Maladies, ravageurs et méthodes de lutte biologique en agrumiculture

I. Maladies cryptogamiques


Gommose des agrumes:

La gommose des agrumes est une infestation cryptogamique causée par deux champignons: Phytophthora citrophthora et Phytophthora parasitica. Elle se développe principalement sur les agrumes dont la ligne de greffe est souvent en contact avec l'eau.

Symptômes:

Lors d'une attaque due à la gommose on remarque que l'écorce des arbres se craquelle en plaques et prend une coloration foncée avec l'apparition d'une sécrétion de gomme. Les tissus attaqués prennent une coloration brunâtre.

Lutte biologique:

Pour lutter contre la gommose on peut procéder à un traitement biologique anti-fongique en procédant à un badigeonnage sur les lésions déjà curetées.

Fumagine:

Elle est causée par le champignon Capnodium citri qui se développe sur le miellat secrétée par les cochenilles, pucerons ou aleurodes.

L'attaque devient dangereuse si toute la surface foliaire de l'arbre a été infestée, car elle entraîne une diminution de la photosynthèse.

Lutte biologique:

Cette maladie est indirectement combattue par la lutte contre les insectes responsables.

Pourriture brune des agrumes:

Cette maladie est causée par Phytophthora citrophthora et Phytophthora parasitica après une forte pluie. Elle se manifeste par l'apparition d'une tache brune et sèche pouvant couvrir tout le fruit. La pourriture brune des agrumes dégage une odeur spécifique.

Ce sont surtout les fruits de la jupe qui sont les plus exposés à l'attaque.

Lutte biologique:

Pour lutter contre cette maladie il faut procéder aux précautions suivantes:

a. Éliminer les mauvaises herbes sous frondaison.

b. L'utilisation de tuteurs empêche le contact des fruits avec le sol.

c. Enterrement des fruits pourris dans le sol.

II. Maladies virales des agrumes


Psorose écailleuse:

Cette maladie virale se manifeste par l'écaillement de l'écorce des grosses branches et du tronc au-dessus de la ligne de greffe car elle n'affecte que le cultivar.

Lutte biologique:

Lors de l'achat des plants il faut s'assurer qu'ils sont certifiés indemnes de cette maladie virale.

III. Ravageurs des agrumes


Cératite, Ceratitis capetata:

La cératite est un diptère dont la biologie est liée particulièrement à la présence de fruits mûrs. Elle attaque les fruits de toutes les variétés surtout les précoces, notamment les clémentines.

La femelle pénètre l'oviscarpe dans l'épiderme du fruit pour créer des cavités où elle dépose ses œufs. Ces derniers donnent naissance à des asticots qui se développent et entraînent par la suite la pourriture des fruits.

Lutte biologique:

Pour mieux contrôler la cératite, on intervient par une installation des pièges qui contiennent un attractif (para-phéromone sexuelle) et un insecticide, à raison de 1 piège par hectare.

Les pièges sont installés à une hauteur de 1,5 m du côté sur la face sud-est de la frondaison.

Le comptage doit être effectué quotidiennement et dés que le nombre des mouches piégées atteint 3 mouches par piège pendant 3 jours successifs il faut déclencher un traitement biologique.

Cochenilles:

Les cochenilles sont des insectes qui se fixent en colonie sur les différents organes aériens des arbres, notamment des agrumes.

Ces parasites prélèvent la sève du végétal et secrètent beaucoup de miellat sur lequel se développe la fumagine.

La cochenille la plus redoutée sur les cultures d'agrumes dans le bassin méditerranéen est le pou de Californie.

Lutte biologique:

Pour lutter contre les cochenilles il faut utiliser un produit coccicide, pendant la période du stade mobile, généralement cette période, s'étale du mois d'avril jusqu'au mois de juin.

IV. Carences en oligo-éléments


Carence en zinc:

Cette carence apparaît sur les feuilles qui deviennent étroites et petites. Le limbe est panaché avec le jaune et les feuilles carencées se trouvent essentiellement du côté Nord.

Carence en manganèse:

Elle se manifeste par des taches verdâtres entre les nervures.

Carence en fer:

Elle se manifeste par un jaunissement du limbe tandis que les nervures restent vertes.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com. Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité.