Hétéroptères

Position systématique des hétéroptères

L'ordre des hétéroptère réunit près de 50000 espèces dont plus de 2000 vivent en France. Les punaises forment un vaste groupe d'insectes hémimétaboles dont l'aspect et le genre de vie varient beaucoup.

Les larves des hétéroptères, aussi bien les aquatiques que les terrestres, vivent dans les mêmes milieux que les imagos. Tout comme les coléoptères aquatiques, les punaises adultes qui vivent dans l'eau ne la quitte guère.

SOMMAIRE

I. Position systématique des hétéroptères


Les hétéroptères appartiennent à la section des paranéoptères du fait qu'ils ont des ailes capables de se replier à plat sur le corps au repos.Position systématique des hétéroptères

Les ailes antérieures sont transformées en hémélytres. Elles sont pourvues d'un jugum réduit comprenant une seule nervure généralement divisée à l'extrémité.

Du point de vue systématique, les punaises sont réparties en trois sous ordres qui différent par leur morphologie et leur écologie.Systématiques des hétéroptères

Les Hydrocorises, punaises aquatiques, passent toute leur vie dans l'eau. Ces hétéroptères se caractérisent par de brèves antennes à peine visibles et leurs pattes postérieures sont adaptées à la nage.

Les membres du sou ordre des Amphibiocorises sont des punaises amphibies. Ce groupe d'insecte se distingue morphologiquement par la face inférieure de leur corps revêtue de poils hydrofuges, par de brèves antennes filiformes et par une glande odoriférante impaire. Les Amphibiocorises réunissent les fameux hydromètres et les gerris.

La plupart des hétéroptères font partie du sous ordre des Géocorises. Les punaises terrestre appartenant à ce groupe d'insecte ont des grandes antennes et possèdent, en règle générale, deux glandes odoriférantes situées entre les hanches postérieures. Leur sécrétion nauséabonde est bien connu par ceux qui ont eu le malheur d'écraser une punaise entre leurs doigts ou ceux qui ont mangé des baies sur lesquelles des punaises se sont amusée!!!Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Caractéristiques morphologiques des hétéroptères


Le Pronotum et le scutellum du mésonotum:

Le thorax est toujours grand et bien apparent chez les hétéroptères. Le pronotum occupe la plus grande partie du thorax vu de dessus.

À l'exception du scutellum, la plaque triangulaire saillante située entre les deux bases des deux ailes, le mésothorax est dissimulé sous le pronotum et les ailes.

Pièces buccales des hétéroptères:

Les punaises ont un appareil buccal piqueur suceur transformé en rostre. Cet organe est court et épais chez les espèces aquatiques, long et mince chez les espèces terrestres.

Dans ce dernier cas de figure, le rostre est replié sous la face inférieure de la tête et atteint souvent le niveau du thorax.

Antennes des hétéroptères:

Le nombre et la forme des articles antennaires, et le nombre d'articles des tarses, sont des bons caractères d'identification des punaises.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Développement larvaire des hétéroptères


Il y a généralement 5 stades larvaires chez les hétéroptères. La coloration des punaises varie souvent fortement d'un stade à l'autre, surtout lors du passage des derniers stades larvaires au stade adulte. Il y a d'autres modifications telles que l'augmentation du nombre d'articles, des antennes et des tarses, le changement de forme du pronotum et le développement des ailes. On ne distingue vraiment pas les embryons d'ailes qu'à partir du quatrième stade larvaire.

Plusieurs espèces d'hétéroptères sont presque ou complètement aptères et un plus grand nombre encore ne sont représentées que par des individus brachyptères. Le polymorphisme réunissant dans une même espèce des individus brachyptères et d'autres microptères existe mais il est assez rare, sauf peut-être chez les Gerridés.Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Intérêts biologiques et écologiques des punaises


On rencontre les punaises toute l'année et dans les milieux les plus variés. Leur rostre sert à aspirer les liquides d'origine végétale ou parfois d'origine animale.

Les hétéroptères sont des insectes qui participent activement à l'équilibre naturel. Bien qu'elles puissent causer des dégâts considérables aux cultures et aux denrées stockées, les punaises maintiennent de l'ordre en détruisant d'autres insectes ravageurs.

Nombre de punaises prédatrices sont utiles, mais celles qui sont hématophages, comme la punaise des lits, sont nuisibles car elles peuvent être vecteurs de maladies. C'est le cas des réduves appartenant au genre Triatoma et Rhodnuis.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne