Mon potager et jardin bio

Réussir ses bulbes pas ordinaires dans toutes les situations

Un jardin fleuri pendant les durs mois d'hiver! Tout le monde peut facilement réaliser ce rêve, même les enfants.

Bien que les jacinthes soient les plus faciles, on peut réussir toutes sortes de bulbes soient: tulipes, jonquilles, crocus, muscaris, iris etc.. Ils contiennent déjà dans la composition de leur bulbe des embryons de tiges, de feuilles et de fleurs; il s'agit de les faire s'épanouir, sans essayer de brûler des étapes.

Quelques conseils pour ne pas rater ses potées de bulbes de printemps


Les récipients:

Leur profondeur dépend des bulbes choisis: prévoyez 15 cm pour les narcisses, 10 cm pour les tulipes et les jacinthes et au moins 5 pour les petits bulbes (crocus, scilles, muscaris…).

Période de plantation:

Octobre et novembre de façon générale.

Précautions: les bulbes détestent l'humidité ambiante, prévoyez un lit de billes d'argiles ou de gravillons au fond du pot. Si vous superposez des bulbes, intercalez une couche de sable entre chaque variété. Vérifiez bien les trous d'évacuation des récipients.

Le substrat:

Il doit être très perméable pour éviter le développement de pourriture et de maladies. Un mélange de 1/3 de terre de jardin, 1/3 de tourbe et 1/3 de terreau est parfait. Si vous employez un terreau tout prêt et qu'il est riche en tourbe, attention au dessèchement.

Arrosage:

Veillez à ce que la motte soit toujours maintenu humide (durant l'hiver le gel associé à un sol trop sec nuit aux racines). Arrosez plus fréquemment lors du démarrage de la végétation en fin d'hiver.

Fertilisation:

Elle n'est pas obligatoire si les bulbes ne restent pas plus que la saison en place. Sinon, apportez de l'engrais biologique dilué tous les 15 jours dès le développement des plantes.

Associez:

Bulbeuses, bisannuelles (myosotis, pensées), vivaces (saxifrage, carex, petites campanules…) arbustes (fusain japonais, forsythia…).

Jardinière de mars:

La jacinthe Delft Blue, le narcisse Tête à Tête, le muscari et le puschkinia.

Jardinière d'avril:

Tulipe China Pink, jacinthe Perle brillante et anémone blanda.

Jardinière de mai:

Tulipe perroquet White Parrot, Jacinthe City of Harlem et petits ails d'ornement.

Des bulbes pas ordinaires pour toutes les situations


En Plein soleil:

Adoptez l'ail ornemental qui donnera de la hauteur à vos massifs de fin de printemps et s'harmonisera parfaitement aux rosiers anciens ou à des vivaces faciles comme la mauve julienne des dames ou le bleu népéta. Les boules violettes géantes de l'Allium giganteum sont spectaculaires. Groupez au moins par 5 ou 7 les autres variétés d'ail. Au pied d'un arbuste exposé au sud, mettez les gracieuses anémones de Caen ou Ste Brigitte, elles apprécieront le sol bien drainé par les racines des arbustes.

L'américain Camassia leichtlinii aime le soleil mais un sol frais, installez-le par groupe de 3 au pied d'un rosier jaune précoce ou d'un lilas blanc. Ses inflorescences bleu foncé ressortiront bien aussi à côté d'ancolies ordinaires et de pivoines blanches.

Les iris de Hollande se plairont contre un mur ensoleillé et refleuriront fidèlement chaque année à côté du bleu d'une glycine de Chine.

À mi-ombre:

Connaissez-vous les dents de chien ou Erythronium dens-canis qui coloniseront rapidement un sous-bois ou un bord de pelouse frais et ombragé ? Le feuillage est très décoratif avec ses ponctuations brunes sur vert foncé et les fleurs rose foncé semblent ne pas avoir de tige !

Les Trilliums vous séduiront forcément avec leurs grandes fleurs blanches à rosées et leur feuillage marbré d'argent. Glissez-les parmi des fougères et des hostas.

Pour la rocaille:

Misez sur le bleu: Investissez dans le muscari, mais la version double Blue Spike au beau bleu vif, à côté de myosotis blanc, ce sera parfait. Pour de vrais tapis étoilés de bleu foncé en avril, bordez votre rocaille d'ipheions, contraste assuré en beauté avec l'alysse d'or. Le roi de la rocaille sera sans conteste le scille du Pérou qui donnera en mai une ombelle énorme de fleurs étoilées du plus beau bleu.

Plantation et entreposage des bulbes de printemps


Le Dahlia, à lui seul, comprend plus d'une dizaine de types de fleurs (Décoratifs, Cactus, Pompons, etc.). Les bulbes tendres sont plantés directement au jardin ou encore, ils peuvent être partis à l'intérieur. Après avoir fleuri au cours de l'été on les déterre l'automne venu, après les dernières gelées. Ensuite on les entrepose au frais pour l'hiver. On les appelle bulbes tendres parce qu'ils ne sont pas rustiques sous notre climat.

Plantation:

Plantez-les à l'extérieur au printemps après les risques de gelée. Choisissez un emplacement ensoleillé ou mi-ombragé où le sol est bien drainé et meuble. Ajoutez 5 à 10 cm de compost, 2 kg par mètre de cendre de cheminée et 250 gr par mètre carré d'engrais biologique puis, incorporez le tout. Ce dernier engrais assurera une belle floraison et un bon établissement des racines. Pour hâter la floraison, vous pouvez partir les plants à l'intérieur. On plantera ainsi le Dahlia à l'intérieur fin avril, en recouvrant les racines de 3 à 5 cm de terreau. Arrosez et conservez au chaud jusqu'au réveil de la végétation. Transplantez à l'extérieur quand les dangers de gelée sont passés. Le Glaïeul et le Canna (balisier) peuvent être cultivés de la même façon. Au cours de la saison, certains insectes ou maladies pourront envahir la plantation; il faudra alors traiter avec un insecticide fongicide pour bulbes.

Entreposage:

Déterrez les bulbes ou racines à l'automne lorsque le feuillage tourne au brun ou flétrit sous l'effet du gel. Débarrassez le bulbe du feuillage et laissez sécher le tout à l'air libre pendant quelques jours. Débarrassez ensuite le surplus de terre qui se détache facilement et entreposez dans la tourbe de mousse ou la vermiculite pour l'hiver. Conservez les bulbes dans une chambre froide. Pour éviter le développement des insectes et maladies durant l'entreposage, il faudra utiliser un bio-fongicide en poudre pour une meilleure conservation.

En janvier, il faudra vérifier l'état hygrométrique. Si les plants vous semblent desséchés, ajoutez un peu d'eau au substrat de conservation.

Certains jardiniers les considèrent comme des annuelles et préfèrent les remplacer à chaque année. Ils n'ont pas le trouble de la conservation.

Le forçage des bulbes


Les étapes:

Premièrement, tous les bulbes ont besoin d'une période de froid. C'est pendant cette période qu'ils forment des racines et que le processus de développement des tiges et des feuilles s'amorce; cette période dure environ trois mois. Le contenant doit être deux fois plus profond que le diamètre des bulbes. Un sol très léger est nécessaire, les engrais ne sont pas indispensables.

Remplissez le pot à demi, placez les bulbes et remplissez jusqu'au bout des bulbes, pressez la terre sans la compacter et arrosez copieusement.

Placez vos bulbes dans un endroit frais, 5 à 8 °C à l'intérieur ou à l'extérieur mais toujours à la noirceur. À cet effet, on pourra se servir d'un caveau ou d'un garage frais (sans gelée) et à la noirceur.

Arrosez régulièrement. Si vous placez les pots à l'extérieur, assurez-vous qu'ils ne gèleront pas et que vous pourrez les récupérer après leur période de repos. Un endroit suggéré pour cela est le rebord d'un solage, mais ayez soin de recouvrir vos pots d'une bonne couche de paillis de façon à conserver les conditions idéales.

Après la période de repos, placez les potées fleuries à la chaleur mais aussi à la noirceur. Cette étape (7 à 12 jours) provoquera l'étiolement de la tige. Si cette période est ignorée, les bulbes risquent de fleurir trop bas. Ensuite, sortez les bulbes, placez-les à une température jamais supérieure à 18 °C. Après quelques semaines vous aurez des fleurs.

Conservez-les à une température froide, elles dureront plus longtemps, surtout la nuit, elles endureront une température de 10 °C.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.