Fiche technique de la culture biologique du feijoa

Originaire d'Amérique du Sud, le feijoa est un joli petit arbre qui produit des fruits juteux, délicieux, aux saveurs acidulées. Il doit son appellation à un chercheur et scientifique brésilien nommée João da Silva Feijó. Il fut introduit en Nouvelle Zélande au début du XXème siècle et aujourd'hui sa culture est très répandue et ses fruits sont exportés dans le monde entier, notamment, aux États Unis, au Japon et en Europe.

La culture biologique du goyavier du Brésil, au jardin ou en exploitation, est relativement aisée. Sa multiplication est facile, requiert peu de soins, et, grâce à son feuillage persistant et à sa floraison belle et décorative, peut très bien convenir à une plantation en haie, en espalier ou encore comme rempart afin de protéger d'autres végétaux plus fragiles.

SOMMAIRE

I. Description botanique de la plante


Nom binominal: Feijoa sellowiana Syn. Acca sellowiana - Famille botanique: Myrtacées - Autres noms: Feijoa, goyavier du Brésil, goyavier de Montevideo - Espèces parentes: goyavier, jaboticaba.

Le feijoa est un arbuste assez vigoureux de 3 à 4 mètres de haut et de 1 à 2 m de large. Son écorce est de couleur gris pâle et ses rameaux, très ramifiés, poussent en éventail.

Les feuilles de feijoa sellowiana sont persistantes, entières, ovales (de 3 à 6 cm de long et environ 2 cm de large), opposées, épaisses et coriaces. Elles sont vert olive, ou vert grisé, sur leur face supérieure, argentées, avec un fin duvet blanc, sur leur face inférieure.

feijoa sellowianaLes fleurs du goyavier de Brésil, très jolies, d'une magnifique couleur rougeâtre, s'épanouissent au début de la saison estivale (juin-juillet). Elles sont simples, solitaires ou rassemblées en petits bouquets. Elles sont munies de petits pétales blanc rosé, en nombre de 4 à 6, et d'une houppette d'étamines longues, rouge écarlate, portant du pollen jaune.

Crédit photo © TANAKA Juuyoh (田中十洋) - flickr.comFeijoa sellowiana (Fleur du goyavier du Brésil)

Les fruits, produits par le feijoa, sont ovales, plus ou moins allongés, d'environ 6 à 9 cm de long. Leur peau est, assez lisse, est de couleur verte. Leur chair, de couleur jaune ou crème, est juteuse, aromatique et granuleuse rappelant la poire. Leur goût, sucré, un peu acidulé ressemble à celui du vrai goyave. Le fruit du feijoa renferme de nombreuses (une bonne trentaine) minuscules graines.haut page magasin bio ligne

II. Culture bio et conduite technique du feijoa sellowiana


Emplacement et exposition:

Même s'il peut potentiellement croître dans des endroits mi-ombragés, le goyavier du Brésil adore une exposition en plein soleil. Il tolère le vent et peut être employé comme coupe-vent.

Températures:

Le goyavier du Brésil est un arbre assez puissant, résistant et rustique. Il est capable du supporter des températures de -10°C, mais ses zones de prédilection se situent, essentiellement, dans les régions à climats chauds et subtropicaux. La relative chaleur du mois de septembre est utile afin de garantir une parfaite maturation des fruits. Parfois, quand la chaleur est élevée et que l'ensoleillement est très prolongé, le fruit peut se fendre et perdre un peu de ses arômes.

Il est, en outre, tout à fait envisageable de planter le feijoa dans des contrées tempérées ou froides, à condition de bien veiller sur lui, en le protégeant des gelées. Les froids de moins 15°C lui sont, parfois, fatals. Idéalement, c'est un arbuste qui adore les hivers frais et les longs étés chauds. Il a, par ailleurs, besoin d'une période de froid de 75 heures.

Sol:

Le feijoa, comme c'est le cas de la plupart des Myrtacées, aime les sols fertiles, frais, bien drainés et profonds. Les meilleurs cueillettes sont obtenues dans des terres acides, avec un pH compris entre 5,5 et 7. Il peut, néanmoins, s'accommoder de terrains pierreux, pauvres et, même, de la sécheresse. Ces conditions environnementales ne lui feront pas obstacles, mais ralentiront sa croissance et le mûrissement de ses fruits.

Multiplication:

feijoa sellowiana fruitLe semis des petites graines extraites des fruits du goyavier du Brésil peut s'avérer une opération facile, mais cette méthode de reproduction produit des individus aux qualités très variables. En tout état de cause, et dans le but de faciliter l'extraction de la semence, il est recommandé de recouvrir la chair du fruit avec de l'eau chaude durant quelques jours (3 à 4), jusqu'à la fermentation. Après, il est conseillé de laver les graines et de les sécher avant d'entreprendre le semis. Notons, au passage, que la conservation des semences sèches peut durer entre 24 et 36 mois. En ce qui concerne la germination, il faut compter prés 20 jours.

Crédit photo © russellstreet - flickr.comFeijoa sellowiana (Fruit du goyavier du Brésil contenant de petites graines)

Pour pratiquer le bouturage des rameaux du feijoa, il est préconisé de prélever des boutures semi-ligneuses, d'une bonne dizaine de centimètres, sur des branches latérales, en réalisant une coupure à la base. La formation du système racinaire est observée à partir de 60 jours. Afin d'assurer une meilleure croissance n'hésitez pas à préférer un terreau plus ou moins sablonneux et humide, et une exposition plein sud.

Plantation et espacement:

Dans les pays froids, le feijoa se plaira parfaitement dans un grand pot. Cette pratique permet de le déplacer et de le protéger des grands froids de la saison hivernale. Pour une plantation en vergers, il est recommandé d'espacer les plants d'environ 5 mètres. Enfin, pour constituer une haire, l'espacement ne doit pas dépasser 1,5 m.haut page magasin bio ligne

III. Soins et travaux d'entretien


Arrosage et nutriments:

Le feijoa, comme indiqué ci-dessus, est un arbuste qui tolère, relativement, bien les conditions pédoclimatiques défavorables. Il peut, en effet, pousser dans des sols pauvres et secs, et tolère, en même temps, des terres lourdes et humides. Mais, dans un but de favoriser une meilleure nouaison et une bonne fructification, il est préconisé, en milieu sec, de lui apporter une irrigation régulière, non abondante.

Les besoins du goyavier du Brésil en engrais ne sont pas, non plus, exagérées. Il se contentera très bien de son sort, même s'il aurait apprécié un apport de compost bien décomposé et de consoude. On souligne, néanmoins, qu'il a besoin d'un peu de potassium (10 gr/m2 par an) et pour protéger son système racinaire des gelées, on appliquera du paillis.

Taille:

Si on raisonne la pratique de la taille du feijoa en terme de rendements agronomiques, il est évident de préciser que la fructification s'effectue sur les jeunes branches secondaires de l'année. Ainsi, afin de favoriser la productivité de l'année suivante, il est souhaitable d'appliquer une légère taille juste après la fin de la cueillette (fin d'automne). Par ailleurs, dans un but de faciliter l'opération de la récolte, il est conseillé de réduire la longueur des rameaux d'environ 30 cm et de supprimer les branches entrecroisées.

Pour des plantes adultes, bien établies, une taille sévère, ou encore, un élagage annuel des grosses tiges, ne peut que favoriser le développement de la frondaison.

Le feijoa, étant capable de repartir sur un grand nombre de rameaux, est, également, capable de supporter une taille en haie. Il est, aussi, possible de restaurer une plante laissée à l'abandon.

Rendements et récolte des fruits:

Le goyavier du Brésil entre en production dès la 3ème année, pour des plants greffés, et à partir de la 5ème, pour les arbustes issus de semis. Le rendement peut atteindre 15 kg/plante vers la 6ème ou la 7ème année d'exploitation.

Ayant une durée de vie assez longue, le feijoa demeure productif, avec un minimum de soin, durant au moins 35 ans. Une taille de rajeunissement peut, potentiellement, augmenter la durée de productivité.

Le fruit du feijoa arrive à maturité environ 20 semaine après la nouaison. Généralement, le cueillette peut commencer dès la fin de la saison estivale ou, au plus tard, en début de l'automne. Afin d'être certain de sa bonne maturité, le fruit est saisie, délicatement, et avec une simple poussée il se détache et tombe dans la main. On passe régulièrement tous les 2 à 3 jours. Il est, également, possible de le récolter avant la pleine maturité et le laisser achever son mûrissement à température ambiante.

Maladies et parasites:

Le goyavier du Brésil ne souffre d'aucune maladie et ses parasites sont extrêmement rares. Quelques incorrigibles cochenilles pulvinaires (Pulvinaria hydrangeae Syn. Eupulvinaria hydrangeae), laineuses ou farineuses peuvent, occasionnellement, se manifester et s'installer à l'aisselle des feuilles, au niveau des jeunes pousses. Mais, franchement, elles ne présentent aucun risque, et, au pire, on peut s'en débarrasser, facilement, par un simple jet d'eau. Le fruit mûr du feijoa peut, aussi, subir des attaques de la mouche du goyavier ou de certains chenilles (qui creusent une galerie dans le fruit).haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne