Lépidoptères

Position systématique et caractéristiques morphologies des lépidoptères

papillonAvec les coléoptères, les lépidoptères sont l'un des ordres d'insectes les plus riches en espèces et, par conséquent, deviennent une attraction et une cible privilégiée des collectionneurs. Leurs couleurs, éclatantes et très variées, leurs dessins remarquables, la diversité de leurs formes et la facilité avec laquelle on peut, en général, les élever attisent l'intérêt grandissant des zoologistes et plus particulièrement des entomologistes.

Crédit photo © benjamine scalvenzi - flickr.com - Papillon adulte

SOMMAIRE

I. Généralités


L'existence des papillons avec des traces fossiles remonte au crétacé, soit à 180 millions d'années. Leurs ancêtres, très primitifs, sont probablement apparus avant la période du Carbonifère, soit plus de 350 millions d'années avant notre ère.

L'ordre des lépidoptères est parmi les plus importants quantitativement dans le monde des insectes. Le nombre d'espèce est estimé à près de 150 000 papillons dans le monde dont environ 25 000 espèces diurnes et 125 000 papillons nocturnes. En France, on a recensé pas moins de 4700 espèces.

L'habitat des papillons est lié à la végétation. Ils ont colonisé tous les milieux viables de tous les continents. Selon le type de végétation, le relief et les conditions climatiques, on trouve différentes espèces ayant des formes et des dimensions variées.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Position systématique des lépidoptères


Les lépidoptères sont des insectes holométaboles et endoptérygotes. Leur classification au sein des arthropodes se présente de la manière suivante:

Classe: Insectes. Sous classe: Ptérygotes. Section: Oligonéoptères. Super ordre: Mécoptéroïdes. Ordre: Lépidoptères.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Caractéristiques morphologiques des papillons


Selon la façon dont les ailes antérieures et postérieures sont couplées, on distingue trois types de lépidoptères:

Jugate: Le type jugate réunit les espèces possédant à la base du bord postérieur de l'aile antérieure un lobe ou joug (jugum) qui la relie à la surface de l'aile postérieure.

Frénate: Dans le type frénate, une ou plusieurs soies raides (frein, ou frenulum) situées à la base du bord antérieur de l'aile postérieure se placent sous un ensemble des poils (retinaculum) sur le dessous de l'aile antérieure.

Amplexicaule: Enfin, dans le type amplexicaule les ailes antérieures et postérieures sont réunies par la pression exercée par la base du bord antérieur de l'aile postérieure sur l'autre aile.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne