Crédit photo © Aaron Carlson - flickr.com - Sarracenia

Sarracenia - semences bio

Fleurs carnivores et élégantes
Array
3,60 €
3,25 €
-0,35 €
Description du produit

Sarracenia (Semences bio, biodynamiques et paysannes) - Fleurs carnivores

Nom latin: Sarracenia - Famille botaniqueSarracéniacées - Carnivore mais élégante.floraison sarraceniaagriculture biologique bio en ligne

Net: 10 graines - Floraison: avril et mai - Couleur des fleurs: Jaune - Couleur du feuillage: Vert - Hauteur max: 0,6 m - Largeur max: 0,3 m.

Le genre Sarracenia ne comporte que huit espèces, toutes originaires d'Amérique du Nord, dans les plaines humides de la Floride du nord-ouest par exemple, où l'on peut admirer des groupes de plusieurs centaines de trompettes. Comme l'écrit Jean-Jacques Labat dans son livre: il ne reste plus qu'à s'asseoir, se taire, et contempler ! Si le genre fut officiellement découvert vers 1500, il semblerait que les indiens connaissaient et utilisaient déjà ces herbes trompettes. La première illustration d'une de ces plantes fut faite par de Lobel, en 1576, dans son ouvrage Nova Stirpium Adversaria. Après avoir reçu plusieurs noms, la plante est enfin nommée Sarracenia en l'honneur du docteur canadien Sarrazin, qui avait expédié des plantes à Tournefort. À l'état sauvage, on trouve les sarracenias depuis le grand lac des Esclaves, au Canada, jusqu'à Boston, sur une bande marge de 500 km de part et d'autre de cet axe.

Tout enfant digne de ce nom a eu sa phase plante carnivore (de même que sa période cobaye, cactus ou timbre-poste). Les horticulteurs l'ont bien compris, qui exagèrent l'ampleur des feuilles sur leurs publicités, et font croire que l'on va y laisser sa main, une tentation à laquelle il est curieusement difficile de résister.
J'ai ainsi littéralement fasciné tout un dortoir avec un plant de dionée gobe-mouche, avant de le replanter dans un coin secret du jardin du lycée Lakanal, où il a probablement succombé dans la journée qui a suivi. Puis une longue éclipse avant de tomber en arrêt devant un groupe de plantes carnivores au jardin botanique du Montet, à Nancy. Là, étaient groupé dans des scènes assez réalistes tout un monde de plantes insectivores, les abritant de la curiosité derrière des plaques de plexiglas qui ne faisaient que renforcer l'attrait irrésistible de la gent enfantine, traduit par maintes traces de nez épatés.

À nouveau, une éclipse, jusqu'à la rencontre de Jean-Jacques Labat à l'une des premières fêtes des plantes auxquelles il participé. Un personnage doux et pacifique, en contraste total avec la réputation carnassière de ses plantes préférées. Il en possédait déjà une grande collection, et surtout devait s'avérer un authentique amoureux, capable de défendre une minuscule plante avec fougue, tout en pourfendant les trafiquants, hollandais ou autres, qui menacent les populations naturelles en vue d'honteux trafics. Et le voilà qui me redonne l'envie de tâter de ces plantes. Je m'en procure un petit échantillonnage, dionée, droséra, sarracenia, plante le tout dans un grand conteneur noir bourré de tourbe et maintenu constamment humide.
L'aventure dure déjà depuis trois ans et, sans aucun autre entretien que des arrosages réguliers en été, j'ai obtenu une petite scène épatante, capable de calmer enfin les cousins turbulents. De toute cette expérience, j'ai surtout retenu la beauté surprenante des sarracenias. Certes, les dionées sont plus intrigantes avec leur piège mobile, chausse-trappe à l'échelle des mouches, mais les sarracenias offrent une virtuosité de forme digne des plus grands designers. D'ailleurs on ne s'étonnera pas de voir leurs urnes et leurs fleurs figurer dans les compositions florales les plus avant-gardistes (Citation).

Besoins vitaux


Les sarracenias poussent en rosettes, les cornets-pièges étant réunis par leur base. Certaines espèces émettent en hiver des feuilles plates et en forme de lanière, nommée phyllodes. Mais l'aspect le plus fascinant de ces plantes réside dans leurs pièges en forme d'urnes allongées, dans lesquelles viennent choir les insectes, attirés par les couleurs et le nectar qui perle au niveau du capuchon. Certaines études ont démontré que les proies absorberaient ainsi un narcotique, la coniine, les plongeant dans un premier sommeil, préambule d'une autre plongeon plus définitif. La digestion est effectuée par des bactéries et des enzymes, qui viennent ainsi à bout des diptères, hyménoptères et petits crustacés égarés dans cette piscine mortelle pour eux.

Les fleurs printanières, larges de 3 à 8 cm, présentent une architecture originale, et une large gamme de coloris, allant du jaune au rose, en passant par le rouge, l'orange ou le brun.

Les débuts


Les sarracenias apprécient les tourbières, les marais et les prairies humides, et jusqu'aux radeaux flottants de sphaignes. Sur une telle aire de répartition, les climats changent considérablement, allant des régions froides jusqu'aux zones subtropicales. Les sols sont pour la plupart acides et pauvres en nitrate et phosphate. De telles conditions limitent la concurrence, mais on peut trouver les sarracenias en compagnie d'autres plantes carnivores, comme les droseras, les pinguiculas, les utricularias.

Travaux d'entretien


La culture des sarracenias est d'une grande facilité puisqu'il suffit de mettre en place les plantes dans des pots ou des bacs en plastique, percés au fond, et d'un grand diamètre (au moins 20 cm), en les choisissant le plus profond possible, l'idéal étant au moins 50 cm.

Le substrat est un mélange de tourbe blonde, pour les deux tiers, et de vermiculite et polystyrène pour le reste. Les sarracenias supportent le plein soleil, on peut même dire qu'elles le réclament. On veillera alors à maintenir le substrat bien frais par des arrosages bi-hebdomaires et des bassinages fréquents. On peut même carrément maintenir la base des pots dans une soucoupe remplie d'eau stagnante, eau de pluie de préférence. Ce dispositif restera en place de la mi-mai à la mi-septembre.

Le reste de l'année, on se contentera d'arroser par le dessus, sans soucoupe. Jamais d'engrais, ce sont vraiment des plantes très sobres.

Les sarracenias tiennent bien dehors jusqu'à 5 °C, puis on devra les hiverner sous serre froide ou véranda, car nos climats offrent rarement la couverture de neige isolante qui les protégerait.

Quelles espèces choisir ?


Sarracenia gilpini: Cet hybride de psittacina et rubra offre des urnes semi-dressées, au capuchon pointu, dans une riche palette de couleurs. Elles forment des touffes compactes, d'où part une multitude de petites fleurs rouge foncé.

Sarracenia rubra: Les cornets rigides de ce sarracenia forment une véritable forêt pour lilliputien. Une des plus spectaculaires en touffes importantes.

Sarracenia purpurea: Les urnes toutes en rondeur de ce sarracénia n'en sont pas moins très efficaces. Malgré le liquide corrosif, des larves de mouches et de moustiques peuvent y trouver impunément le gîte et le couvert. Le capuchon de ce sarracénia est garni de nombreuses soies rigides et dirigées vers le bas, qui contraignent les insectes posés sur cette partie à descendre vers le bas, direction le puits des horreurs.

Sarracenia psittacina: La ressemblance entre le capuchon de cette espèce et le bec des perruches lui a valu ce nom.

Sarracenia minor: Le capuchon en dôme est la caractéristique principale de cette espèce, bien différente des espèces à urnes droites. Les fausses fenêtres blanches qui laissent filtrer la lumière sont autant de leurres pour les insectes prisonniers tentant une dernière fuite.

Sarracenia leucophylla: Cette espèce magnifique possède des urnes de plus de 90 cm de haut, dont les fleurs rouge rubis dégagent un parfum subtil. Les urnes sont admirablement décorées.

Sarracenia flava: Pas une touche de rouge chez cette espèce. L'urne entièrement verte évoque une trompette et constitue le piège de nombreuses proies. Une forme admirable de simplicité.

Sarracenia alata: Cette espèce peut atteindre 75 cm de haut chez Red Throat, avec un capuchon d'un rouge éclatant. Les fleurs à l'architecture singulière sont de couleur jaune pâle. L'une des plus appréciées en décoration florale.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Commentaires des clients

Pour noter et/ou laisser un commentaire sur ce produit bio, veuillez Vous connecter ou Créer un compte utilisateur.