Fertilisation et engrais naturels et bio

Rôles physiologiques du calcium et du magnésium dans le développement de la plante

Le calcium entre dans la constitution de la paroi cellulaire. Véhiculé par le xylème, il ne migre pas dans le phloème et ne peut donc être redistribué.

Le magnésium rentre dans la constitution du noyau de la molécule de la chlorophylle (10% du Mg de la plante) et représente un facteur primordial dans la synthèse de nombreux composés et leur mise en réserve.

Rôle du calcium (Ca)


Dans la physiologie végétale, le calcium (Ca) joue plusieurs fonctions. Il est composant des membranes et des parois cellulaires (Calcium + acide pectique = pectato du calcium). Il active plusieurs enzymes et neutralise les acides organiques.

Le calcium ralentie la sénescence des tissus, donne aux fruits une consistance meilleure et leur procure une bonne résistance aux attaques parasitaires.

Carence en calcium (Ca)


La carence en calcium est manifesté par un dessèchement du bourgeon terminal de la plante et arrête ainsi sa croissance. Le manque de calcium ou l'inhibition de son action peuvent conduire à des accidents physiologiques graves (flétrissement des bourgeons terminaux, jaunissement des jeunes feuilles et peut être aussi une plus grande sensibilité aux accidents favorisant la vitrescence).

Son excès peut conduire au blocage de l'absorption des autres cations (potassium, magnésium…).

Rôle du magnésium (Mg)


Comme c'est indiqué ci-dessus, le magnésium, symbolisé par l'abréviation Mg, est un élément chimique qui compose essentiellement la molécule de chlorophylle. Il est primordial pour la photosynthèse chlorophyllienne chez les végétaux supérieurs.

Le magnésium participe notamment à la formation des pigments comme la carotène et les xanthophylles et facilite le transfert du phosphore dans les apex végétatives et dans les semences.

Cet élément chimique entre aussi dans la synthèse des sucres et des amidons et c'est un activateur de nombreux enzymes.

Effets d'une carence en magnésium


La carence en magnésium se manifeste par une chlorose des feuilles en cours de végétation suivi par une nécrose. Des niveaux très bas de Mg et N provoquent une diminution considérable du taux de nouaison.

Une forte déficience en magnésium arrête la croissance de la plante au bout de deux mois. Elle provoque un jaunissement des feuilles les plus âgées des plantes cultivées. Dans le sol, cet élément est libéré à partir des minéraux magnésiques, composés peu solubles.

Son excès peut entraîner une mauvaise assimilation du calcium et du potassium.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.