Magasin bio en ligne

Techniques de culture biologique du plaqueminier (l'arbre du kaki)

diospyros kakiLe plaqueminier ou l'arbre à kaki, Diospyros kaki L., appartient à la famille botanique des Ebénacées et au genre Diospyros. C'est un arbre à feuilles caduques qui peut atteindre 15 mètres de haut. Il est très fructifère et produit l'Ébène, un bois de valeur très convoitée.

Le fruit du plaqueminier, le kaki, est peu acide. Il contient en moyenne 15 % de sucres, 0,4 % de protéines et 1,4 % de tanins. Il est riche en vitamine C, mais c'est la peau qui en renferme la majeure partie.

Crédit photo © starr-environmental - flickr.com - Diospyros kaki

SOMMAIRE

I. Exigences pédoclimatiques de la culture de plaqueminier


Climat:

En somme, le kaki peut être cultivé sous une gamme étendue de climats allant de semi aride à humide. Le kaki est généralement très résistant à la sécheresse, mais le rendement diminue si l'humidité du sol est insuffisante. Par contre, il est sensible au vent, surtout en période de croissance.

Sol:

Le plaqueminier est un arbre qui pousse relativement bien sur plusieurs types de sols, même si il a une préférence pour des terres profondes, sablo-limoneuses et fertiles. En revanche, il exige un pH compris entre 5,5 et 6,5.haut page magasin bio ligne

II. Conduite et entretien de la culture du kaki


Date de plantation:

Le mois de mars semble être la période favorable pour réussir une plantation de plaqueminier sous réserve d’irriguer durant la saison sèche. Si la plantation se fait à racines nues, le sol doit être soigneusement tassé autour du plant.

Densité de plantation:

Le mode de plantation du kaki change d’une variété à une autre et suivant le type du sol. En règle générale, les agronomes suggèrent 6 mètres entre les lignes et 4 à 6 m entre les arbres sur la même ligne de plantation.

Dans les plantations classiques, les distances de plantation du plaqueminier sont de l'ordre de 6 m x 6 m, alors qu’en culture intensive les densités adoptées peuvent atteindre à 5 m x 2,5 m, soit 800 arbres/ha.

Mode de conduite:

La culture du plaqueminier peut être conduite sous palissage. Cette technique permet la protection des plantes contre les cassures dues au poids des fruits, et de faciliter certaines travaux culturales comme la taille et l'éclaircissage. C'est également un support pour le système d'irrigation afin d'éviter le bouchage des goutteurs.haut page magasin bio ligne

III. Fertilisation et irrigation de la culture du kaki


Fertilisation:

D'après différentes études agronomiques, de meilleurs résultats ont été obtenus en utilisant un engrais composé de 4 à 6 % d'azote, 8 à 10 % de phosphore et 3 à 6% de potasse à raison de 450 g/arbre par année d'âge. Il faut également noter que l'excès d'azote provoque la chute des fruits. Le plaqueminier demande aussi beaucoup de matières organique.

Irrigation:

Le plaqueminier, comme il a été signalé, est très résistant à la sécheresse, cependant une bonne fructification de cette espèce exige, tout de même, 1000 à 1200 mm d'eau par an. Un excès d'humidité à la floraison causerait des chutes abondantes des fleurs et compromettrait ainsi à la production. L'irrigation localisée semble la plus adaptée.

Dans les régions du bassin méditerranéen, l'irrigation du kaki doit débuter tôt au printemps et se prolonger jusqu'au septembre.haut page magasin bio ligne

IV. Taille et éclaircissage du plaqueminier


Taille:

Le plaqueminier est souvent conduit en gobelet avec 3 à 4 charpentières. Dans le cas de palissage sur un fil de fer, les plants sont conduits en espalier ou palmette. Étant donné que le plaqueminier fructifie sur le bois de l'année, il est recommandé de le tailler régulièrement pour rapprocher et renouveler les rameaux fructifères. Il est aussi recommandé de tailler le bois mort et éclaircir la ramure.

Éclaircissage:

La majorité des variétés de plaqueminier sont sujettes au phénomène de l'alternance, notamment celles qui portent une production abondante. Pour éviter ceci, une partie de la production doit être éliminée 20 jours après la pleine floraison.haut page magasin bio ligne

V. Floraison et nouaison du plaqueminier


La floraison et la nouaison sont positivement corrélées avec le nombre d'heures d'ensoleillement accumulées durant l'été et le printemps. Les températures favorisent la vigueur des pousses et provoquent ainsi l'abscission des jeunes fruits, des fleurs et réduisent la taille des fruits.

Dans les pays méditerranéens, la floraison du plaqueminier débute en général, fin mars début avril et s'étend jusqu'à fin mai.haut page magasin bio ligne

VI. Pollinisation de l'arbre du kaki


Pour assurer une meilleure pollinisation du plaqueminier, le mode de plantation, généralement adopté, est un arbre mâle pour huit arbres femelles, soit 30 à 60 arbres pollinisateurs par hectare, uniformément dispersés.haut page magasin bio ligne

VII. Chute physiologique des kakis


La chute physiologique des fruits de plaqueminier constitue son principal problème pomologique. En effet, la première vague de chute se produit en juin, juste après la chute des pétales et se poursuit jusqu'à fin juillet. Par la suite, l'ampleur des chutes diminue chez la plupart des variétés tardives. Mais quelques techniques culturales appliquées avant la floraison peuvent avoir un effet positif.haut page magasin bio ligne

VIII. Récolte des kakis et rendements


Récolte:

Le plaqueminier donne des fruits à partir de la deuxième année de production, si les arbres sont greffés. Afin d'atteindre la pleine production il faut compter minimum 6 ans.

La cueillette des kakis commencent généralement dès le mois d'octobre soit environ 240 à 270 jours après le débourrement.

Plusieurs observations ont démontré que la détermination de la date de récolte des kakis se base sur les quatre indicateurs suivants:

a. Une couleur jaune à orange.

b. Un calibre satisfaisant.

c. La fermeté des fruits.

d. Taux de solides solubles (Fuyo: 18 à 20 %,  Hachiya: 21 à 23 %).

Rendement:

Le rendement d'un jeune plaqueminier varie de 22,6 à 40,8 kg, alors qu'un arbre adulte peut produire entre 150 à 250 kg de kaki. Dans les pays méditerranéens, les rendements moyens par arbre sont très faibles et sont de l'ordre de 10 à 25 kg.

Mais les rendements peuvent varier suivant les cultivars et aussi les pratiques culturales.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne