Fiche technique de la culture biologique du noisetier

noisette huile vegetale bio 50mlLe noisetier, connu également sous les noms de coudrier ou d'avelinier, est un arbuste très adapté aux petits jardins. Il préfère les hivers doux, assez pluvieux, et les étés frais. Il est, relativement, sensible à la sécheresse et doit être irrigué régulièrement si la pluie se fait rare. La culture du noisetier est, ainsi, développée dans des régions tempérées, généralement situées sur le bord nord de la méditerranée.

Le noisetier produit une graine délicieuse et nutritive (noisette), dont on en extrait une huile végétale très appréciée pour ses vertus médicinales. Il produit, aussi, un bois résistant et flexible, employé essentiellement pour les clôtures et pour confectionner les paniers et les cerceaux.

SOMMAIRE

I. Description botanique du noisetier


Nom binominal: Corylus avellana (noisetier commun), C. maxima (noisetier franc), C. americana, C. colurna (noisetier de Bysance), C. cornuta - Famille botanique: Corylacées (ou Bétulacées) - Autres noms: Avelinier, coudrier, noisetier commun, noisetier franc, noisetier de Bysance.

Le noisetier est un arbuste d'environ 5 mètres de haut. Il croît en touffe rigoureuse et dense.

Les feuilles du noisetier sont caduques, cordiformes et dentées. Elles se terminent en pointe.

Les fleurs du noisetier s'épanouissent entre les mois de mars et décembre. Les mâles, de couleur jaune, sont rassemblées en chatons pendants de 5 à 6 centimètres. Les femelles sont réunies en épis dressés.

Le fruit du noisetier, noisette, est un akène, rond, de 3 cm de diamètre.haut page magasin bio ligne

II. Cultiver le noisetier bio


Exposition et température:

Le noisetier résiste très bien au froid et supporte des températures négatives jusqu'à -20°C. Il apprécie beaucoup l'humidité. Il adore les saisons hivernales douces et les étés orageux. Il pousse très bien loin des contrées venteuses et maritimes. Pour un meilleur rendement, l'arbrisseau doit être planté dans un endroit dégagé, assez exposé aux rayons solaires car la floraison est souvent fonction des taux d'ensoleillement.

Sol:

Le noisetier est peu sensible à la nature du sol, même s'il est souhaitable de lui épargner les terres trop lourdes et détrempées. Ce qu'il affectionne, plus particulièrement, ce sont les sols limoneux, bien drainés et légèrement acides.

Densité de plantation:

Dans les cultures conventionnelles du noisetier, il est usage d'espacer les arbustes de 4 à 6 mètres selon les dimensions et l'envergure de l'espèce végétale. Les horticulteurs recommandent des classes différentiées et la plantation de plusieurs variétés afin d'assurer une bonne pollinisation. Rappelons que les noisetiers sont très rarement auto-fertiles. Leurs fleurs étant monoïques, les mâles s'épanouissent au printemps alors que les femelles s'ouvrent durant la saison automnale précédente.haut page magasin bio ligne

III. Travaux d'entretien et cueillette


Taille:

Pour une parfaite conduite de la culture du noisetier, il est fortement recommandé d'éclaircir les grappes contenant les noisettes et de tailler les rejets, source de compétition, en fin de la saison hivernale ou après la chute des chatons mâles. Il est, aussi, préconisé de supprimer le bois mort et les rameaux qui se chevauchent, et de limiter la hauteur de l'arbuste, en fonction des besoins. Il est, également, possible de pratiquer une taille plus sévère tous les 4 ou 5 ans si la hauteur du végétal devient inaccessible (pas d'inquiétude, la plante repart toujours du pied).

Une carence en bore du noisetier se manifeste, généralement, par une raréfaction de la fructification.

Arrosage:

On arrose le noisetier l'année de la plantation et quand la sécheresse persiste. Comme cité ci-dessus, le noisetier craint la sécheresse et les périodes longues sans eau. Cette affirmation est d'autant plus vraie si l'arbuste est encore jeune. En effet, au delà de 5 ans de croissance, le noisetier développe un système racinaire puissant lui permettant de résister à des courtes périodes de sécheresse.

Productivité:

noisettes bioLe noisetier rentre en pleine production au bout de 5 ans de culture. Les fruits sont mûrs en septembre et octobre. Ils sont gaulés à même le sol et ceux qui restent accrochés à l'arbre doivent être récoltés afin de favoriser une meilleure production l'année suivante. La productivité est optimale après une dizaine d'années d'exploitation. Comme tous les arbres fruitiers, le noisetier subit les règles d'alternance. La variation peut être potentiellement contrôlée en effectuant des tailles raisonnables et intelligentes.

Conservation:

Les noisettes peuvent être correctement conservées dans un lieu sec et bien aéré. Il est aussi possible de les conserver jusqu'à un an au réfrigérateur et jusqu'à deux ans au congélateur, en veillant bien évidement à enlever la coquille.

Maladies et ravageurs du noisetier:

L'un des parasites connus du noisetier est le balanin (Nom latin: Curculio nucum - Ordre: Coléoptères - Famille entomologique: Curculionidae). Ce charançon est le principal suspect quand les noisettes sont vides et trouées. La larve de cet insecte dévore l'intérieur du fruit et se réfugie dans le sol, à une dizaine de centimètres de profondeur, quand la noisette tombe. Pour lutter, d'une manière biologique et écologique, contre la balanin, Bio En Ligne recommande de ramasser les noisettes atteintes et de les brûler. Si l'infestation est importante, il est conseillé de travailler le sol en automne, jusqu'à une profondeur de 15 cm, afin d'exposer les larves qui hibernent dans la terre.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com. Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité.