Magasin bio en ligne

Techniques de culture et de plantation du pêcher

pecher fleursLe pêcher, Prunus persica, est un arbre fruitier à feuilles caduques de la famille des rosacées. Originaire de la Chine septentrionale, il est cultivé pour ses fruits à chair savoureuse, juteuse et parfumée.

Crédit photo © elnudomolesto - flickr.com - Prunus persica (Fleurs de pêcher)

SOMMAIRE

I. Climat et sol favorables


Conditions climatiques:

Le pêcher est un arbre de climat tempéré. Son besoin en froid est fonction des variétés. Il peut aller de quelques dizaines jusqu'à mille cent heures de températures inférieures à 7°C. En repos végétatif, le pêcher peut résister à des basses températures (-20 à -25°C) mais il se montre sensible à la gelée printanière qui cause des dégâts importants sur les fleures et les jeunes pousses.

Sols favorables:

Le pêcher pousse très bien dans les terres aérées, perméables et profondes. Deux types de sols ne lui conviennent pas: les sols compacts, lourds à faible drainage provocant l'asphyxie radiculaire et les sols à taux du calcaire actif supérieur à 7% qui provoquent la chlorose ferrique. Mais le choix d'un porte greffe approprié élargit la gamme des sols favorables.

Travail du sol:

Il consiste en un travail profond du sol (aux environs de 80 cm) à l'aide d'une sous-soleuse pour une meilleure aération et un dégagement des racines des adventices. Cette opération est suivie d'un cover-cropage pour bien niveler le sol.haut page magasin bio ligne

II. Choix du matériel végétal


La multiplication du pêcher se fait par greffage sur des portes greffes multipliés par semis ou par voie végétative.

Porte-greffe:

Les porte-greffes sont soit des pêchers, soit des pruniers, ou encore des hybrides: Amandier x pêcher.

Ces porte-greffes ont une influence sur les caractéristiques morphologiques et physiologiques du greffon. Ainsi, ils peuvent agir sur la fertilité de l'arbre, sa croissance, sa production et sur la qualité des fruits. Ils peuvent également le rendre sensible ou résistant aux maladies physiologiques et aux agents pathogènes du sol.

Le choix des porte-greffes, de différentes origines géographique, est soigneusement étudié sur la base de certains paramètres. On se réfère essentiellement la résistance aux nématodes et au calcaire actif, le faible besoin en froid, la vigueur, la mise à fruits, l'aptitude au faible drageonnage* et la précocité.

* Drageonnement: le fait d'émettre des tiges qui prennent naissance à partir des bourgeons adventifs situés sur une racine.

Exemples de porte-greffe:

Les deux porte-greffes suivants présentent des caractéristiques distinctes:

a. Missour: Très tolérant au calcaire. Il est de moins en moins utilisé à cause de sa faible résistance aux nématodes.

b. Cadaman ou prunis hybride est un porte-greffe originaire d'Espagne. Il est de plus en plus utilisé grâce à sa résistance aux nématodes.

Variété:

Le choix de la variété du pêcher doit être fait minutieusement. En effet, les variétés choisies doivent répondre au mieux aux exigences du milieu (besoins en froid).

a. Influence du milieu: Le climat dans les régions subtropicales se caractérise par une faible hygrométrie et un faible nombre d'heure de froid par an. Ceci mène au choix des variétés de pêcher à faible besoin en froid.

b. Exemple de besoins en froid (Nbre d'heures/an) de deux variétés du pêcher: Maravella (250) et Early grande (300).haut page magasin bio ligne

III. Plantation du pêcher


Système de conduite:

Dans un verger, les arbres de pêcher peuvent être conduits en palmette inversée. Celle ci est formée d'un axe central et de deux charpentières latérales palissées de façon à ce qu'elles forment un angle de 45° avec la verticale. La palmette forme un plan perpendiculaire à la ligne de plantation.

Densité:

La densité de plantation des pêchers est déterminée en fonction du système de conduite de la culture et par la vigueur du porte greffe. En effet, plus le porte greffe est vigoureux plus la densité est faible.

Orientation:

Le plan formé par l'axe central et les deux charpentières formants l'arbre de pêcher a une orientation de préférence Est-ouest. Cette orientation, ainsi que le type de conduite, permettent à l'arbre du pêcher de mieux profiter de la lumière le long de la journée.

Piquetage:

Cette opération consiste à repérer les points de plantation par des piquets de manière à ce que les arbres de pêcher soient parfaitement alignés dans toutes les directions. Traditionnellement, elle est réalisée à l'aide des fils de fer et des piquets de telle façon à ce que les fils tracent les lignes, alors que les piquets indiquent les points de plantation.

Plantation proprement dite:

L'opération de plantation du pêcher commence par la confection, à chaque emplacement des piquets, des trous de 40 cm de profondeur et 30 cm de diamètre. Ensuite, on procède à un bassinage des trous pour les humidifier. Les plants sont enterrés dans les trous remplis d'eau afin de dégager les bulles d'air et de créer un milieu frais et humide pour la plante.haut page magasin bio ligne

IV. Greffage du pêcher


Le greffage est la technique la plus utilisée pour la multiplication du pêcher. Elle consiste en l'union d'une partie du végétal provenant de la variété à une autre plante (porte-greffe) avec laquelle elle présente certaines affinités ou compatibilités. Le résultat est une plante qui bénéfice des qualités des deux végétaux réunis.

Greffage en écusson:

On prélève un œil à partir d'un rameau de l'année. Cet œil est fixée dans une ouverture en T réalisée sur le porte-greffe.

Si le greffage s'est fait avec un œil poussant (juin-juillet), on procède à un rabattage du porte greffe pour une bonne alimentation du greffon (l'œil ). Mais si l'œil est dormant (août-septembre). Le rabattage n'est fait qu'en début de la levée de la dormance en décembre ou en janvier.haut page magasin bio ligne

V. Récolte des pêches


La récolte est l'une des opérations les plus délicates chez le pêcher. En effet une partie importante de la production peut être perdue si on ne respecte pas certaines règles qui concernent essentiellement le stade et la façon de la cueillette.

pecher fruitsL'époque de maturité est une caractéristique de chaque variété et constitue le premier élément d'appréciation de la date de récolte. Ainsi, dans certaines régions (Pays du sud de la méditerranée), on peut assister à des récoltes dés fin Mars et étalées sur une période de trois mois. Cette longue période de cueillette peut notamment s'expliquer par la culture dans le même espace de variétés précoces et d'autres tardives.

Du fait que la maturité du fruit commence toujours par sa partie apicale, il est nécessaire de le tenir, au moment de la récolte, par sa partie basale proche du pédoncule pour ne pas nuire à sa qualité. La priorité est donnée aux fruits les moins exposés au soleil car il peuvent être mûres sans manifester la couleur propre à cette maturité.

Crédit photo © starr-environmental - flickr.com - Prunus persica (Fruits de pêcher)

Les rendements de la culture de pêcher dans de bonnes conditions peut facilement atteindre 20 T/ha.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne