Mon potager et jardin bio

Fleurs


Les plantes vivaces fleurissent longtemps pour la plupart, et garnissent rapidement tout espace du jardin: divisez celles qui réussissent chez vous, et remplissez les massifs! Le résultat ne tardera pas à vous combler!

Préparatifs de printemps pour une saison fleurie:

a. Ne sortez pas vos Bégonias tubéreux de leur cocon d'hivernage sans préparation: rempotez les tubercules dans des caissettes remplies de mélange terreux bien humide.

b. Semez vos nigelles de Damas en place à une exposition de préférence ensoleillée et un sol drainant. Cependant, elles sont très accommodantes, acceptant même les sols secs et pauvres.

c. Marcottez vos Russelia: ils produisent naturellement des marcottes dès le printemps. Séparez-les du pied mère et installez-les dans un mélange de terreau et de terre de jardin humifère, dans un endroit ensoleillé mais toutefois abrité des vents froids. Arrosez régulièrement pendant la période de végétation, et apportez un engrais liquide bio pour plantes fleuries environ une fois par mois.

d. Divisez vos touffes de Saxifrages vivaces, pour couvrir une rocaille garnir une auge de pierre.

e. Divisez les touffes vivaces de vos Stachys (bétoine ou Epiaire) ou prélevez des éclats enracinés que vous repiquez dans un endroit ensoleillé du jardin, et dans un sol bien drainé.

f. Divisez les touffes vivaces de Lychnis alpina, Chalcedonica, flos-cuculi ou flos-jovi.

g. Divisez les touffes de Carex, si vous voulez garnir un bord de bassin, séparez-les de 10-15 cm environ. Les carex affectionnent les lieux humides et bords de bassins.

h. Semez les Delphiniums en place, en leur laissant un peu de place car elles peuvent être volumineuses! préférez un emplacement ensoleillé et un sol drainant et léger. Prévoyez des tuteurs métalliques ou des branchages ramifiés ligneux, pour les soutenir pendant toute la période de floraison.

i. Semez les Catananches vivaces en place dans vos massifs. Choisissez-leur une exposition ensoleillée dans un sol léger et bien drainé.

j. La végétation redémarre tout doucement, les feuillages sont encore très tendres, apportez sitôt une pluie et un piège anti-limaces à vos plantes telles que les hostas, et autres plantes vivaces….

k. Plantez votre rocaille: un grand choix de plantes vivaces tapissantes printanières ou estivales sont proposées actuellement en godets, faciles à planter! couleurs et formes de feuilles et de fleurs sont à marier !

Plantez des dahlias:

Les dahlias fleurissent du mois de juillet jusqu'aux gelées auxquelles elles ne résistent pas. Elles peuvent toutefois rester en place à l'extérieur dans le sud de la France. Cette bulbeuse s'utilise en massifs, bordures, jardinières ou bouquet. Elles nécessitent un sol riche et frais. Creusez des trous espacés d'environ cinquante centimètres et d'une bonne dizaine de centimètres de profondeur, déposez les souches de dahlias et recouvrez de terreau. Veillez à maintenir la terre bien humide et n'hésitez pas à gratter un peu la terre de temps en temps pour bien l'aérer. Plus tard, vous pourrez pincer la tige principale au-dessus de la troisième paire de feuille pour favoriser la ramification et pensez à supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour favoriser de nouvelles floraisons.

Repiquez la gypsophile semée l'été dernier:

Il est temps de repiquer la gypsophile semée en pépinière l'été dernier. Replantée entre vos rosiers dans une terre bien drainée, elle pourra s'élever jusqu'à un mètre. Elle formera une multitude de petites fleurs blanches qui mettront magnifiquement vos roses en valeur. Offrez-lui une exposition bien ensoleillée et veillez à ne pas briser la motte car les racines de la gypsophile sont fragiles. Espacez les plants d'environ un mètre pour la grande gypsophile et d'une bonne trentaine de centimètres pour une variété tapissante.

Plantez des Nérines:

De la famille des Amaryllis, cette très délicate vivace bulbeuse produit des ombelles aux nombreuses fleurs rappelant celles du lys. Elles s'épanouissent en automne pour notre plus grand plaisir, franchement roses ou blanc-rosé selon les variétés. Elles préfèrent une exposition ensoleillée et un sol très drainant, apportez alors un mélange de sable, de terre franche et de terreau.

Divisez vos touffes d'Ophiopogon vivaces:

Cette petite vivace persistante au feuillage décoratif graminiforme, se plaît en situation ombragée ou semi-ombragée où il forme rapidement des touffes compactes. Replantez les sujets divisés dans un mélange bien drainant, et légèrement acide. Ajoutez du terreau ou de la tourbe.

Verger


Déjà les fleurs apparaissent sur certains de vos fruitiers, les feuilles aussi pointent le bout de leur nervures, alors restez en alerte et réaliser les premières interventions contre les parasites foliaires de vos arbres!

Les traitements biologiques:

Contre le Monilia et la Cloque, renouvelez un traitement biologique anti-cloque sur vos pêchers, pruniers, cerisiers, abricotiers, juste avant que les feuilles ne s'ouvrent. Surveillez également les petits insectes parasites tels que pucerons, chenilles et mineuses des feuilles.

Contre la tavelure, il est recommandé d'intervenir juste après la floraison quand les pétales sont tombés, pour vos pommiers, poiriers et autres arbres fruitiers à pépins à l'aide de fongicide biologique.

Contre pucerons, chenilles et mineuses, appliquez un bio-insecticide, en mouillant bien le feuillage sur les pêchers, figuiers.

Contre l'Oïdium et dès l'apparition des premières feuilles, appliquez un bio-fongicide sur vos pommiers et ceci pendant toute la période de végétation à une fréquence de une application tous les 15 jours. Sinon, le feuillage risque de se couvrir du caractéristique feutrage blanc qui entrave notablement la vigueur des arbres.

Quelques précautions à ne pas oublier:

a. Pensez à protéger vos abricotiers d'éventuelles gelées matinales sur les fleurs souvent précoces à l'aide d'un voile d'hivernage léger.

b. Si vous achetez des fruitiers choisissez maintenant des arbres en conteneurs, leurs racines maintenues dans un pot avec de la terre leur permettent une plantation après la période habituelle réservée aux sujets racines nues. Elles ne souffrent pas au moment de la plantation car leur rythme végétatif est légèrement décalé des plantes en racines nues, leur reprise est plus rapide.

c. Si le printemps est sec, arrosez vos arbres fruitiers tels que les pêchers abricotiers, pommiers, poiriers, etc… nouvellement plantés ou ceux plantés à l'automne. Le départ de végétation et particulièrement la feuillaison demande beaucoup d'eau.

d. Poursuivez les plantations d'arbres fruitiers en arrosant généreusement aussitôt après. Pensez à prendre note des variétés et emplacements des variétés nouvellement plantées car les étiquettes finissent par s'abîmer, se perdre ou tomber.

e. Apportez au pied de vos kiwis plantés dernièrement ou cet automne, des pièges contre les limaces et les escargots.

Les tailles:

a. Taillez vos framboisiers à fructification estivale en rabattant les pousses apparues depuis la taille effectuée après la dernière récolte au niveau du fil de fer de l'armature préparée.

b. Sur vos noisetiers, après dissémination du pollen, réduisez les pousses latérales très vigoureuses, sur un chaton situé à proximité (quelques millimètres de leur base).

Potager


Quelques travaux de saison:

a. Récoltez les radis, les brocolis (lorsque la tête des inflorescence est parfaitement formée mais avant l’épanouissement des fleurs, cueillez au fur et à mesure du développement des plants), les choux, le cresson alénois, l'oseille, les pissenlits.

b. Repiquez en godets les tomates semées en caissettes au début du mois de mars dernier.

c. Semez ou plantez le basilic, le cerfeuil, la coriandre, l'estragon, le fenouil, la marjolaine, la menthe, la sarriette, la sauge officinale, le thym, la ciboulette, le persil, la betterave, le céleri-rave, le céleri à côtes, les navets, les oignons, les pommes de terre, les salsifis, les scorsonères, l'aubergine, les concombres, les cornichons, les courgettes, les haricots, le maïs, les melons, les pastèques, les piments, les pois, les poivrons, les potirons, les cardons, les chicorées, le cresson alénois, les endives, les épinards, les laitues, l'oseille, les pissenlits, les poireaux, la roquette et le tétragone.

Des haricots dans le potager:

Les haricots apprécient les terrains légers, peu calcaires et, de préférence, pas trop humides même s'il vaut mieux ne pas oublier de les arroser en été. Avant de semer, commencez par laisser tremper les graines dans l'eau pendant 24 heures. Munissez-vous ensuite d'un cordeau et tracez des sillons de quelques centimètres de profondeur espacés d'une cinquantaine de centimètres. Déposer les graines au fond du sillon à raison de deux ou trois pour dix centimètres. Aucun apport d'engrais n'est nécessaire lors du semis. Puis refermez le sillon et plombez le sol (tassez légèrement la terre avec le dos du râteau). Vous butterez les plants et installerez des rames pour les laisser grimper lorsqu'ils auront atteint une bonne quinzaine de centimètres de hauteur. Vous pourrez récolter de juillet à octobre.

Plantez des pommes de terre:

La fameuse patate affectionne les terres acides, profondes et riches. Ses tubercules germés se plantent dans des sillons d'une bonne quinzaine de centimètres de profondeur. Espacez les plants d'une cinquantaine de centimètres environ. Veillez à bien disposer les germes vers le haut avant de recouvrir sans tasser la terre. Veillez à bien enlever les mauvaises herbes qui vont immanquablement pousser autour de vos plants et à bien butter d'ici un mois et demi. Vous pouvez traiter vos plants à la bouillie bordelaise pour limiter les risques de mildiou. Vous pourrez récolter lorsque les feuilles et les tiges de vos plants commenceront à jaunir.

Semez des laitues:

Semez les laitues en lignes espacées d'une bonne vingtaine de centimètres à raison d'une graine tous les cinq centimètres. Refermez ensuite vos sillons et plombez légèrement le sol à l'aide d'un râteau puis arrosez avec un arrosoir muni d'une poire. Veillez à maintenir le sol bien humide pendant la levée.

Plantez les artichauts:

Les artichauts apprécient un sol riche et argileux. Le semis n'étant pas toujours très productif, il est préférable d'opter pour la plantation d'œilletons. Préparez-les à la plantation en taillant les bouts des racines les plus grosses et en raccourcissant les feuilles de moitié. Creusez des trous espacés d'une bonne cinquantaine de centimètres et plantez deux œilletons au fond de chaque trou. Puis, rebouchez le trou avec du compost bien décomposé (très important car vos plants peuvent avoir une espérance de vie d'une dizaine d'année !). Ne lésinez pas sur l'arrosage. Comptez sur une récolte de deux artichauts par plant la première année puis une douzaine les années suivantes.

Arbres et arbustes


a. Repiquez vos boutures d'Abélia dans un sol légèrement acide.

b. Plantez les Rhododendrons, azalées et arbustes à fleurs.

c. Taillez vos haies et apportez-leur un peu d'engrais. Pour les arbustes à fleurs, attendez qu'ils aient terminé leur floraison tel que la spirée de printemps, la corête du Japon, le forsythia...

d. Dans les massifs, procédez à un binage. N'attendez pas que le mauvaises herbes qui commencent à pousser rapidement vous gagnent de vitesse.

e. Étalez au pied des arbustes un paillis composé d'écorces de pin, de copeaux de chênes, de paille de lin... Cela permet de conserver l'humidité du sol et de gêner la levée des mauvaises herbes.

Plantez le Laurier-tin:

À exposer impérativement au soleil, le laurier-tin s'adapte à tous les sols, même calcaires. Il peut être planté en pleine terre soit seul soit en haies et tolère parfaitement la culture en conteneur. Pour une haie, espacez vos plants d'environ un mètre. Dans tous les cas, contentez-vous de l'arroser une fois toutes les deux semaines. Vous veillerez également à le tailler soigneusement après la floraison qui dure généralement des mois d'octobre à mars.

Mettez en place vos boutures de houx:

Il est temps de mettre en place vos boutures de houx. Si celles-ci ont été prélevées l'été dernier, n'hésitez surtout pas à les laisser une année de plus en pot, vos plants n'en seront que plus vigoureux. Dans tous les cas, il est indispensable de disposer d'un pied mâle et d'un pied femelle pour obtenir de jolis fruits rouges. Offrez-leur un sol riche et frais et arrosez régulièrement toutes les deux semaines. Côté entretien, taillez chaque année après la fructification hivernale pour supprimer les vieilles branches.

Plantes d'intérieur


Quelques travaux:

a. N'oubliez pas de vérifier, au moins une fois par jour, l'état d'humidité de la terre de vos plantations.

b. Si vous mettez des cache-pot à vos plantes, ne les prenez pas trop serrés. Il faut que l'air circule autour du pot si vous ne voulez pas que votre plante meure d'asphyxie des racines.

c. Lorsque la température le permet et qu'il tombe une petite pluie fine, sortez les plantes d'appartement sur le balcon ou dans le jardin.

d. C'est la bonne saison pour multiplier vos plantes: faites des boutures de tiges ou de feuilles selon les espèces, et placez-les dans une pièce bien chauffée ou sous une petite serre. Pour les grandes plantes, comme le ficus  ou les philodendrons qui se sont dégarnis de le base, vous pouvez réaliser des marcottes aériennes.

e. Nettoyez les plantes vertes pour enlever la poussière qui les recouvre.

f. Pour les bonsaï, pincez les jeunes pousses.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne