Pourriture du cœur (carence en bore): symptômes et causes

Symptômes de la carence en bore de la betterave sucrière


Les feuilles du cœur de la betterave sucrière affectées par une carence en oligo-élément du bore, restent petites et chétives. Puis, elles dépérissent et jaunissent, avant de devenir noires. Généralement, ces stigmates prêtent confusion avec le phoma de la betterave, mais contrairement à cette maladie fongique, les feuilles extérieures gardent leur verdure.

Suite à une carence en bore, on peut notamment apercevoir l'apparition des pustules vert pâle, qui virent vers le brun et éclatent, sur la face supérieure des pétioles. Il est aussi possible d'observer, sur la partie supérieure de la betterave, la formation de grandes taches de couleur brun noir. Les tissus végétaux subissent finalement une pourriture sèche causant leur destruction.

En effectuant une coupe transversale, on peut éventuellement constater la présence d'anneaux extérieurs des faisceaux vasculaires teintés de noir. Si la carence en bore s'accentue, on peut assister à une pourriture complète du collet.

Il est important, lors du diagnostic de la pourriture du cœur de la betterave suite à une carence en bore, de ne pas confondre cette déficience avec une cavité d'origine physiologique dont les bords ne se teintent pas en noir.

Cause de la pourriture du cœur de la betterave sucrière


Une déficience importante, de la culture de la betterave sucrière en bore, est responsable de la pourriture du cœur. Ce phénomène se manifeste essentiellement dans les terrains alcalins pauvres en bore.

Mesures à prendre pour remédier à une carence en bore


Avant d'entreprendre une quiconque mesure contre la pourriture du cœur de la betterave sucrière, Bio en ligne recommande d'effectuer des prélèvements du sol afin de réaliser des analyses physico-chmiques de la composition initiale du terrain. En règle générale, cette précaution permettra de connaître exactement la composition de la terre et d'ajuster les apports nutritifs avant la mise en place des cultures.

Si les conditions sont réunies pour une potentielle carence en bore, il est conseillé, à titre préventif, d'appliquer des engrais boriques. En cas de déficience grave, il est possible d'intervenir par des apports raisonnés du bore au cours de la culture. Il est toutefois primordial de ne pas sur-doser l'oligo-élément, au risque d'entraîner d'autres dégâts d'ordre phytosanitaire.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne