Les fertilisants et engrais minéraux

Seules sont autorisées, en agrobiologie, les substances naturelles n'ayant subi que des traitements physiques (broyage et tamisage). Les fertilisants minéraux doivent, en général, être de faible solubilité de façon qu'ils ne puissent pas être directement assimilés par la plante. Ce sont les microorganismes du sol qui les solubilisent.

Les fertilisants à dominance calcaire


Maerel ou Lithothame:

Cet amendement calcaire issu d'une algue maritime permet de corriger le pH des sols acides et de les enrichir en calcium et en certains oligo-éléments (Cuivre, fer, silicium, manganèse).

Dolomie:

Cette roche sédimentaire, riche en calcium et en magnésium, est utilisée comme remplaçante du lithothame dans les régions continentales.

Les sources de phosphore


Les phosphates naturels:

On peut dans les sols acides pauvres en phosphore, par l'intermédiaire d'un compost, apporter du phosphate naturel.

Scories Thomas:

Un sous produit de l'industrie métallurgique utilisé comme fertilisant phosphate sur les sils neutres et acides.

Les sources de potasse


Poudres de roches siliceuses:

Le granit, le gneiss, le basalte.

Patenkali bio:

Appelé également le sulfate double de potasse et de magnésie.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne