Nématicides: définition et modes d'action

Les nématicides sont définis comme étant des substances, préparations ou produits chimiques destinés à lutter contre les nématodes nuisibles aux cultures et aux produits récoltés. On distingue deux grandes catégories de nématicides actuellement enregistrées et disponibles sur le marché mondial: Les fumigants et les non fumigants.

Le système de classification des nématicides est basé sur la manière de déplacement et de diffusion des substances actives, constituant ces produits chimiques, dans le sol.

Nématicides non-fumigants


Les nématicides non-fumigants sont généralement formulés en tant que granulés ou liquides. Ils se déplacent par la percolation de haut en bas dans le sol. Les nématicides non-volatiles peuvent être formulés en tant que concentrés granulaires ou émulsifiables.

Les formulations liquides sont facilement appliquées par chimigation (dans les systèmes d'irrigation de goutte à goutte), où les dosages et les concentrations peuvent être soigneusement contrôlés. Cependant, les formulations concentrées sont fortement toxiques et devraient être employées seulement par du personnel qualifié.

Les nématicides non-fumigants appartiennent en grande partie aux deux familles chimiques les Organophosphorés (Fénamiphos, Éthoprophos et Cadusafos) et les Carbamates (Oxamyl et Carbofuran). Ces familles agissent sur les nématodes par l'inhibition de l'acetylcholinesterase.

Nématicides fumigants


Les nématicides fumigants, y compris le Bromure de Méthyle, 1-3 dichloropropène et le Métham-Sodium, sont formulés comme liquide ou gaz qui se vaporisent rapidement, sous l'effet de la température, de la pression et de l'humidité, et se déplacent comme un gaz toxique à travers les espaces aériens ouverts dans la structure du sol. Ce sont des biocides qui tuent les organismes et les micro-organismes présents dans la terre. Ces nématicides sont essentiellement employés afin de lutter contre les nématodes de type Meloidogyne et Pratylenchus.

En plus des nématodes, les fumigants peuvent être notamment utilisés pour lutter contre d'autres agents telluriques transmissibles par le sol. Ils peuvent, en effet, réduire les populations d'autres agents pathogènes comme les champignons et les bactéries, les insectes du sol et les graines de mauvaises herbes.

Du point de vue technique, les fumigants différent totalement de l'ensemble des autres substances actives ou spécialités commerciales homologuées. En effet, les fumigants sont des molécules qui génèrent directement ou indirectement des composés volatiles toxiques (gaz) qui vont ainsi diffuser dans le sol et agir envers les organismes pathogènes dans le profil de terre à désinfecter.

Bromure de Méthyle:

Le bromure de méthyle reste le fumigant le plus spectaculaire vu son large spectre d'action et son activité contre les nématodes, les champignons et autres parasites et ravageurs des plantes ainsi que les mauvaises herbes. Il est utilisé pour la fumigation du sol, la désinfection du matériel végétal (plants et grains) et les traitements après récolte ainsi que les lieux de stockage des produits agricoles et les infrastructures industrielles. Ces propriétés lui permettent une large utilisation à travers le monde.

Même si les performances atteintes par le bromure de méthyle sont catégoriques, son écotoxicité, son coût élevé et les directives du protocole de Montréal visant sa totale disparition avant 2015, obligent certainement les producteurs à chercher d'autres alternatives à ce produit (solarisation, plantes nématicides, rotation culturale et culture hors sol).

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne