Tisane bio feuilles de myrtille - Boutique et Herboristerie en ligne

Myrtille feuilles bio 25 gr - L'Herbier de France

Régule le taux de sucre et améliore la circulation sanguine

3,85 €
3,45 €
-0,40 €
Description du produit

Tisane Bio : Feuilles de myrtille - Réguler le taux de sucre et la circulation sanguine (Diabète)

  • Nom scientifique: Vaccinium myrtillus. Autres noms: Gueule noire, mauret, brimbelle, raisin des bois, bleuet.Bio solidaire - Magasin en ligneLabel AB - Magasin bio en ligne

  • Composition: Feuilles de myrtille* - Origine: France.

  • Net: 25 gr.

*Myrtille issue de l’Agriculture Biologique et du Commerce Équitable de Proximité. Récoltée par les producteurs de la Sicarappam (Massif Central) en France.

Comment préparer la tisane des feuilles de myrtille?


Infusion feuilles de myrtille bio1,5 gr (2 cuillères à soupe ou 15 feuilles) par tasse en infusion. Ajoutez de l'eau bouillante aux feuilles de la myrtille et laissez infusées pendant une dizaine de minutes. Vous pouvez consommer jusqu'à 3 tisanes par jours avant les repas.

a. Afin de renforcer ses effets, on peut associer la myrtille au cassis et à la vigne rouge. b. La tisane bio à base de feuilles de myrtille n'est pas un médicament (l'emploi des plantes pour guérir une maladie est fortement déconseillé sans l'accord d'un spécialiste de santé). c. Conserver votre sachet de tisane à l'abri de la lumière et dans un endroit sec.

Quelles sont les propriétés des feuilles de la myrtille?


Les feuilles et les baies de la myrtille sont très riches en antioxydants. Elles sont traditionnellement employées dans la médecine populaire pour leurs propriétés protectrices des yeux et du système cardiovasculaire ainsi que pour leur action bénéfique contre le diabète léger et dans le cas d'insuffisance veineuse.

Contre le diabète:

Les feuilles de myrtille occupent une place privilégiée dans la phytothérapie pour leurs propriétés à diminuer ou plutôt à réguler le taux de sucre dans le sang dans le cas de diabète léger. Elles renferment, en effet, de la glucoquinine, qui exercerait une légère activité antidiabétique et pourrait réduire le taux de glycémie.

Améliore la circulation veineuse:

Les feuilles de myrtille contribuent notamment à améliorer la circulation sanguine et le confort urinaire et à lutter contre les varices, les hémorroïdes et l'insuffisance veineuse. Leur contenance en acide quinique (découvert par un chercheur allemand en 1790) serait à l'origine de leur emploi pour traiter les rhumatismes et la goutte. La myrtille aurait, notamment, un effet vasodilatateur des petits vaisseaux sanguins.

Indications et usages


Principaux constituants biochimiques:

La myrtille renferme des tanins, de l'acide citrique, des matières grasses, des albuminoïdes, du myrtilline et de la vitamine P. Le fruit de la myrtille contient, en outre, un taux très élevé d'antioxydants, essentiellement des flavonoïdes et des anthocyanides (25 - 30%).

Usage interne:

La myrtille est bactéricide, astringente, antiseptique et anti-scléreuse. Elle est utile en cas de putréfactions intestinales, d'entérites, de diarrhées, de colibacillose, de troubles circulatoires et d'hépatisme. On utilise des baies de myrtille fraîches ou en gelée, en marmelade (diarrhées). On peut notamment préparer une décoction de baies, 1 cuillerée à soupe par tasse d'eau, bouillir durant 5 minutes, infuser un quart d'heure, passer en exprimant, boire 3 tasses par jour.

Usage externe:

La myrtille est efficace contre les aphtes, le muguet, les pharyngites, l'eczéma et les hémorroïdes. Pour un emploi externe, les baies de la myrtille sont préparées en décoction (bouillir une poignée de baies par litre d'eau jusqu'à réduction de moitié, pour les lavages de bouche ou l'eczéma). L'infusée est également employée en compresses pour lutter contre les hémorroïdes.

Bienfaits et usages des fruits du myrtillier


Vertus connues:

Les baies de la myrtille, en raison de leur acidité intrinsèque, ont été considérées, à juste titre, des fruits aux vertus tempérantes et astringentes. Mais, c'est essentiellement pour lutter contre les diarrhées et la dysenterie (infection bactérienne ou parasitaire) qu'on les a, surtout, utilisées sous forme de sirop. Dioscoride (médecin et botaniste gréco-romain) avait particulièrement apprécié les propriétés des fruits de la myrtille à resserrer les tissus. Le sirop, seul ou, parfois, additionné d'eau de cannelle, a été traditionnellement utilisé afin de lutter contre l'acidité au niveau de l'estomac. Les myrtilles sont, notamment, utilisées pour leurs effets bénéfiques à soulager la fatigue oculaire et à protéger les yeux contre le cataracte et la DMLA (Dégénération Maculaire Liée à l'Âge). Elles contribueraient, en outre, à favoriser la production de rhodopsine (pourpre rétinienne), un pigment violet, protéique et photosensible qui permet aux bâtonnets rétiniens de s'adapter à la lumière et à l'obscurité, et dont la performance dans l'amélioration de la vision est effective. Des récentes recherches scientifiques ont confirmé que l'activité anti-oxydantes des baies du myrtillier bloquait la concentration des plaquettes sanguines (réduisant la tendance de la coagulation), provoquant un relâchement des muscles lisses vasculaires et une baisse des troubles inflammatoires chroniques. Les fruits seraient, notamment, efficaces afin d'inhiber l'action de certaines enzymes comme l'élastase, responsable de la dégradation du collagène au niveau du tissu conjonctif, entraînant, ainsi, une diminution des phénomènes inflammatoires comme l'athérosclérose et les rhumatismes articulaires.

Usages traditionnels:

Les baies de myrtille seraient laxatives, dans le cas d'une consommation excessive. Il est, aussi, possible de les employer en décoction (usage externe) dans les cas de couperose et eczéma. L'extrait des fruits du myrtillier a été, traditionnellement, employé, à raison de 2 mg, pour soigner la diarrhée. Ce remède populaire était appliqué lorsque celle-ci avait résisté aux traitements ordinairement utilisés. La médecine naturelle a énormément vanté le sirop de myrtille (60 gr par litre d'eau). Ce dernier était particulièrement apprécié et a été considéré comme un excellent moyen pour combattre les écoulement blennorrhagiques (ou blennorragiques).

La myrtille, en savoir plus


Caractéristiques botaniques:

De la famille des Éricacées, la myrtille (connue également sous les noms d'airelle noire, bleuet ou encore raisin des bois) est un sous-arbrisseau, rhizomateux, vivace, mesurant 30 à 60 cm de hauteur. Elle est abondante dans les sous-bois siliceux, tourbières et landes des régions septentrionales ou de moyenne montagne de l'hémisphère nord.

MyrtillesLa myrtille sauvage pousse en France dans les Alpes et les Pyrénées entre 500 et 2500 mètres d'altitude. C'est une plante à feuilles caduques, persistantes et alternes. Elles sont cireuses, lisses, ovales et prennent une teinte rouille ou orange pendant les saisons automnale et hivernale. Les fleurs du myrtillier, de couleur blanc crème ou rose, poussent en bouquets à l'aisselle des feuilles. Elles donnent naissance à des baies globuleuses bleues et charnues qu'on récolte à l'aide d'un peigne pendant l'été. La myrtille, du point de vue botanique, est le nom générique de plusieurs espèces, appartenant au genre Vaccinium spp., dont la différenciation est souvent difficile. La myrtille vraie, Vaccinium myrtillus est l'espèce principale est la plus cultivée et appréciée (Pour en savoir plus sur quelques espèces parentes Cf. Techniques de culture biologique du myrtillier).

La tarte aux myrtilles:

Les qualités gustatives des baies de myrtille à la saveur douce, un peu astringente, légèrement acidulée et sucrée font merveille dans les spécialités gourmandes telles que la tarte aux myrtilles. Comme cité ci-dessus, on peut, notamment, les décliner en conserves, ou en gelées, permettant de les incorporer dans d'excellents desserts cuits ou frais, des sauces ou encore des crèmes glacées. Dans l'Hexagone, on avait la bonne habitude de préparer un plat à base d'airelles fraîches écrasées avec du sucre, étalées, ensuite, sur du pain beurré.

Le conseil de l'herboristerie bio en ligne


Si vous récoltez les baies des myrtilles, vous devez les consommer au bout de deux jours. Sinon, il faut les cuir en confitures qui auraient d'ailleurs la vertu d'améliorer l'acuité visuelle. Faut-il également souligner que la cueillette doit se faire dans des lieux inaccessibles aux animaux afin d'éviter les fruits contaminés par le ténia échinocoque (ver parasite) ou/et souillés par leurs déjections.

On insiste éventuellement sur le fait que le diabète et l'hyperglycémie sont des maladies qui nécessitent un dépistage systématique et un suivi régulier chez un médecin. Le pouvoir des feuilles de myrtille à réguler le taux de sucre sanguin et l'accord de votre médecin vont de paire. Bio en ligne.com souligne, par ailleurs, qu'à cause de leur teneur relativement importante en tanins, les feuilles de myrtilles doivent être consommées (en infusion) avec modération.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Commentaires des clients

Pour noter et/ou laisser un commentaire sur ce produit bio, veuillez Vous connecter ou Créer un compte utilisateur.