La rotation des cultures: Définition, avantages et techniques

Une longue rotation culturale constitue la clé de la fertilité du sol et un moyen efficace pour améliorer sa structure. Elle permet notamment de lutter durablement, et d'une manière naturelle et écologique, contre les mauvaises herbes et les adventices, les maladies et les ravageurs.

Des cultures permanentes et pérennes, comme l'asperge et la rhubarbe, doivent être cultivées hors les zones destinées à la pratique de la rotation culturales.

SOMMAIRE

I. Définition d'une rotation culturale


Une rotation culturale signifie la culture d'espèces végétales appartenant à la même famille botanique dans différentes parcelles d'une année à l'autre.

Les meilleures rotations dans le monde agrobiologique sont celles pratiquées dans les systèmes de polyculture et élevages. Elles sont généralement envisagées sur un minimum de 4 ans et idéalement sur des durées de 6 a 12 ans.

Il est souhaitable d'intégrer dans les rotations des prairies, des céréales, des légumineuses, des crucifères et des plantes sarclées. Les plantes ont, en effet, des besoins et des caractéristiques très différentes. Il est donc avantageux de les alterner.

Le choix de la rotation dépend, en règle générale, de plusieurs facteurs tels que le climat, la nature et la texture du sol, les besoins en fourrages et surtout la situation financière et économique de la ferme.haut page magasin bio ligne

II. Quelques principes pour une bonne rotation?


En pratique:

Afin d'assurer une bonne rotation culturale, certains principes de base doivent être minutieusement respectés même si le principal fondement reste la diversification des espèces.

Pratiquement, on commence par dresser la liste des espèces végétales qu'on souhaite cultiver avec les quantités approximatives. Puis, on les regroupe en grandes rubriques (fonction d'affinité entre leurs différentes familles botaniques et nature du légume que ce soit feuille, fleur, fruit ou racine). Ensuite, on dessine un croquis du jardin contenant les différentes parcelles bien délimitées. Enfin, on place les différents végétaux rassemblés par groupe dans chaque plan parcellaire. Dans cette dernière étape, il est fortement recommandé de tenir compte des meilleures associations afin de profiter pleinement de ce que chaque légume peut apporter à ses voisins.

Principes de base d'une rotation des cultures:

Nous présentons dans le paragraphe suivant les différentes règles à respecter durant la mise en place d'une rotation des cultures dans votre potager:

a. Sur un cycle de 4 ans, il est par exemple souhaitable de faire succéder un légume à feuilles (ail, salades, choux, épinards, poireaux…), un légume à racine ou à tubercule(radis, betteraves, pomme de terre…), un légume à fruit et terminer par une légumineuse qui relancera la rotation.

b. Pour réussir une rotation, il est notamment primordial de s'informer sur la famille botanique des cultures afin de pouvoir les alterner. Notons à titre d'exemple que la famille des Solanacées comporte la tomate, l'aubergine et la pomme de terre, celle des Chénopodiacées renferment les carottes, le céleri et le persil.

c. Respecter les fréquences de retour des mêmes cultures.

d. Alterner en fonction de l'exigence en éléments nutritifs des plantes en faisons attention à la nature et à la structures de sol. Nous distinguons, les plantes gourmandes qui valorisent bien les doses élevées de compost comme les choux, les poireaux, les épinards, les laitues, les citrouilles, les courgettes, les épinards et les pommes de terre hâtives. Parmi ces plantes certaines supportent bien les matières organiques peu décomposées comme la tomate et les citrouilles.

D'autres plantes sont moins gourmandes mais plus exigeante par rapport à la structure du sol (terre assez fine) ou à l'état de décomposition de la matière organique (compost bien mur). C’est le cas des carottes, ail, oignon, betterave, radis, mâche, plantes aromatiques et dans une moindre mesure les pommes de terre de conservation.

Enfin parmi les plantes moins gourmandes on essayera de mettre à part les légumineuses en raison de leur propriété à fixer l’azote atmosphérique. Ainsi on peut adopter la rotation suivante: Les plantes gourmandes après un engrais vert mulche en surface ou un apport de compost ou de fumier composte en surface. Les légumineuses et enfin les plantes exigeantes.haut page magasin bio ligne

III. Exemples de plan de rotation des cultures sur plusieurs années


Exemple de rotation sur 3 ans:

Sur 3 ans, donc trois parcelles, il est vivement conseillé de faire suivre les légumes feuilles (salades, choux...) par les légumes fleurs ou fruits (tomates, aubergines, courgettes...), eux-mêmes suivis de légumes racines (carottes, pomme de terre...).

Chaque type de plantes aura occupé la même parcelle durant une saison et, au bout de 3 ans, chacun revient sur sa première parcelle.

Exemple de rotation sur 4 ans:

On va proposer dans cet exemple quatre parcelles (A, B, C et D).

Parcelle A: Planter des espèces appartenant aux familles botaniques des Solanacées (tomate, aubergine, poivron, pomme de terre) et des Cucurbitacées (melon, concombre, courge et potiron).

Durant la période printanière, enfouir l'engrais vert issu du seigle (cf. parcelle D) et mettre des matières organiques. Après le ramassage des tubercules de pomme de terre, planter des Liliacées (cf. parcelle B). Les cultures d'hiver n'auront pas besoin de nourriture supplémentaire.

Parcelle B: Dans cette partie de terrain, des cultures appartenant aux familles des Papilionacées (haricot et pois) et des Liliacées (ail, oignon et poireau) y seront cultivées.

Les plantes bénéficieront d'un paillis de terreau de feuilles. Faire succéder en fin de période estivale par des semences d'engrais vert de vesce d'hiver. Cette opération aura comme objectif la fixation de l'azote pour les Brassicacées des années suivantes.

Parcelle C: Les espèces de la famille botanique des Crucifères seront plantées dans cette parcelle. On citera à titre indicatif le chou de Bruxelles, les brocolis, les choux (chou fleur, chinois, frisé, rave), radis, roquette et navet.

Afin d'assurer les cultures, on notera qu'est nécessaire d'enterrer de la vesce d'hiver ou d'ajouter du compost au printemps. Un paillis avec du terreau de feuilles en automne devrait être intéressant.

Parcelle D: Cette partie du jardin contiendra des plantes des familles de Chénopodiacées (betterave, bette à couper) et des Ombellifères (carotte, panais, céleri, persil et fenouil).

Il faut signaler que la plupart des cultures à racines n'ont pas besoin de nourriture supplémentaire. Durant la période printanière, on ajoutera du compost dans les endroits où le céleri et les feuilles de betteraves poussent. Ensuite, en hiver, couvrir le sol avec de l'engrais vert de seigle.

Exemple de rotation de 4 à 6 ans:

Dans le cas d'une rotation des cultures sur une période de 4 à 6 années, on propose le programme de plantation suivant. On fait suivre les légumes feuilles par les légumes fleurs ou fruits, eux-même suivis de légumes racines. Ensuite, on cultive des plantes à bulbes (ail, oignon, échalote), puis des plantes à tubercules comme la pomme de terre ou bien des choux et des poireaux qui passeront après les bulbes, pour finir par les légumineuses que l'on consomme ou celles qui servent d'engrais vert.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne