Hétéroptères: description, morphologie et familles

Tigre du poirier: biologie, dégâts et lutte bio

Cycle de développement du tigre du poirier


Nom scientifique de l'insecte: Stephanitis piri ou piry F. - Ordre: Hétéroptères (Hémiptères) - Famille: Tingidae.

Le tigre du poirier est une punaise mesurant près de 6 mm de long. Ses ailes sont larges et son prothorax est relativement élargi. Ce ravageur se distingue par la présence d'un dessin de grillage caractéristique qui orne son corps.

Stephanitis piri hiverne dans le sol et produit ses œufs durant la saison printanière. Ses derniers sont recouverts d'une sécrétion noire et sont déposés sur la face inférieure des feuilles du poirier. C'est un ravageur qui s'attaque aussi bien au poirier qu'au pommier et qui peut se développer en plusieurs générations par an.

Symptômes du tigre du poirier


Les feuilles de l'arbre attaquées par le tigre du poirier présentent une marbrure de couleur blanc gris. Il se nourrit de la sève du végétal provoquant le dessèchement des feuilles qui finissent par chuter.

Sur la face inférieure des feuilles on peut apercevoir des taches noires constituées en réalité d'excréments ressemblant à la chiure des mouches. Très souvent, on peut remarquer, pas loin des dégâts occasionnés par le tigre du poirier, la présence des punaises vert foncé accompagnées de leurs larves.

Les faces inférieures des feuilles du poirier, attaquées par le Stephanitis piri, sont également envahies de miellat sur lequel prospère la fumagine.

Méthodes de lutte biologique contre le tigre du poirier


Même si le tigre du poirier possède de nombreux ennemis naturels, notamment le Stethoconus cyrtopeltis (Hétéroptère de la famille des Miridae), ses auxiliaires n'empêchent pas toujours sa propagation.

Super-ordre des hémiptères et différence entre les homoptères et hétéroptères

Caractéristiques du super-ordre des hémiptères


L'ordre des hétéroptères fait partie du super-ordre des hémiptères. Cependant il n'est pas possible de donner une Appareil buccal d’un hémiptère - Insectes de mon jardin biodescription générale convenant à tous les hémiptères étant donné la grande diversité de formes et de mœurs, le rostre est le seul caractère vraiment constant.

Les mandibules et les maxilles sont des stylets très fins qui coulissent dans la gouttière du labium également appelé rostre. La gouttière du labium ne continue pas jusqu'au dessus mais, à cet endroit les stylets sont protégés par le labre qui les recouvre.

À l'extrémité inférieure du rostre, les parois de la gouttière se courbent par dessus les stylets pur former une gaine dans laquelle ils sont fermement maintenus, le rostre est pourvu d'une extrémité sensorielle qui lui sert à choisir l'endroit convenable pour piquer. Il a été établi que ce sont les mandibules en dents de scie qui pratiquent la première incision et qu'ensuite les maxilles, plus minces pénètrent à leur tour dans la blessure.

Il existe deux canaux dont l'un aspire la nourriture et l'autre injecte la salive.

Quelle est la différence entre les 2 ordres homoptères et hétéroptères ?

 

Hétéroptères

Homoptères

Ailes antérieures

Hémélytres

Élytres ou membraneuses

Ailes postérieures

Membraneuses

Membraneuses

Situation au repos

À plat

En toit

Rostre

Détaché de la partie antérieure de la tête

Inséré à la partie inférieure de la tête

Tailles

Petites à grandes

Minuscules en général

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.