Magasin bio en ligne

Conduite de la culture de pastèque bio sous petits tunnels

Les petits tunnels sont des petits abris qui ont une forme cylindriques. Ils sont couverts de film en matière biodégradable perforée ou non. Selon la hauteur de la plante, ils peuvent assurer une protection totale ou partielle et peuvent jouer un rôle de brise vent.

pasteque fruit citrullus lanatusLes tunnels sont employés en agriculture essentiellement en périodes froides afin d'obtenir un effet de serre en vue d'une production plus précoce. Ils peuvent être associés à des paillages biodégradables de couleur noir pour lutter contre les mauvaises herbes et améliorer la température du sol.

Le site d'installation d'un tunnel doit être de préférence dans une région propice aux primeurs de plein champ (zone primeuriste). La parcelle qui reçoit ces abris doit être entourée de brise vent. L'orientation des tunnels est perpendiculaire aux vents dominants. En revanche, pour obtenir un meilleur éclairement hivernal global journalier des plantes, l'orientation Est-Ouest est préconisée.

Crédit photo © starr-environmental - flickr.com - Citrullus lanatus (Culture de pastèque conduite en plein-champ)

SOMMAIRE

I. Usages et avantages du tunnel nantais


Le tunnel nantais, comme son nom l'indique, tient, probablement, son appellation de la région de Nantes où il a été employé pour la première fois. Il permet de couvrir le sol sur une largeur de 80 à 120 cm et à une hauteur de 50 à 70 cm au dessus du sol.

Les arceaux métalliques servent de support et de monture. Ils sont enfoncés dans le sol à une profondeur de 25 à 30 cm. Certains tunnels nantais sont formés d'arceaux espacés de 1 m et couverts par un film plastique biodégradable retenu par une ficelle fixée au bas de l'arceau. Le film en plastique biodégradable est tendu sur les arceaux et son bord est enfoncé dans le sol. Pour assurer un maximum d'aération, le film en plastique biodégradable est glissé entre les arceaux. L'un des principaux inconvénients des tunnels nantais est la pénétration de l'air froid pas les bas non enterrés.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Le petit tunnel fermé


C'est un type de tunnel très bas (30 à 40 cm de haut et 40 à 50 cm de large). Il est spécialement conçu pour les cultures du melon, de la pastèque et de la courgette.

Le petit tunnel fermé est très répondu aux États Unis, en Grèce et en France (notamment dans la région du Languedoc). Le film en plastique biodégradable est tendu sur de petits arceaux en métal et maintenu sur le sol par des mottes de terre. Des trous, percés le long du sommet, assurent l'aération.

Les matériaux de couverture employés pour couvrir les petits tunnels sont des films en plastique biodégradable ou plutôt des bâches agro-textiles fabriqués à partir de résines.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Gestion du climat sous les petits tunnels


Afin d'améliorer la précocité, le rendement et la qualité des fruits de la culture de la pastèque sous petits tunnels, le maraîcher ou le paysan est tenu de respecter certaines règles qui permettrons d'optimiser les facteurs climatiques sous les petits tunnels:

Lumière:

Pour optimiser l'apport de lumière exigée par la plante cultivée de la pastèque, les bâches de couverture ou les films en plastique biodégradable doivent être nettoyés et propres. Cette condition permet une transmission du maximum de rayonnement solaire disponible.

Aération:

Le système d'aération permet de contrôler l'humidité relative relative sous l'abri d'une culture de pastèque. Le gain de température obtenu, surtout en hiver et pendant les périodes froides, est le résultat de son effet de serre. Ce phénomène, bien connu, est engendré par le matériau de couverture utilisé qui permet une transmission maximale du rayonnement de grandes longueurs d'ondes (rayonnement terrestre).

Pour le tunnel nantais, l'aération se fait en soulevant la bâche d'un seul côté. Cette technique nécessite beaucoup de personnel et de temps d'où l'intérêt d'adopter des couvertures perforées ayant en général 5 à 10mm de diamètre et espacées de 5 à 10cm avec un degré d'aération avoisinant 6%.

Brise vent:

Les bâches couvrant les petits tunnels joue un rôle essentiel comme brise vent. Cet effet entraîne une réduction de l'advection. Ils agissent ainsi sur la diminution des effets mécaniques du vent et permet du même coup d'améliorer les conditions d'hygrométrie sous le tunnel, nécessaires au bon développement des cultures protégées.

Température:

Par temps chaud, la température sous petit tunnel fermé peut facilement dépassée les niveaux acceptables par la culture de la pastèque. Il est par conséquent primordial de surveiller le thermomètre et de maintenir une aération progressive tout au long de la saison.

Lorsque les conditions sont froides, le tunnel demeure fermé. Au fur et à mesure que la chaleur augmente, on perfore l'abri, d'abord du côté sud, ensuite du côté opposé (nord), en cas où le tunnel est orienté Est Ouest. On commence par un seul trou (par 2 à jours) puis on confectionne le 2ème trou et ainsi de suite jusqu'à perforation complète de l'abri et son enlèvement (lorsque la température du petit tunnel commence à dépasser 40°C durant 5 jours suivis).Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Préparation de terrain des petits tunnels


Les travaux du sol sont réalisé avant l'installation des petits tunnels. Après le labour du sol et le passage de cover crop (déchaumeuse à disques), on procède à la confection des billons. On installe, ensuite, le système d'irrigation localisée (goutte à goutte), puis le paillage et enfin les arceaux.Haut de page - Magasin bio en ligne

V. Plantation


L'arrangement des plantes doit être de 2 mètres entre les tunnels, comprenant des lignes simples, et de 0,5 m entre plantules de pastèque sur la même ligne, soit une densité d'un pied par m2 (10000 pieds/ha). On peut notamment adopter une densité de 2500 pieds/ha, soit 2 x 2 ou 4 x 1 (m). Cette dernière densité peut donner des bons résultats.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne