Magasin bio en ligne

Maladie criblée: biologie, symptômes et traitements bio

La maladie criblée est une infestation fongique causée par un champignon très virulent Coryneum beijerinckii, connu aussi sous le nom de Stigmina carpophila. Cet agent pathogène s'attaque aussi bien à l'abricotier, au pêcher, à l'amandier et au cerisier.

Cette infestation cryptogamique peut engendrer des dégâts économiquement importants, surtout pendant les saisons hivernales particulièrement pluvieuses. Durant les années à hiver assez sec, le champignon de la maladie criblée reste souvent discret.

Biologie du champignon de la maladie criblée


Agent causal: Coryneum beijerinckii (Lév.) Syn. Stigmina carpophila (Oudemans).

Les spores, du champignon de la maladie criblée des arbres fruitiers à noyau, hivernent sous forme de mycélium dans le bois et les bourgeons de ses plantes hôtes. Les vents et les pluies du printemps véhiculent les spores formées dans ces organes végétatifs et les propagent sur les jeunes feuilles.

La maladie criblée se manifeste par l'apparition de taches typiques et caractéristiques. Le feuillage inférieur, qui pousse dans les parties basales de l'arbre, est le premier à être contaminer et à subir les dégâts.

Un climat sec peut inhiber le développement du champignon Coryneum beijerinckii, et par conséquent freiner l'extension de l'infestation.

Symptômes de la maladie criblée


maladie criblee stigmina carpophilaSur les feuilles des arbres fruitiers attaquées par Coryneum beijerinckii, on observe l'apparition de taches rondes, de couleur brune (abricotier), avec parfois une bordure rouge pour le pêcher, d'un diamètre d'environ 3 mm.

Le tissu foliaire dans les zones nécrosées se détache plus tard du parenchyme, laissant apparaître de petits trous.

La maladie criblée provoque aussi la chute des feuilles du pêcher et de l'amandier, même si elles ne sont que légèrement atteintes. Les jeunes pousses peuvent être notamment infectées. On voit alors apparaître des taches rondes caractéristiques d'où s'écoule de la gomme. Lorsque la tache se répand tout autour du rameau, celui-ci dépérit.

Les bourgeons attaqués par Coryneum beijerinckii ne débourrent plus. Sur l'amandier et l'abricotier, les fruits sont souvent atteints. Leur croissance s'estompe et ils finissent par chuter. En revanche, une infestation des fruits du pêcher est rare.

Dans les taches nécrotiques causées par la maladie criblée, se forment des spores de champignon allongées, elliptiques et pluricellulaires. Ce sont essentiellement ses spores qui permettent de différencier Coryneum beijerinckii de l'attaque bactérienne de Pseudomonas morsprunorum.

Crédit photo © Christophe Quintin - flickr.com - Stigmina carpophila sur Prunus cerasus (Cerisier acide)

Méthode de lutte biologique contre la maladie criblée


Afin de prévenir une attaque du Coryneum beijerinckii, la boutique bio en ligne préconise l'élimination du bois infestés durant la taille des arbres fruitiers sensibles à la maladie fongique.

Comme interventions curatives, les différents traitements biologiques doivent être effectués juste avant le stade végétatif de floraison et aussitôt après les premières chutes des pétales.

En tout état de cause, la vigilance est de mise surtout en cas d'hiver et de printemps humides.

Articles en relation avec le sujet


Pêcher:

a. Puceron vert et puceron farineux du pêcher: symptômes et lutte bio

b. Puceron vert et puceron farineux du pêcher: symptômes et lutte bio

c. Techniques de culture et de plantation du pêcher

d. Les techniques de taille de la culture de pêcher

Amandier:

a. Anthracnose de l'amandier: symptômes, biologie et traitements bio

b. La rouille du prunier et d'amandier: symptômes, biologie et traitements bio

c. Chancre de l'amandier et du pêcher: symptômes et lutte biologique

d. Propriétés médicinales et utilisations de l'amandier

Abricotier et cerisier:

a. Moniliose des fleurs et des rameaux: biologie et traitements bio

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne