Fertilisation et engrais naturels et bio

Perte en azote, pollution et Bilan azoté (ou comment calculer l'azote minéral prévisionnel?)

Les risques de pollution par l'azote liés aux activités agricoles apparaissent fonction des quantités d'azote présentes, de leur forme et de l'intensité des mécanismes d'évolution vers des formes immobilisées (passage sous forme organique) ou neutres (N2) pour l'environnement.

L'agriculteur ou le paysan va pouvoir moduler son impact sur l'environnement en jouant sur les formes et quantités d'azote mises en jeu par son système de production et en modifiant les conditions de déroulement des processus de minéralisation de l'azote.

Le bilan azoté repose sur la détermination des quantités d'azote minéral (N-NO3- et N-NH4+) au niveau du profil du sol colonisé par les racines.

SOMMAIRE

I. La fertilisation et l'agriculture biologique


En agriculture conventionnelle, la nutrition minérale des plantes cultivées est assurée essentiellement par les apports d'engrais chimiques. Cette pratique n'est pas toujours rationnelle et génère le plus souvent un excès d'éléments nutritifs, surtout de l'azote, dans le milieu naturel.

Ainsi, on assiste à des processus de détérioration de la qualité des sols et particulièrement des eaux souterraines et de surface. Dans ce cadre, l'agriculture biologique est venue pour corriger les pratiques incorrectes de la fertilisation chimique.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. La fertilisation organique et la pollution


En Grande-Bretagne, d'autres chercheurs ont suivi pendant 4 ans trois fermes biologiques, en plaçant des bougies poreuses de 90 cm de profondeur. Ils ont calculé des pertes d'azote par lessivage allant de 10 à 21 Kg d'N/ha/an, et ont conclu que les systèmes biologiques peuvent avoir un rôle valable à jouer pour limiter le lessivage des nitrates et devraient être utilisés dans les zones de protection des eaux.

En agriculture conventionnelle, l'assimilation de l'azote par les plantes l'année de l'apport et le pourcentage d'azote incorporé dans la matière organique du sol, est de 25 à 51 % des fertilisants azotés minéraux, et de 27 à 34 % de l'azote incorporé dans la matière organique du sol. Par contre en agriculture biologique, 8% seulement de l'azote du compost est utilisé par la plante, et 84 à 93 % de l'azote réintègre la matière organique du sol.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Comment calculer le bilan azoté?


Le calcul du bilan azoté, basé sur la comptabilisation des entrées et des sorties, est déterminé par l'équation suivante:

Équation 1:

B + Rf + ( Pv + Pd ) + Pl = Ri + Mh + Mr + Ma + ( Apl + Af ) + X

  • B : Besoins de la culture (apports).

  • Rf : Azote minéral à la fermeture du bilan (Reliquat d'azote minéral indisponible pour la culture).

  • (Pv + Pd ) : Pertes par voies gazeuses (Volatilisation et dénitrification).

  • Pl : Perte par lessivage.

  • Ri : Azote minéral à l'ouverture du bilan (Reliquat d'azote minéral).

  • Mh, Mr, Ma : Minéralisation nette, respectivement, de l'humus du sol, des résidus de récolte du précédent, des amendements organiques ; on les regroupe sous le terme minéralisation nette Mn.

  • (Apl + Af ) : apports incontrôlés (Pluies, fixation non symbiotique).

  • X : La quantité d'azote engrais nécessaire.

En suivant l'hypothèse de Herbert selon laquelle les quantités d'azote apportées par les pluies et celle provenant de la fixation non symbiotique compensent les pertes par dénitrification et volatilisation. L'équation se simplifie comme suit:

Équation 2:

X = B - ( Mn+ Ri + Pl - Rf )

En outre, ce bilan diffère selon les systèmes agricoles. Il peut être variable selon l'intensité de l'utilisation des terrains, les pratiques de gestion au niveau de la ferme, par la nature et la structure du sol et les conditions météorologiques.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.