Mon potager et jardin bio

Créez un massif d'arbustes

Cette idée, de créer un massif d'arbuste dans le jardin, déjà largement développée au XIXe siècle revient à grouper les arbustes pour profiter de leur floraisons respectives et de l'effet décoratif de leurs feuillages. En premier plan, on installe des plantes plus basses, et dans les vides éventuels des plantes vivaces solides (anémones du Japon, sédum Autumn Joy, pivoines de Chine…) ou des fleurs bulbeuses, tulipes et narcisses botaniques entre autres. Le tout donne une scène toujours vivante sans demander beaucoup d'entretien. Autre intérêt : l'économie car on plante assez large, un arbuste par mètre carré, en moyenne.

Où installer un tel massif dans le jardin ?


Un massif d'arbustes est le plus à son aise en périphérie de jardin, là où il peut prendre de l'ampleur. Si votre voisin est d'accord, plantez en mitoyenneté, pour que tout le monde en profite. Un tel massif peut aussi cacher au regard le coin potager, ou constituer une séparation dans un jardin allongé, pour créer une surprise. Il faut prévoir un lieu loin des ombres des grands arbres.

Conseils en bref:

a. Pensez feuillage avant floraison. Cette dernière dure peu de temps, quelques semaines au plus, tandis que le feuillage fait de l'effet durant plusieurs mois. Sa nuance de vert ou sa panachure sont des attraits durables.

b. Incorporez quelques conifères dans votre schéma de plantation car ils sont irremplaçables pour caler une scène et servir de contrepoint à des floraisons aussi légères que celles de l'hamamélis et des magnolias étoilés par exemple.

c. Si vous disposez d'un broyeur, épandez les déchets de taille broyés au pied des arbustes.

Faut-il améliorer la terre avant la plantation ?


Hormis le cas des arbustes de terre de bruyère (rhodo, azalée, piéris et hortensias) qui requièrent un sol dépourvu de calcaire, la plupart des arbustes se contentent d'une terre ordinaire. Nettoyez le terrain au préalable, de préférence un mois avant la plantation. Décapez les mauvaises herbes, et entassez-les au compost. Bêchez une première fois, grossièrement, et à nouveau une semaine plus tard en affinant les mottes. Déracinez au passage les herbes les plus coriaces (chiendent, chardon et liseron surtout). Cette façon de faire est plus longue que celle qui consiste à bêcher uniquement là où on plante, mais le résultat en vaut la peine. Un dernier griffage ou un passage de motoculteur affinera la terre.

Quels arbustes conviennent le mieux à cet emploi ?


Tous conviennent, y compris des arbustes qui sont plus décoratifs par leur feuillage que par leur floraison: la tache colorée créée par des fusains panachés ou des cornouillers vaut bien celle des floraisons éphémères.

Deux options s'offrent à vous:

a. créer un massif très coloré à un moment clé de l'année, où vous êtes sûr d'en profiter: en juin, si vous quittez le jardin pour les vacances ; en août si, au contraire, vous débarquez en plein été.

b. ou mélanger les floraisons et les effets décoratifs, de façon à obtenir un spectacle toute l'année. C'est tout à fait possible grâce aux arbustes à fructification décorative (berbéris, callicarpa, cotonéaster, houx, skimmia, symphorine…) et à ceux qui prennent de belles couleurs en automne (berbéris, cornouillers, fusains, nandina, rhus, viburnums…).

Voici quelques valeurs sûres, auxquelles on ne pense pas toujours:

a. Berbéris darwinii, stenophylla et Red Jewel, pour leur silhouette et leur floraison éclatante. Ajoutons les berbéris Dart's Purple et Atropurpurea Nana, pour leur couleur pourpre qui font ressortir tous les autres coloris.

b. les buis, taillés en cônes ou en boule, pour structurer le massif.

c. les fusains panachés (Euonymus fortunei Emerald gaiety, Emerald Gold..) pour la beauté de leur feuillage vernissé.

d. les fuchsias rustiques (Fuchsia riccartonii), précieux à mi-ombre en compagnie des hortensias.

e. les hypericums surtout Hidcote, pour le plein été.

f. les lavandes en groupe de 3 ou 5, généralement au premier plan.

g. les potentilles si jolies en fleurs et faciles à tailler, en juillet. Beau feuillage gris.

h. les spirées, innombrables et si faciles à vivre, en particulier Goldflame, Goldmound, mais aussi la betulifolia, qui devient jaune d'or en automne.

i. Et les rosiers ? Seuls ceux qui ont gardé une allure naturelle conviennent ici: les rosiers rugueux (Blanc Double de Coubert, Grootendorst, Roseraie de l'Haÿ) et les rosiers paysages (Alba Meillandecor, Iceberg, Rush, Colette, Sarah Van Fleet, Nevada, The Fairy mais aussi Marie Curie ou Guy de Maupassant…).

Quelle distance laisser entre les différents arbustes ?


Comme la plupart des arbustes ont une envergure comprise entre 1 m et 2,50 m, on plantera à 1 m de distance.

Cela peut paraître beaucoup au début mais le but de ces massifs est d'occuper le terrain en trois ans. Seuls les petits arbustes mis en premier plan seront plus serrés (entre 60 et 80 cm pour des spirées Goldflame ou des lavandes par exemple).

Comment occuper les vides au cours des premières années ?


Si le massif d'arbustes est au fond du jardin, loin du regard, contentez-vous de pailler pour éviter la venue des herbes indésirables, et conserver un bon aspect à votre groupe d'arbustes. Si le massif est près de la maison, occupez les vides avec des plantes vivaces couvre-sol robustes (par exemple des Géraniums macrorrhizum, épimedium, doronic, lierre) ou avec des annuelles solides (lavatères, cosmos, soucis, capucines…) que vous installerez en mai. Ainsi, vous serez amené à arroser et à entretenir le massif, ce qui ne pourra que profiter aux arbustes. Leur croissance sera spectaculaire.

À quelle cadence faut-il arroser ?


Au début, l'arrosage est très important. Il commencera dès le mois de mai, une fois toutes les semaines, copieusement (un arrosoir de 10 l par arbuste ou, ce qui revient au même, le tuyau laissé à couler doucement pendant que l'on compte jusqu'à 20, lentement. Si vous êtes équipés d'un système d'arrosage économique, comme le goutte à goutte, c'est encore mieux). Pendant la période estivale, il est recommander de mettre un paillis. Les arrosages seront effectués toutes les deux semaines dès mi-août.

Que faire si certains arbustes poussent moins vite que d'autres ?


Ce phénomène est tout à fait normal car tous les arbustes n'ont pas la même vitesse de croissance. Tout cela se remettra dans l'ordre au bout de trois ans. D'ici là, pas de panique mais veillez cependant à vérifier si ce retard ne correspond pas à de mauvaises conditions de culture (sol différent localement, ou mal adapté à l'arbuste). Pendant deux ans, vous pouvez bouger les arbustes de place sans trop de problèmes. Il suffit d'attendre leur période de repos.

Comment tailler les arbustes par la suite ?


Surtout pas en boule, car cela ne convient pas à la nature des arbustes. Concernant les périodes de taille, notons que les arbustes fleurissant à la saison printanière préfèrent une taille juste après le stade de floraison, soit les mois de mai et juin (forsythia, deutzia, ribes…), en revanche, les plantes qui fleurissent durant la saison estivale, elles se taillent de préférence à partir de fin novembre (althea, pérovskia, caryoptéris, abélia…). Soulignons que d'autres paysagistes préconisent pour ces dernières une taille au printemps !.

Que faire des déchets de taille ?


Le mieux consiste à les passer au broyeur pour obtenir des copeaux parfaits pour le paillage. À défaut, entassez-les dans un coin du jardin, ils finiront par se décomposer. Dernière solution, pas la plus désagréable: allumer un feu de cheminée avec…

Comment désherber ?


Si vous avez bien nettoyé le terrain au préalable et paillé, dès le premier été, il n'y aura que peu de mauvaises herbes. Faites-leur la chasse tout de suite, et vous serez tranquille pour longtemps car peu de plante s'installent sous des arbustes adultes. Si le liseron ou le chardon vous ont doublé, passez au pinceau sur quelques feuilles une dilution de désherbant biologique.

Que devient un massif d'arbustes au bout de 10 ans ?


Certains arbustes ont une durée de vie nettement plus courte que les autres: les lavandes, cistes, romarins sont souvent moins beaux au bout de 6 ans. Vous les remplacerez par d'autres arbustes ou des plantes vivaces faciles à vivre (rudbéckias, sauge officinale, coréopsis Moonbeam). Si les autres arbustes ont trop poussé en hauteur, procédez à un ravalement général: coupez tout à 20 cm du sol. C'est radical, en deux ans, votre massif aura retrouvé sa jeunesse.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.