Techniques de culture biologique du prunier

SOMMAIRE

I. Botanique et variétés du prunier

Nom scientifique: Prunus domestica L. (prunier européen), Prunus saliuna (prunier japonais) - Famille botanique: Rosaceae.

Prunes prunus domesticaAutres noms: Englais: Plum, Espagnol: Ciruelo, Italien: Susino.

Le prunier est un arbre fruitier de 5 à 7 m de hauteur. Ces fleurs sont de couleur un blanc-verdâtre.

Le fruit du prunier (prune) est une drupe.

Variétés de prunier:

Reine-claude, mirabelles et quetsches. Elles sont très employées afin de produire les conserves et les confiture. La prune d'Ente est séchée et consommée en pruneaux.

Crédit photo © borkurdotnet - flickr.comPrunus domestica (Prunes)haut page magasin bio ligne

II. Cultiver le prunier dans votre jardin


Préparation du sol:

Avant d'entamer la plantation du prunier, on procède à une préparation du sol qui constitue le support du verger ou du jardin. Cette préparation donne au sol une structure meuble et aérée, et évite les accidents d'asphyxie des racines.

Ainsi ces travaux sont:

Le défoncement: C'est un labour profond de 30 cm et plus. Il ameublit le sol sur l'épaisseur de terre arable explorée par la majorité des racines. Le défoncement doit être accompagné d'un apport important de la fumure de fond qui a pour but la constitution en profondeur d'une réserve d'éléments nutritifs.

Le sous-solage: Il permet d'éclater la terre et de casser les mottes sans retournement. Cette technique s'avère utile pour briser une couche dure en profondeur et pour aérer le sol, mais elle n'enfouit pas la fumure de fond.

L'épierrage: Elle consiste à ramasser manuellement les pierres du verger et de les évacuer sur les bordures.

Le travail du sol, une fois la plantation effectuée, se limite à trois ou quatre cover-croppages annuels. Le premier est réalisé en automne pour l'enfouissement de la fumure phospho-potassique, les derniers sont pratiqués pour le contrôle et l'élimination des mauvaises herbes.

Pépinière:

Au niveau de la pépinière on prépare les plantules (âgée d'un an ou deux). Cette préparation nécessite un ensemble de techniques:

La préparation du porte-greffe: Elle consiste à récupérer les rejets des arbres adultes, les ajuster à l'aide d'un sécateur et les planter dans une petite parcelle appelée Parc à bois. On y récupère par la suite des boutures de 40 cm pour les planter dans une parcelle tracée (3 cm inter-plant et 50 cm interligne ) à une profondeur d'environ 30 cm.

48 heures après la plantation, on effectue une irrigation.

Le greffage: Le greffon qui détermine la variété est récupérée d'un arbre en production. On assiste à plusieurs types de greffage (le greffage préféré est de type T et il est réalisé en mois de juin). Vers le mois de janvier on rabat au-dessus du nœud.

Plantation:

Après la préparation du sol on procède au:

Piquetage du terrain (grand verger): Le tracé de plantation est réalisé d'abord sur un plan relevé, après arpentage soigné. Les accès au matériel de travail doivent être prévus, ainsi que les fourrières nécessaires à l'exécution des travaux d'entretien du sol.

Les alignements sont ensuite déterminés à l'aide de câbles et l'emplacement de chaque arbre marqué par un piquet enfoncé dans le sol.

Vos voisins paysans posséderaient très probablement des engins ou de tracteurs menus de systèmes de conduite automatique pilotés par GPS. Ils permettrons de tracer facilement des lignes de plantation parfaitement alignées.

Transplantation: L'arbre arraché de la pépinière doit être correctement planté. On doit en effet vérifier:

a. La position de surface, c'est à dire l'alignement de l'arbre par rapport à ces voisins.

b. La profondeur de l'enracinement.

Le piquetage des emplacements permet de déterminer exactement l'alignement et la disposition en surface des arbres.

Les arbres, après trempage dans du fumier, seront plantés à une profondeur de 50 cm.

La plantation du prunier est réalisée de préférence en janvier, en respectant un écartement de 3 m à 5 m, soit une densité d'environ 666 arbres à l'hectare.

Brises vent: Les brises vent sont utilisés pour atténuer les dommages causés par les vents violents, en constituant un écran protecteur des arbres. Donc il est nécessaire de les installés à une dizaine de mètres de la culture.

Irrigation:

Après plantation du prunier, on installe le système d'irrigation goutte à goutte. On procède à une irrigation juste après la plantation (70 L par arbre durant deux jours ), et une irrigation au bout de chaque quinzaine avec la même quantité d'eau durant toute l'année. Cependant cette fréquence reste fonction des conditions climatiques.

Fertilisation:

La fertilisation est l'une des procédures les plus importantes pour maintenir une bonne croissance et un développement normal de la culture de prunier. Elle consiste à apporter les éléments fertilisants nécessaires sous forme d'engrais (fumier, engrais de fond) afin d'assurer une quantité optimale en éléments minéraux (éléments majeurs N, P, K et éléments secondaires Ca, Mg, S et oligo-élément Fe, Cu et Zn).

Fertigation:

La fertigation est une technique qui consiste en l'apport d'éléments fertilisants par le biais du goutte à goutte. La quantité d'éléments apportés est calculée après des examens et des analyses du sol et de l'eau.

Entretien du sol:

L'ensemble des travaux d'entretien concernant la culture de prunier ont pour objectif de le maintenir en bonne forme, de contrôler les mauvaises herbes, de créer un milieu propice à la croissance des racines et de développer l'activité de la microflore et de la microfaune du sol.

En pratique, ceci est assuré par un désherbage physique (cover-croppage, fauchage manuel et à l'aide de sapes).

Pollinisation:

Il est clairement prouvé que la pollinisation et la fécondation déclenchent la production d'hormones, qui attirent les substances nutritives vers les fruits en formation, ce qui permet ainsi leur développement. Il apparaît également que le prunier est très exigeant quant à la pollinisation et à la fécondation.haut page magasin bio ligne

III. Récolte, séchage et conservation des prunes


Cueillette:

Dans des conditions naturelles de production, les prunes sont récoltées à maturité à partir de mi-septembre. La date de la cueillette peut sensiblement varier en fonction de la variété cultivée.

Afin de réaliser la récolte des prunes dans de bonnes conditions, munissez-vous de seaux et d'échelle stable. Les fruits doivent être enlevés délicatement sans abîmer la structure de l'arbre.

Séchage des prunes:

Avant de procéder au séchage proprement dit des prunes, on commence par rincer les fruits à l'eau, puis à remplir les claies avec une seule couche de fruits chacune pour éviter le pourrissement des fruits du bas. Enfin, on fait entrer les claies dans le four sous une température variant de 80 à 85° durant 22 à 24 heures. La température du four est fonction du calibre du fruit.

Il est à signaler que le séchage au niveau des fours peut être fait à l'aide de deux techniques différentes:

a. Séchage à courant parallèle: le passage des claies se fait dans le même sens que le courant chaud.

b. Séchage à contre courant: c'est à dire que les claies entrent dans une direction contre le courant chaud

Si vous voulez tout savoir sur les maladies et ravageurs, ainsi que les différentes techniques de lutte biologique, Cf. cet article: Prunier, maladies, ravageurs et lutte bio.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne