fibres de coco et au fumier de cheval, mais même un paillage en plastique noir augmente la teneur en azote par simple réchauffement du sol et activation des micro-organismes.

c. Les effets sur la teneur en matière organique n'ont pas été évidents : un simple paillage superficiel ne peut pas remplacer un vrai amendement copieux.

d. Une culture de moutarde réalisée pour tester les effets sur la végétation a montré la supériorité du fumier de cheval, suivi par le compost et les fibres de coco bien devant l'écorce de pin.

e. Seuls les copeaux de bois ont eu un effet néfaste sur le rendement, leur décomposition entraînant la mobilisation d'azote du sol.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Commentaires des clients

Pour noter et/ou laisser un commentaire sur ce produit bio, veuillez Vous connecter ou Créer un compte utilisateur.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.