Comment cultiver le thym en pot ou en pleine terre dans le jardin?

Le thym est une plante médicinale par excellence. Ses feuilles sont riches en huile essentielle. Elles sont très appréciées pour leurs vertus contre les troubles digestifs et les affections respiratoires.

En cuisine, les feuilles de thym, considérées comme épices, exhalent leurs saveurs boisées quand elles ont le temps de bien mijoter. Elles parfument aussi bien la viande que le poisson, et se marient à merveille avec les champignons et les tomates.

Au Moyen âge, les nobles dames brodaient des feuilles de thym sur les costumes de leurs preux chevaliers avant leur départ pour les croisades.

Brièvement:

Cycle de production: Vivace très adaptée pour une culture en pot - Climat: Tempéré (résiste aux froids et à l'altitude) - Substrat: Léger et bien drainé - Besoins nutritionnels: Engrais de fond - Besoins en eau: Résiste au manque d'eau - Semis: Début avril (en pépinière)  et repiquage en août - Cueillette: Ramifications herbacées à partir du mois de mai.

SOMMAIRE

I. Description et botanique de la plante de thym


Nom scientifique: Thymus spp. - Famille botanique: Labiées (ou labiacées).

Le thym est une vivace rustique qui pousse naturellement à l'état sauvage dans le pourtour du bassin méditerranéen. Miniature, rampant ou dressée sur quelques dizaines de centimètres de haut, c'est l'emblème de la Provence au même titre que la lavande. C'est un petit arbuste qui attire beaucoup d'insectes butineurs et pollinisateurs en particulier les abeilles.

thym thymus vulgarisLes feuilles persistantes du thym sont minuscules et lancéolées. La plante fleurit en rose, blanc ou violacé. Ses fleurs sont apicales, réunies en épis et s'épanouissent en été de juin à fin août et parfois plus, selon les espèces.

Il existe plusieurs espèces et cultivars de thym, à croissance relativement lente, près du sol, en forme de petits arbrisseaux. Le thym commun, Thymus vulgaris, est employé en cuisine comme le serpolet, Thymus serpyllum, et le thym citron, Thymus citriodorus. Le thym laineux et les thyms rampants sont plutôt décoratifs.

Dans le nord du vieux continent, l'espèce du thym la plus répondue est le Thymus serpyllum (serpolet). Ce dernier présente les mêmes caractéristiques que le Thymus vulgaris (thym commun), mais présente l'avantage d'être encore plus résistant au froid, même s'il a besoin d'une exposition ensoleillée.

Crédit photo © stanzebla - flickr.com - Thymus vulgaris (Fleurs et feuilles du thym)haut page magasin bio ligne

II. Conditions pour réussir la culture du thym


Sol favorable et exposition:

Le thym pousse d'une manière exceptionnelle dans les endroits bien ensoleillés, secs, rocailleux, et sur des terrains légers, bien drainés et neutres en pH. Il déteste les terres qui retiennent l'eau et supporte mal les sols riches.

Le thym a besoin de soleil pour croître. La chaleur lui permet de concentrer le maximum de ses atouts aromatiques. C'est une plante vivace des climats tempérés qui peut très bien s'adapter aux milieux froids et montagneux.

Le thym est une herbe rustique et très résistante. Une fois adulte, il ne craint ni la chaleur, ni le vent, ni même le gel.

Multiplication:

Le thym commun, Thymus vulgaris, est obtenu plus facilement en se procurant des jeunes plants ou des boutures. On peut notamment semer ses graines, mais c'est une opération qui reste délicate. La technique la plus adaptée est le marcottage. Il convient donc d'acheter des plantules déjà prêtes et qui peuvent être mises en place à n'importe quelle période de l'année.

Le semis est réalisé en pépinière à partir du mois d'avril jusqu'à juin. Le repiquage des plants de thym commun est effectué à tout moment (de préférence à la fin du mois d'août et à la mi-septembre), dans des pots, ou en lignes en respectant un espacement d'au moins 30 cm.

Pour une culture en pot, le thym est installé dans un conteneur mesurant au moins 15 cm de profondeur. Le terreau choisit doit être de préférence bien drainé.

Le thym peut être un idéal couvre-sol. On peut l'installer en rocailles, sur les dallages, dans les cours, entre les pavés des allées... Il s'étale au fil des ans jusqu'à former un tapis dense qui refleurit chaque été.

Besoins nutritionnels et hydriques:

Un apport en engrais organiques de fond est suffisant. Le thym n'a pas de besoins en eau particuliers.

Si l'été est très sec, il est souhaitable d'effectuer quelques arrosages. Il est aussi conseillé de protéger les plants du froid surtout avant un hiver rude.

Les variétés rampantes du thym se débrouillent seules sans entretien. Quand les plantes sont bien installées, aucun arrosage n'est requis.

Taille et entretien:

tisane thym feuilles bioEnviron un mois après la transplantation du thym, il est vivement recommandé d'effectuer un étêtage afin de favoriser la formation d'un buisson serré et d'une ramification basale. Après, on peut régulièrement (une fois par an) pincer les extrémités pour conserver cet aspect buissonnant. La coupe se fait après la floraison.

Rabattre les tiges du thym après la floraison permet de l'étoffer et de lui procurer une belle allure.

Récolte et conservation:

La récolte des tiges feuillues et fraîches du thym commun se fait de préférence à partir du mois de mai ou juin (début de floraison) et se poursuit pendant toute la période estivale. Les ramifications herbacées sont coupées au ras de la souche au fur et à mesure des besoins pour la cuisine ou les remèdes maison. Cette cueillette régulière permet de régénérer la souche.

Les feuilles séchées du thym commun dégagent plus de senteurs aromatiques. Elles peuvent être employées afin de parfumer les soupes, les sauces, et des plats à base de viande.

Pour le séchage, la cueillette des pousses du thym commun est effectuée avant la floraison. Elles seront séchées dans un appentis frais et aéré.haut page magasin bio ligne

III. Atouts naturels et intérêts écologiques du thym


Où qu'il soit placé au jardin, le thym occupe une place primordiale dans le maintien d'un certain équilibre écologique et agronomique. C'est une plante qui attire des nuées d'insectes auxiliaires et pollinisateurs durant une bonne partie de la saison estivale. Les favoris, en l'occurrence les abeilles, produisent un miel de thym bio précieux et très particulier en butinant ses fleurs.

Au potager, le thym agit en répulsif. Il repousse plusieurs ravageurs des cultures comme les vers et la piéride du chou. Des bordures de thym délimitant les carrés potagers font office d'insecticide naturel.

Le thym est un arbuste aux dimensions relativement réduites. Sa hauteur ne dépasse guère les 30 centimètres. Sa culture est par conséquent très adaptée dans les jardins de rocaille ou comme plante tapissante dans les jardins.

Dans la Grèce Antique, le thym fut une plante consacrée à Vénus et à Mars.

Le thym est apprécié en phytothérapie et en aromathérapie pour ses multiples propriétés médicinales. Ses feuilles et ses fleurs renferment une huile essentielle appelée thymol qui a des vertus bactéricides, antifongiques et anti-parasitaires importantes.

En inhalation, il libère les voies respiratoires et en infusion, il soigne les bronchites, grippes et angines. C'est également un puissant anti-infectieux et un stimulant général.

En cuisine, les ramifications herbacées du thym commun sont utilisées comme aromatiques, seules ou en association avec d'autres plantes plantes.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne