Mon potager et jardin bio

Bien entretenir sa pelouse 

La pelouse fait partie de chacun de nos jardins, petits ou grands, et nous apporte sérénité et apaisement par son invariable tapis de verdure. Cependant, elle peut aussi nous causer quelques soucis quand elle perd de son éclat soit par suite d'une sécheresse ou si le terrain, trop lourd et ombragé a laissé la mousse l'envahir. Quelque soit son état, c'est le moment de penser à la soigner pour lui redonner son éclat, ou pour la renouveler complètement.

SOMMAIRE

I. La rénovation de la pelouse


Dans quels cas rénover ma pelouse?

Ma pelouse a besoin d'être rénovée si elle est jaunie, si elle est envahie de mousses ou de mauvaises herbes, si elle est clairsemée, et couverte de bosses ou au contraire de dépressions. Si les symptômes ci-dessus couvrent plus de 50% de ma pelouse il peut être préférable de la renouveler complètement. On envisagera alors un nouveau semis après enlèvement de la pelouse actuelle et préparation du sol.

Concrètement comment je m'y prends?

Si elle est jaunie, c'est à dire si les feuilles sont jaunes sur l'ensemble de ma pelouse, c'est signe soit que le sol est pauvre ou trop sec, (suite par exemple à une sécheresse) soit que le piétinement est trop intensif et ne permet plus à la pelouse de se reconstituer régulièrement. Quelle que soit la cause, il sera de toutes façons nécessaire de nourrir les graminées de ma pelouse qui épuisent inévitablement le sol, après toute opération d'entretien.

Rénover ma pelouse va consister à effectuer un re-semis après les opérations suivantes:

1. Je commence par ratisser les bosses et supprimer le surplus de terre (les bosses sont soit les mottes de terre formées par les taupes, soit des mouvements de terrain plus ou moins importants) ou au contraire apporter de la terre et du terreau dans les dépressions.

2. Si la surface est très importante, je désherbe efficacement pour supprimer les mauvaises herbes tenaces.

3. Une quinzaine de jours après, je passe le scarificateur pour réaliser à la fois l'aération du sol, le déchaumage de ma vieille pelouse, (en effet dans les herbes de ma pelouse s'installe petit à petit une couche de débris de feuilles, de tiges épaisses, de racines qui sèchent et de débris divers préjudiciables à la santé de ma pelouse) et l'arrachage des mousses. Je peux passer deux fois consécutivement en procédant en croisement.

4. J'épands du terreau ou de la matière organique décomposée sur l'ensemble de ma pelouse pour la nourrir après avoir amélioré la structure du sol. Je peux aussi apporter un fertilisant biologique adapté.

5. Je termine l'opération par un sur-semis général ou partiel, puis je passe le rouleau. Un bon arrosage est indispensable pour favoriser la bonne reprise et l'assimilation de l'engrais par les racines.haut page magasin bio ligne

II. Les mousses et les mauvaises herbes de la pelouse


Les mousses et les mauvaises herbes s'installent lorsque le sol est pauvre, humide et mal aéré, ou que la pelouse est clairsemée et ombragée.

La meilleure période pour intervenir se situe entre le mois de mars et le mois d'avril.

Il s'agit alors de lutter contre les mousses existantes sans oublier d'agir aussi en amont sur la cause de leur installation pour éviter une nouvelle invasion.

Concrètement comment scarifier ma pelouse?

Pour scarifier ma pelouse, je peux utiliser des râteaux scarificateurs spécialement adaptés. Je réserve cet outil pour une surface moyenne à petite. Les dents de ce type de râteau découpe et tranche le feutrage crée par les graminées de ma pelouse et les mousses qui se sont installées et facilite l'arrachage à l'aide d'un râteau ordinaire ou d'un balai à gazon ensuite. Le passage du scarificateur peut laisser des emplacements dénudés par endroits, il s'agit alors de re-semer ensuite avec un gazon de regarnissage, puis de passer le rouleau. Si la surface de ma pelouse ne permet pas l'usage d'un simple râteau, utiliser un scarificateur qui vous fournira le même travail avec moins de fatigue. Procéder ensuite comme après le passage du râteau.

La lutte contre les mauvaises herbes consistera à pratiquer une lutte culturale, en d'autre terme l'arrachage manuel. Pour cela, attendez si votre gazon est nouvellement planté, jusqu'à la 5 ou 6ème tonte, voire l'année prochaine. Les mauvaises herbes les plus à craindre sont les adventices vivaces telles que le plantain, chiendent, pissenlit, etc… plus on attend pour s'en débarrasser plus elles sont difficiles à éradiquer. Les autres sont annuelles et ne persistent pas après l'hiver.haut page magasin bio ligne

III. Les apports d'engrais


Au printemps, un apport d'engrais biologique coup de fouet redonne les éléments indispensables pour que le gazon reverdisse et se régénère. Utiliser des produits biologiques adaptés particulièrement riches en azote.

A l'automne prochain, il sera bon d'apporter un engrais naturel à libération lente qui nourrira durablement les plantes au moment où les racines en ont le plus besoin. La saison de pousse intensive est passée, les graminées se concentrent sur l'affermissement de leur système racinaire en vue de la saison suivante.

Les produits:

Ces formules sont adaptées pour une fertilisation optimale.

Engrais biologique gazon simple:

a. au printemps: pour un gazon bien vert, dense et résistant.

b. à l'automne: pour le garder vert plus longtemps, l'aider à passer l'hiver et assurer une reprise rapide au printemps.

Engrais biologique gazon mixte:

pour l'entretien rapide du gazon en une seule application.

a. double action.

b. triple action.haut page magasin bio ligne

IV. Arrosage et aération de la pelouse


Je choisis soit:

a. Le début de matinée pour arroser ma pelouse car il ne fait pas encore chaud et les racines auront le temps de bien absorber l'eau répandue avant que le soleil ne se mette à chauffer.

b. Le soir pour éviter pas les grosses chaleurs que cette eau ne s'évapore trop vite.

J'arrose une bonne fois à l'aide d'asperseurs adaptés, qui répandent l'eau régulièrement sur l'ensemble de la pelouse. Si une pluie est survenue pendant la nuit il est inutile d'arroser ; vérifiez cependant dans un massif par un coup de bêche, que les premiers centimètres du sol sont humides. Sinon, appliquez un arrosage de quelques minutes à l'aide des asperseurs.

Si la surface n'est pas trop importante, je peux l'aérer en chaussant les semelles spéciales prévues à cet effet et munies de crampons ou utiliser un rouleau à dents.

a. Des éléments nutritifs exclusivement naturels.

b. Un dosage juste et raisonné: pensez à utiliser un épandeur!

c. Des périodes de fertilisation précises.

d. Des méthodes culturales alternatives (binage, arrachage manuel, paillage, …).haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne