Quelles sont ces dégâts sur les racines et les organes souterrains de mes plantes ?

Les dégâts sur les racines de nos plantes favorites peuvent être dus à des champignons, des virus ou des bactéries. Mais aussi à des parasites animaux. Ces parasites provoquent des dégâts sous forme de taches, de pourritures, de nécroses, et c'est souvent par l'apparition de symptômes sur les feuilles ou sur l'aspect général de la plante que l'on pourra s'apercevoir que les racines sont atteintes par un mal. L'identification est alors rendue malaisée par la non visibilité des dégâts, mais des symptômes permettent une première identification, qu'affinera une analyse des racines, tubercules ou bulbes.

SOMMAIRE

I. Les pourritures sur racines, tubercules, bulbes et cormus


Une pourriture humide et malodorante des tubercules, bulbes et rhizomes peut être due à une bactérie causant de gros dégâts, sur les tiges de la plante qui se détachent rapidement. Les conditions de culture trop humides et trop chaudes sont favorables au développement de la bactérie. Des opérations peuvent prévenir l'apparition de cette bactérie, comme le séchage des bulbes et des tubercules avant la conservation, détruire les plantes malades et éviter de laisser des débris de culture dans le local de conservation, drainer les sols où ils doivent être plantés. S'agissant d'une bactérie, il est inutile de traiter les tubercules en les trempant dans une solution fongicide.

La pourriture du collet et des racines sur Cyclamen est due à un champignon qui s'installe avec prédilection sur les plantes faibles ou en mauvaises conditions de culture. Les racines sont d'abord couvertes d'une pourriture brunâtre qui gagne progressivement les bulbes par les tissus conducteurs. Des bio-fongicides, à base de purin, peuvent venir à bout de ce champignon, mais il est indispensable de modifier conjointement au traitement biologique les conditions de culture de la plante en veillant à renouveler le terreau s'il était trop asphyxiant, et à disposer les arrosages judicieusement par la soucoupe et sans abondance. La pourriture des racines du Cyclamen atteint aussi celles des Abutilons et des Bégonias, des Alyssum, (présence d'une pourriture humide se développant alors jusqu'au collet).

La Pourriture des bulbes de Jacinthes du à Sclérotinia est une maladie cryptogamique qui se manifeste par une sorte de poudre blanche apparaissant sur les bulbes puis se développe une pourriture. Éviter les excès d'arrosages, détruire les bulbes malades, désinfecter le sol à l'aide d'un bio-fongicide.

Sur les griffes de muguet, une pourriture pouvant être associée à un feutrage blanc s'installe sur lequel apparaissent des sclérotes noirs. Ces symptômes sont ceux d'une maladie cryptogamique. Les griffes de muguet peuvent préventivement être baignées dans un bio-fongicide. Après observation des symptômes, il est indispensable de détruire les plants malades et de désinfecter la terre à la vapeur.

Sur les œillets d'Inde, une maladie déjà évoquée sur les tiges atteint les racines également en provoquant leur pourrissement (Phytophtora).

Les pivoines sont parfois victimes de pourridiés (Armillaria). Un champignon blanc s'installe sur les racines, associé à des pourritures et à des sortes de lacets noirâtres. Mais ce sont aussi les chênes, les mûriers, les pins, les rosiers, les charmes qui peuvent subir la même attaque. Il faut alors agir vite car le champignon se développe rapidement. Un fois la maladie constatée, il reste à supprimer les plantes atteintes et à les détruire par le feu. Une désinfection du sol peut être alors nécessaire, quoi qu'il en soit, il est inutile de replanter pendant quelques temps une autre plante à cet endroit.haut page magasin bio ligne

II. Taches ou tumeurs


Des taches nécrotiques plus ou moins rondes et brunes deviennent progressivement noires et étendues sur les cormus de Glaïeuls dues à la stromatiniose. Les bulbes et les cormus se momifient et des formes de résistance du champignon apparaissent. L'humidité et une température élevée dans le local de conservation favorisent le développement de la maladie. Pour lutter contre la maladie, il est préconisé de tremper les cormus dans une solution bio-fongicide, d'éliminer les plants atteints qui contiennent des organes de résistance de la maladie, et peuvent la propager, aérer le local, et changer le lieu de plantation régulièrement.

Des taches rondes noires huileuses et vernissées avec une bordure à consistance de liège, saillante sont dues à la Bactériose des Glaïeuls, mais cette maladie bactérienne sévit aussi sur Freesia et Crocus. Finalement les tissus atteints se détachent et laissent un trou plus ou moins profond dans le cormus.

Pendant la période de conservation des bulbes, des taches ridées brunes gagnent progressivement les tissus jusqu'au cœur. Les bulbes se momifient. Il est possible de traiter les bulbes à l'eau chaude pendant la période de repos complet, puis on peut effectuer un traitement à base de bio-fongicide au moment de la plantation et après la récolte des bulbes.

Des taches brunes comme huileuses se développent sur les écailles des bulbes lesquels progressivement noircissent et des fructifications apparaissent sous forme de sortes de grains noirs. C'est la Septoriose du glaïeul due à un champignon. En cours de végétation, si la maladie apparaît, sur des cultures conséquentes, appliquer un traitement à base de bio-fongicide (purin de prêle).

Une maladie également évoquée sur les tiges et les fleurs de nos plantes préférées sévit aussi sur les bulbes de narcisses et les cormus de Glaïeuls. Le Botrytis s'attaque au bulbe en provoquant une pourriture brunâtre gagnant l'ensemble des tissus et causant finalement des perforations complètes du bulbe. Si les conditions de culture sont chaudes et humides, la pourriture prendra une forme molle, si au contraire les conditions sont plus sèches, cette pourriture sera également sèche. Il s'agira donc pour lutter contre cette maladie, d'éviter de laisser une humidité ou une atmosphère trop humides dans le local de conservation des bulbes, de supprimer les plantes atteintes, de sécher les bulbes et cormus avant de les conserver. Un traitement à base de bio-fongicide peut s'avérer utile en cas de grandes quantités de bulbes à prémunir.

Des taches humides en forme de points apparaissent sur les écailles des bulbes de jacinthes. C'est la pourriture jaune, une bactériose qui évolue en pourriture jaune du bulbe accompagnée d'un dégagement malodorant. Pour lutter préventivement, choisir des bulbes indemnes de maladie, supprimer ceux qui présentent les symptômes, désinfecter le sol.

Des Taches brunes apparaissent sur les racines des narcisses puis se développent et s'étendent au plateau racinaire et finalement gagnent tout le bulbe par l'intérieur. Ces symptômes sont dus à une fusariose de la narcisse, et peuvent être évités préventivement, par un trempage des bulbes dans une solution à base de bio-fongicide. Ces symptômes sont assez proches de ceux d'une autre maladie cryptogamique atteignant les narcisses, et qui se caractérise par des taches sur les racines plutôt jaunes avant d'être brunes. Ces taches sont réparties sur toutes les racines.

Comme il a été précisé précédemment au sujet des parasites des tiges des plantes, la maladie du Crown-Gall due à une bactérie, a des symptômes sur les racines également qui sont essentiellement l'apparition de taches et tumeurs.

Les bulbes de tulipes peuvent présenter des taches brunes et jaunâtres, sur lesquelles se forment des organes de résistance noirs et plus ou moins ronds. Le champignon gagne ensuite l'ensemble de la plante en provoquant des dessèchements. Des traitements bio-fongicides peuvent être appliqués de manière préventive. Sinon, il est nécessaire d'éliminer les plantes atteintes, soit pendant la conservation soit à l'apparition des premiers symptômes.haut page magasin bio ligne

III. Accidents ou maladies physiologiques


La pourriture physiologique des racines: Les racines se développent très lentement, et présentent des taches brunes et gonflées aux extrémités. Ce symptôme peut être du à un excès de salinité, il s'agit pour y remédier de lessiver le sol abondamment.

Si des taches brun-noir apparaissent sur les racines d'orchidées et évoluent en pourritures ce peut être à cause d'un accident physiologique lié à un substrat devenu trop pauvre ou à une fumure non équilibrée. Il s'agit alors de revenir à un pH normal si il est trop acide, et de ne pas utiliser d'eau issue d'adoucisseur.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.