Magasin bio en ligne

Maladies cryptogamiques de la pastèque

La culture de la pastèque, surtout sous abri serre, est sujette à différentes maladies cryptogamiques.

pasteque citrullus lanatusSous serre, les conditions climatiques sont, en effet, favorables au développement des champignons. Ces derniers peuvent provoquer des dégâts économiques très importants sur la culture.

Les principales maladies fongiques de la pastèque sont le mildiou, l'oïdium et le botrytis. Différentes mesures préventives, culturales et biologiques doivent être entreprises d'une manière coordonnée afin de lutter et de contrôler efficacement ces maladies.

Crédit photo © alainalele - flickr.com - Citrullus lanatus (Plante et fruit de la pastèque)

SOMMAIRE

I. Mildiou des cucurbitacées, Pseudoperonospora cubensis


Cette maladie cryptogamique se développe aussi bien sur une culture de pastèque sous abri que sur la pastèque de plein champ. Mais c'est au niveau des serres qu'elle trouve le microclimat le plus adéquat pour son développement.

Conditions favorables de développement:

Les conditions climatiques optimales pour le développement de ce champignon sont des températures comprises entre 15 et 25°C et une humidité relative élevée (80 à 90%). Des températures inférieures à 5°C ou supérieures à 35°C sont en revanche inhibitrices pour son développement. Par ailleurs, la présence de l'eau libre sur la surface des feuilles est nécessaire pour l'infection.

La dissémination des spores de Pseudoperonospora cubensis est assurée par le vent, la pluie, l'eau de ruissellement et l'irrigation par aspersion.

Symptômes du mildiou de la pastèque:

Les symptômes du mildiou de la pastèque se manifestent seulement sur les feuilles de la plante aussi bien les jeunes que les plus âgées.

Au début, apparaissent des taches vertes claires dans la partie supérieure des feuilles. Ces taches jaunissent par la suite et prennent une forme sphérique.

Sur la face inférieure se forme un feutrage gris-violet qui produit les spores du champignon. Plus tard, ces taches se nécrosent en prenant une apparence ratatinée.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Oïdium des cucurbitacées, Sphaerotheca fuliginea


Conditions favorables de développement:

La température de croissance de l'oïdium est en relation avec l'humidité relative et avec la lumière. Ainsi, la température optimale se situe entre 23 et 26°C, alors que l'humidité relative optimale est d'environ 70%.

Contrairement aux autres champignons, l'oïdium ne nécessite pas l'eau libre sur les feuilles pour déclencher l'infection.

Les sources d'inoculum sont constituées des herbes hôtes et des résidus des autres cultures. La propagation de la maladie est assurée par le vent.

Symptômes de l'oïdium de la pastèque:

La pastèque est considérée comme l'espèce la plus résistante à l'oïdium. Les symptômes de cette maladie se manifestent sous forme de taches blanches poudreuses sur la surface des feuilles (parties inférieures et supérieures).

En plus des feuilles, l'oïdium attaque également les tiges et les fruits. Les tiges infectées prennent une couleur jaune et se dessèchent. Malgré que le fruit soit rarement attaqué par l'oïdium, une éventuelle infection peut provoquer une maturité précoce et altération de saveur.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Pourriture grise, Botrytis cinerea


Conditions favorables de développement:

La pourriture grise est une maladie fongique qui se développe dans des conditions de températures comprises entre 17 et 25°C et une humidité relative élevée située à environ 95%.

L'humidité relative est considérée comme le facteur limitant de l'infection. Par ailleurs, une fertilisation azotée excessive et des situations de stress hydrique, thermique ou lumineux augmentent la vulnérabilité de la plante à l'infection par le champignon. Ce dernier est capable de survivre dans le sol ou dans les résidus des végétaux.

La présence de l'eau libre sur la surface du sol favorise la contamination. La diffusion du Botrytis cinerea est assurée à la fois par l'eau et le vent.

Symptômes du botrytis sur la pastèque:

Les symptômes de la maladie sur la culture de pastèque sont variables, mais se manifestent, en général, par une pourriture moue couverte par une matière grise caractéristique.

Les feuilles et les fleurs de la pastèque sont les premiers organes infectés. Au niveau des tiges, l'attaque se fait à travers les blessures et les lésions en provoquant la pourriture de la zone infectée et dans plusieurs cas, le flétrissement de la partie située en dessus de la lésion.

Le champignon occasionne, par ailleurs, la chute des fleurs qui lui sont très sensibles. Le fruit n'est pas épargné de l'attaque du Botrytis cinerea subissant également une pourriture grise.Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Lutte contre les maladies cryptogamique de la pastèque


Le contrôle des maladies fongiques de la pastèque se base sur l'application de mesures préventives et culturales telles que:

1. Utilisation des semences saines et l'emploi d'un matériel végétal indemnes.

2. Une bonne gestion des facteurs influents sur les conditions climatiques de la serre à savoir l'irrigation et la ventilation.

3. Éviter la présence de l'eau libre sur la culture.

4. Rationalisation de la fertilisation et limitation des apports excessifs d'azote.

5. La parcelle doit être drainante afin d'éviter la stagnation de l'eau et l'excès d'humidité.

6. Réalisation des rotations culturales.

7. Évacuation et destruction des débris végétaux et de tout ce qui reste de la taille de la culture.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne