Techniques de culture biologique de l'abricotier

Description botanique


Nom latin: Prunus armeniaca - Famille botanique: Rosacées - Espèces végétales parentes: Amandier, prunier, cerisier, pêcher.

L'abricotier est un arbre de taille moyenne (4 à 9 mètres de haut). Son étalement est compris entre 6 et 7 mètres. Il en existe des cultivars beaucoup moins grands mesurant à peine 3 à 4 mètres de hauteur.

L'abricotier, se développant dans de bonnes conditions, peut vire jusqu'à 60 ans.

Les feuilles de l'abricotier ont une forme ovale, un peu dentelée. Elles sont vertes (au début rouge bronzé) et brillantes.

Les fleurs de l'abricotier s'épanouissent en inflorescences de couleur blanc-rose. Elles sont, relativement, précoces et apparaissent, généralement, au début de la saison printanière. Elles sont simples, ovales et composées de 5 pétales.

L'abricotier est naturellement autofertile. Cependant, dans un but d'améliorer la fécondité, il est, souvent, recommandé de le cultiver en association avec des plants pollinisateurs.

Le fruit de l'abricotier, nommé abricot, est une drupe de près 4 cm de diamètre. Il est de couleur jaune orange et renferme un noyau dur.

Variétés et cultivars d'abricotier


Blenheim (Royal):

Ce cultivars est très populaire aux États Unis. Il est autofertile et se caractérise par la production d'un abricot à la taille moyenne, doux, savoureux et légèrement acide. L'arbre est relativement productif et résiste mieux aux conditions climatiques rugueuses et froides. Il n'est pas très grand et possède une forme arrondie. Ces caractéristiques morphologiques le prédestine à une plantation dans le jardin et même dans la cour.

Golden Amber:

Les abricots de cette variété sont larges, d'une grande taille. Ils ont une texture fine et une chaire jaune. Ils sont fermes, délicieux et très sucrés. Cet abricotier, très productif, est adapté à une culture au jardin car il se distingue par une période de floraison assez longue (jusqu'à 3 semaines de plus par rapport aux cultivars classiques), ce qui diminue les risques de gelée et, naturellement, prolonge la durée de cueillette.

Jordanne:

Ce cultivars, malheureusement non autofertile, produit des fruits profondément savoureux, très grands et charnus.

Cultiver l'abricotier


Exposition:

L'abricotier pousse parfaitement dans les endroits bien exposés aux rayons solaires. En revanche, il déteste le vent, surtout quand il est froid.

Sol:

L'abricotier adore les sols profonds et bien drainés. Les terrains trop acides, trop alcalins et/ou trop salins ne lui conviennent absolument pas.

Les sols au pH élevé (alcalins) provoquent des carences en manganèse, alors que les sols très acides (pH très bas) altèrent la croissance de l'arbre entraînant une toxicité due aux taux forts du manganèse.

Températures:

La floraison de l'abricotier, extrêmement précoce, ne résiste pas beaucoup aux gelées fortes et longues. La plante préfère, en effet, les climats tempéré chaud. Il n'aime pas, non plus, les conditions climatiques très chaudes ou encore excessivement humides, au risque de voir apparaître la maladie cryptogamique de la rouille.

Densité de plantation:

abricots bruns bioAfin de mieux réussir la culture d'abricotier, il est recommandé d'espacer les plants d'environ 8 mètres. La transplantation s'effectue d'une manière délicate, en veillant à ne pas abîmer les racines secondaires. Pour une plantation au jardin, il est fortement conseillé d'opter pour un lieu abrité des vents froids du Nord et/ou contre un mur bien ensoleillé, exposé plein sud.

Rendement:

Comme la plupart des arbres fruitiers, l'abricotier subit le phénomène d'alternance de production (récoltes abondantes une année sur deux). Afin de palier à ce cycle naturel, il est conseillé d'effectuer une taille d'éclaircissage. Cette opération permettra de maintenir un rendement équilibré en prévenant les années pauvres en productivité.

L'abricotier entre en production à partir de la troisième année de sa culture. Il peut produire jusqu'à 30 kg/arbre, durant une vingtaine d'année. Les abricots, mûrs, sont cueillis, délicatement à la main, pendant la saison d'été. La conservation dure jusqu'à 4 semaines sous une température de 0°C.

Nous soulignons, également, que la plante d'abricotier, afin d'accomplir correctement son cycle végétatif (éclosion des boutons floraux), a besoin d'un cumul de froid qui varie de 500 à 1000 heures selon la variété cultivée.

Travaux d'entretien


Irrigation:

Il est essentiel de noter que les abricotiers, cultivés surtout en régions relativement chaudes, ont besoin d'eau. Un arrosage régulier, non excessif, pendant les stades de croissance végétative assure un meilleur développement.

Fertilisation:

Un apport important d'engrais riche en azote doperait la croissance du feuillage en dépit des fruits. Ainsi, un équilibre nutritionnel juste doit être opéré durant la phase de croissance. Pour ce faire, il est recommandé de se limiter au maximum à 2 apports d'engrais bio (ou de compost complet bien décomposé).

Taille:

La taille de l'abricotier a pour principaux objectifs (la taille souvent préconisée est celle en gobelet):

a. Limiter la hauteur de l'arbre afin de faciliter la cueillette.

b. Augmenter l'aération pour minimiser les risques liés au développement des champignons.

c. Diminuer l'impact de l'alternance (taille d'éclaircissement pratiquée lors de la floraison).

d. Favoriser la luminosité des fruits qui se trouvent au milieu de l'arbre (tailler chaque année les rameaux récents et/ou ceux qui s'emmêlent. Les fruits se développent, en effet, sur des branches qui ont jusqu'à 4 ans).

e. Stimuler la fructification et la longévité de la plante.

Maladies et ravageurs


Les principales maladies cryptogamiques inféodées à la culture d'abricotier sont: l'oïdium, la pourriture noire, la tavelure, la moniliose et le coryneum.

La culture d'abricotier est, notamment, sujette aux attaques de la verticilliose, causée par Verticillium dahliae. Ce dernier est un champignon tueur qui peut provoquer d'importants dégâts. Il se manifeste par un jaunissement et un flétrissement du feuillage, et par un brunissement et un dessèchement des rameaux. La verticlliose d'abricotier est une infestation assez grave dont la seule solution crédible est de supprimer et de se débarrasser des branches infestées (Cf. également Apoplexie ou dépérissement d'abricotier).

Les principaux ravageurs sont: la pyrale et les cochenilles.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne