Crédit photo © Pablo - flickr.com - Cynara scolymus (Fruit de la plante d'artichaut)

Artichaut semences bio (Cynara scolymus) 0,75 gr (≈ 15 graines)

Légume délicieux, riche, nutritif et médicinal

3,10 €
2,90 €
-0,20 €
Description du produit

Artichaut Imperial Star (Semences biologiques, biodynamiques et paysannes) - Légume feuilles

  • Nom Scientifique: Cynara scolymus L. (Imperial Star) (Cynara cardunculus var. scolymus) - Famille botanique: Astéracées (Composées) - Genre: Cynarae - Plante potagère, vivace - Taux de germination (observé en janvier 2017): 87%.Label AB magasin bio en ligne

  • Autres noms: Bérigoule, scolyme - Nom vernaculaire anglais: Artichoke.

  • Net: 0,75 gr (± 15) (21 graines/gr) - Levée estimée: 10 (semis sur couche) et 20 jours (semis en pleine terre) - Climat: tempéré océanique - Exposition: ensoleillée - Sol: humifère, frais et profond - Période de semis: février et mars (semis en couche) et avril (plantation des œilletons - Lune croissante) - Floraison: été - Cueillette: 2ème année (semis) et 3 à 6 mois (œilletons).

Bienfaits et vertus de l'artichaut


L'artichaut, riche en vitamines (A, B1, B2, C et PP), en calcium, en fer, en magnésium et en phosphore, est apprécié pour ses qualités nutritives remarquables. Il est délicieusement consommé cru ou cuit à l'eau salée, accompagné d'une sauce ou vinaigrette.

L'artichaut est, également, très employé, en phytothérapie, pour ses activités bénéfiques sur le foie et pour ses propriétés médicinales anti-anémiques, anti-toxiques, dépuratives, diurétiques et stomachiques (Cf. cet article pour en savoir plus sur les bienfaits de l'artichaut sur le foie et la digestion).

L'utilisation de l'artichaut chez les femmes allaitantes est fortement déconseillée, car il pourrait, potentiellement, défavoriser la sécrétion lactée.

Description botanique de la plante d'artichaut


artichaut fleur cynara scolymus

L'artichaut est une herbacée, vivace, dressée, pouvant atteindre une hauteur de 1,20 à 1,30 m. Cette grande plante forme une touffe de feuilles très développées, larges, lobées ou profondément découpées, ayant une couleur vert grisâtre et qui peuvent atteindre une longueur de prés de 1 m.

La tige d'artichaut présente un port érigé de 1 à 1,6 m de hauteur. Le végétal développe à sa base souterraine un rhizome fibreux et charnu qui sert comme organe de réserve.

La partie comestible de ce légume est son inflorescence ou capitule. Ce dernier, de couleur vert ou violet, est formé d'un réceptacle charnu, portant à sa surface supérieure une multitude de fleurettes poilues. Les fleurs, d'une jolie couleur bleu violacé, sont toutes fertiles, cependant, sont autostériles.

Crédit photo © starr-environmental - flickr.com - Cynara scolymus (Fleur d'artichaut)

Climat, exposition et sol


La plupart ses sols conviennent à la culture de l'artichaut à conditions qu'ils soient aérés, bien drainés, avec une préférence des sols profonds, fertiles et contenant peu de calcaire actif.

En France et dans les pays méditerranéens (Maroc, Tunisie et Grèce), les régions artichautières se caractérisent par des sols argilo limoneux à faible salinité. La température la plus favorable pour une croissance normale se situe entre 18 et 20°C. Les basses températures déprécient la production en noircissant les bractées.

Variétés d'artichaut


Le violet de Provenance: Elle se caractérise par un cycle en culture annuelle court, avec production en automne ou au printemps. La récolte est précoce, faible en automne ou au printemps.

Blanc d'Hyères: Cette variété produit une plante vigoureuse à cycle long et à production tardive. La culture est bi ou tri-annuelle.

Le violet d'Alger: Elle est hâtive, de primeur et productive.

Salanquet: Cette variété est recommandée en plantation annuelle avec des densités de 6000 à 8000 plants/ha.

Gros vert de Laon: Cette variété est cultivée, essentiellement, dans le nord de la Loire car elle résiste assez bien aux conditions climatiques froides.

Multiplication et plantation


Deux modes de multiplication sont utilisées pour cultiver l'artichaut: le semis et la multiplication végétative par plantation d'œilletons (œilletonnage).

Œilletonnage:

Les parties utilisées pour la propagation végétative sont:

a. L'œilleton: C'est la pousse axillaire détachée de la plante mère à l'état poussant et utilisée comme bouture.

b. L'ovolo: C'est la pousse axillaire, subissant ultérieurement une dessiccation sur pied et utilisé comme bouture à l'état sec ou après une courte pré-germination. Les gros ovoli issus de la base de la tige mère sont préférables, car ils sont précoces et productives.

c. L'éclat de souche: C'est un fragment d'une tige de fort volume ayant produit la saison précédente. Ce matériel est utilisé fréquemment en Afrique du Nord à raison de la sécheresse estivale.

Conduite et entretien pour une culture à grande échelle (exploitation agricole)


Travaux préparatoires: Un labour moyen suivi par deux à trois passages croisés au cover-crop avant la plantation d'une quinzaine de jours. Le billonnage est réalisé ensuite, d'une largeur de 0,80 à 1,20 m. La fumure de fond en fonction de la richesse du sol.

Densité: 5,000 à 20,000 plants/Ha. Les densités faibles sont recommandées pour les variétés vigoureuses à cycle long.

Plantation: La plantation des œilletons est effectuée manuellement au plantoir après une irrigation. La bouture est placée au niveau des deux tiers de la hauteur du billon en prenant soin de borner énergiquement la partie enterrée. Les distances de plantation sont de 0,60 – 1,00 sur la ligne et 1,00 – 1,20 entre les lignes.

Irrigation: Un arrosage de 800 à 1000 m3/ha suit immédiatement la plantation. Les besoins annuels en eau se situent entre 10,000 et 12,000 m3/ha.

10 à 20 irrigations sont envisagées: Août - Septembre: une irrigation de 600 à 800m3/ha tous les 8 jours - Octobre: une irrigation tous les 12-15 jours - Novembre - Janvier: une irrigation tous les 25 jours - Février – Mars: une irrigation tous les 12 jours - Avril: fin de la récolte, arrêt des irrigations et repos végétatif.

Fertilisation:

a. 1ère année: l'engrais est essentiellement à base de l'azote: 1/3 après la reprise et au début de départ de la végétation - 1/3 au début de la formation des capitules de premier ordre - 1/3 après la récolte des capitules de premier ordre.

Les doses recommandées varient de 120 à 180 unités/ha.

b. 2ème et 3ème année: fumure d'entretien/ha : 50 U d'N, 60 à 100 de P2O5 et 100 à 150 U de K2O - fumure de couverture/ha: 150-200 U d'Azote.

Ravageurs et ravageurs de la culture d'artichaut


Mildiou: taches brunes sur les feuilles avec feutrage blanc à la face inférieure.

Oïdium: taches à la face supérieure des feuilles.

Anthracnose: taches brunâtres sur les bractées qui se dessèchent.

Graisse bactérienne: taches huileuses à la face inférieure des feuilles et surtout sur les capitules.

Ramulariose.

pucerons: attaquent les feuilles et les capitules.

Noctuelles: consomment les feuilles puis creusent des galeries dans les tiges et les capitules.

Tordeuse: les chenilles vivent en mineuse dans les feuilles puis pénètrent dans les capitules te dévorent l’intérieur.

Casside: Les larves attaquent les feuilles.

Acariens: dégâts sur tous les organes de la plante.

Altise: les larves vivent en mineuse dans les feuilles.

Venesse: les chenilles dévorent les feuilles jusqu’aux nervures.

Apion: les larves attaquent les feuilles et parfois la base des capitules.

Nématodes: réduction du rendement et de la végétation.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Commentaires des clients

Pour noter et/ou laisser un commentaire sur ce produit bio, veuillez Vous connecter ou Créer un compte utilisateur.

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com. Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité.