Magasin bio en ligne

Préparatifs pour réussir mon jardin potager bio (1ère partie)

Le jardin potager est un lieu où l'on cultive des plantes, surtout des légumes, condiments et épices. Il en existe qui sont entrepris pour le maraîchage commercial et les exploitations agricoles afin d'approvisionner les consommateurs, mais nous nous limiterons ici au jardin potager familial élaboré dans les arrière-cours et dont l'objectif est principalement l'apport de légumes et d'aromates à l'alimentation de la famille.

SOMMAIRE

I. Valeurs nutritives de divers aliments


La consommation de légumes frais est vitale à une alimentation équilibrée de par leur richesse en éléments nutritifs nécessaires au bon développement de l'individu tels que vitamines, sels minéraux, protéines et cellulose. Le tableau comparatif de plusieurs aliments, voir ci-dessous, présente, à titre indicatif, les éléments nutritifs contenus dans divers aliments. Ce besoin normal journalier en légumes des êtres humains est généralement de l'ordre de 230 g par personne dont au moins 50 g provenant des légumes-feuilles. Les légumineuses tels le haricot et le petit pois sont particulièrement riches en protéines de bonne qualité.

On notera aussi qu'un mélange de différents types légumes (feuilles, fruits et graines) est considéré comme une nourriture de qualité semblable aux produits d'origine animale, et qui peuvent, éventuellement remplacer les protéines animales. La production de légumes dans le jardin familial est de préférence menée sans recours aux engrais et aux pesticides de synthèse, dépendant plutôt de méthodes naturelles et biologiques. Le producteur consommateur peut s'assurer ainsi des produits sans résidus chimiques, qui protègent l'environnement et qui ne polluent pas le sol et la nappe phréatique.

Tableau comparatif de plusieurs aliments (par 100 g de poids frais, partie comestible)
Aliment1 Eau (g) Hydrates de carbone (g) Graisses (g) Protéines (g) Calcium (mg) Fer (mg) Vitamine A/carotène (mg) Vitamine B1 (mg) Vitamine B2 (mg) Vitamine  C (mg)
 Légumes feuilles  84  8  0,5  4,3 176 2,6 Pd/5  0,1 0,2 78
 Légumes fruits  92  5  0  1,5  26  0,9  Pd/0,6  0,07  0,06  51
 Légumes graines2  9  39  16,6  26  110  4,9  Pd/0,04  0,85  0,19  0
 Fruits  82  16  0  0,7  17  0,5  Pd/0,26  0,05  0,04  34
 Céréales  12  72  3,7  9,9  20  3  0/0  0,35  0,13  0
 Tubercules  68  28  0,2  1,6  21  1,1  Pd/0,02  0,09  0,03  19
 Viande  66  0  14  19  10  3  0/0  0,1  0,20  0
 Poisson  79  0  1,5  17,5  50  1  0/0  0,04  0,08  0
Oeuf de poule  74  0,5  11,5  13  55  2,8  0,1/0,06  0,12  0,35  0
Lait de vache  88  4,7  3,6  3,3  120  0,1  0,04/0,02  0,04  0,15  1
Besoins minimaux d'un adulte par jour3 46 500 9 0,45/2,4 1 1,5 30

1. Légumes feuilles: chou, laitue - Légumes fruits: aubergine, tomate, poivron - Légumes graines: petit pois, haricot, soja, arachide - Fruits: banane, mangue, orange, papaye - Céréales: maïs, riz - Tubercules: manioc, patate douce.

2. Seuls l'arachide et le soja contiennent des graisses.

3. Les besoins énergétiques de l'adulte estimés à 2500 kcal par jour.

Pb: Pas disponible.

Le jardin potager présente aussi un passe-temps sain pour tous les âges, favorise à l'occasion l'attachement de l'individu à cette terre nourricière, et peut même apporter de l'argent de poche aux plus jeunes.

Parmi les éléments indispensables à l'établissement d'un jardin potager on comptera le terrain, les outils et l'eau.haut page magasin bio ligne

II. Le terrain du jardin potager


La terre sert à soutenir les plantes et à leur procurer l'eau et les éléments nutritifs essentiels à leur développement. Le jardin potager doit donc être situé sur les meilleures terres, de préférence sur une surface plane ou en pente très moyenne, avec un sol meuble et perméable, relativement riche en matières organiques.

Le choix du terrain se portera, généralement, sur un lopin très ensoleillé assez loin des grands arbres mais protégé des grands vents. On évitera les sols marécageux ou pierreux aussi bien que les terrains en pente forte qui sont sujets à l'érosion. A défaut d'une telle parcelle, on améliorera celle disponible au bout de quelques saisons par le labour et l'épierrage et en y apportant les engrais organiques nécessaires.

La superficie du potager dépendra des terrains disponibles, de la main d'œuvre disponible et du nombre de personnes qui devront se ravitailler sur le potager. En culture intensive il faut compter entre 40 et 50 m2 par personne. Une bonne disposition du jardin facilitera le travail du planteur.

plan jardinOn doit prévoir un abri pour protéger les engrais et les outils de jardinage, une compostière pour le stockage du fumier et la préparation du compost, un espace pour les pépinières et planches de semis, un bassin pour stocker l'eau, et un espace réservé aux épices. On laissera quelques arbres si possible pour faire de l'ombre sur la compostière et la pépinière ou éventuellement une basse-cour pour ceux qui s'y intéresseraient. Au besoin, le jardin potager sera clôturé par une haie assez haute pour servir de brise-vent afin de protéger les plates-bandes et les jeunes plantes des vents violents et afin d'en limiter l'accès aux animaux tels que chien, chat, rat, poule, lièvre qui risquent d'y faire des dégâts.

Ceux n'ayant point l'espace nécessaire sur terre ferme peuvent envisager le potager dans des pots et des bacs (pneu usagé, seau et sac pvc, etc.) placés dans les balcons ou sur les toits de maison en béton. Il existe aujourd'hui des méthodes de culture en hors-sol où les plantes sont cultivées en milieu artificiel ou hydroponique. Ces méthodes demandent de gros moyens en équipements et une plus grande technicité pour leur maîtrise, ce qui les mettent hors de la portée du jardinier amateur.haut page magasin bio ligne

III. Les outils du jardin potager


Les outils de première nécessité comprennent:outils jardinage

a. La houe (pioche), qui sert à labourer le sol et à butter. Elle est aussi utilisée pour le sarclage (désherbage).

c. L'arrosoir ou le seau, servant au transport de l'eau et à l'arrosage. On peut notamment opter pour l'installation d'un système d'irrigation économique (goutte à goutte). Cette alternative est essentiellement préconisée dans le cas d'un jardin potager élaboré dans une région chaude et/ou à faible pluviométrie.

d. La bêche (ou la pelle), qui sert à retourner la terre et à creuser.

e. La fourche à dents, qui remplacera la bêche pour retourner les terres compactes et dures.

g. Le râteau, qui sert à disperser et éparpiller les mottes, à niveler les parcelles et à enlever les cailloux et les débris.

e. La fourchette (à main), qui sert à biner, à ouvrir les lignes de semis et à désherber.

h. Le plantoir, servant à faire des trous dans le sol pour la mise en terre de semis. Le transplantoir, qui sert à enlever des semis et jeunes plantes en pépinière pour le repiquage.

D'autres outils et matériaux sont potentiellement utiles et peuvent servir pour réussir et mener à bien votre projet de jardin potager. On peut par exemple citer les paniers, les piquets et les cordeau (pour tracer les lignes droites).

Une balance sera également employée afin de peser les engrais organiques, surtout les purins, et les produits récoltés.

Au besoin, un pulvérisateur serait fort utile pour l'épandage des purins naturels utilisés dans la lutte biologique contre les insectes et les maladies nuisibles aux cultures. On fera aussi provision pour les équipements de protection personnelle tels que bottes et gants.haut page magasin bio ligne

IV. L'eau du jardin potager


L'eau est essentielle à la vie de tout vivant et des plantes en particulier. Elle nous provient de la pluie, mais celle-ci varie en fréquence et en intensité dépendant de la saison et de la région. La pluie suffit rarement. La terre sert ici de réservoir et procure l'eau selon les besoins de la plante jusqu'à épuisement des réserves. Les cultures légumières demandant un approvisionnement régulier en eau et étant particulièrement sensibles à un déficit hydrique, il faudra prévoir une source régulière (eau domestique). Au cas contraire le stockage dans des bassins, barils ou autre conteneur devra être envisagé. Il est à noter qu'un excédent d'eau est aussi néfaste aux cultures, d'où l'importance d'un terrain qui draine suffisamment bien.

Le plus souvent l'irrigation des plantes se fera à l'aide d'un arrosoir ou d'un tuyau d'arrosage directement du robinet. D'autres encore préféreront des petits systèmes d'irrigation par aspersion ou par goutte à goutte disponibles dans le commerce et magasin bio en ligne.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne