Magasin bio en ligne

L'argilothérapie: utilisations, précautions

Il est paru un certain nombre de livres, ou d'opuscules, traitant de l'argile et proposant des recettes de soins pour diverses affections.

argilotherapieCes ouvrages écrits avant 1950 (ou hérités de cette époque) manquent très souvent de rigueur, malgré un apport indéniable à la thérapeutique par l'argile qui, sans eux, aurait pu sombrer dans l'oubli.

D'autres ouvrages, plus récents, voudraient subordonner l'utilisation de l'argile à la consultation médicale, pensant, par là, redorer le blason de l'argilothérapie et couper court à tous les excès.

Nous estimons que l'argile, produit naturel par essence, peut se passer de l'une et l'autre attitude. Diverses études ont, en effet, montré les fondements scientifiques des pouvoirs de l'argile. Ils ont, notamment, confirmé l'absence d'effets secondaires nocifs de cette thérapeutique. Ils ont exposé, par ailleurs, la facilité de son emploi par chacun.

Crédit photo © viou - flickr.com.

Précautions et mise en garde


Bien sûr, l'argilothérapie en auto-médication ne dispense pas de l'avis du thérapeute avisé et exercé dans les cas autres que les petits problèmes de la vie quotidienne. Soit parce qu'il est lui-même convaincu des bienfaits de l'argile et vous orientera utilement, soit parce que l'argile n'étant pas une panacée il ne faudrait pas vouloir tout guérir et soulager par sa seule utilisation.

Son champ d'action est très vaste, et c'est la raison pour laquelle le plus mauvais service à lui rendre est de l'élever au rang de médicament miracle.

L'argilothérapie, comme toutes les thérapeutiques naturelles, vise la remise en ordre d'un organisme perturbé par un mode de vie et d'alimentation éloigné des lois naturelles. Aussi, une meilleure hygiène de vie et une alimentation équilibrée sont-elles indispensables au maintien de l'équilibre retrouvé. Aucune thérapie, aussi élaborée, aussi efficace soit-elle, ne peut apporter de solution durable sans une approche individuelle, personnalisée, des lois qui régissent la vie. Il convient de le savoir avant d'aborder la pratique de l'argilothérapie.

Vivre sur l'argile


Au cours des âges, l'argile n'a pas seulement été utilisée en thérapeutique ou en cosmétologie. Elle fut longtemps, avec le bois et la pierre, la base de la construction. Crue, elle servait à l'édification des murs, cuite elle permettait la réalisation de carreaux de sol ou de tuiles pour le toit.

L'explosion urbaine, les constructions standardisées, l'arrivée sur le marché de matériaux synthétiques faciles à employer et à entretenir ont fait oublier la valeur de ces matériaux traditionnels. Aujourd'hui, on les retrouve chez les artisans qui ont redécouvert les recettes d'antan, et les architectes de plus en plus nombreux les conseillant en raison de leur valeur biologique et écologique. Ce sont en effet des matières naturelles dont la vie s'accorde avec la notre et qui ne contrarient pas la circulation des ondes cosmo-telluriques.

L'argile, ou terre cuite


Des mêmes carrières d'où est extraite l'argile qui permet la réalisation de cataplasmes, qui entre dans la composition de votre dentifrice à l'argile ou d'un masque de beauté, on retire la glaise qui sera transformée en carreaux de sol ou en faïences de salle de bain.

Façonnée, puis cuite à une température proche de 1000°, l'argile se transforme en un matériau, appelé terre cuite, qui évolue avec l'âge, et se patine au fil des traitements réalisés, aujourd'hui encore, avec des produits naturels dont le premier reste l'huile de lin.

Les recettes n'ont pas varié au cours des âges. Tout au plus la technique a-t-elle apporté un peu plus de confort au fabricant, lui permettant d'obtenir une granulométrie plus fine, l'élimination des bulles d'air, la cuisson à une température constante et précise. Cela pour les fabrications industrielles (faites en machines). Il existe également une gamme de produits fait main identique dans leur fabrication à ce qui se faisait il y a plusieurs siècles.

Pour les émaux, ce sont des oxydes minéraux qui, mélangés à des dosages précis et cuits au four, permettent d'obtenir la teinte désirée. Opération délicate car une différence de S° signifie l'échec, transformant la couleur envisagée.

Un traitement moderne


Ce qui a le plus évolué dans le carreau d'argile cuite, c'est son traitement après la pose au sol. Sylvio Toselli explique ce qui a changé:

Nombreux sont ceux qui voulaient utiliser la terre cuite, mais reculant à l'idée d'un traitement et d'un entretien compliqué. En 40 ans, nous avons appris à bien connaître notre matériau et cela nous a permis la mise au point de produits très performants pour assurer l'imperméabilisation et la patine en peu de temps. Autrefois, ceux qui avaient de la patience se contentaient d'abreuver leur sol d'huile de lin, par petites quantités, et ils obtenaient, au bout de trois ou quatre ans, un carrelage somptueux. Aujourd'hui, plus personne n'a cette patience.

Malgré les conseils mal avisés de certains architectes, l'huile de lin est restée le produit de base du traitement du carreau de sol en argile cuite. Cependant, époque oblige, on lui adjoint maintenant d'autres ingrédients qui hâtent le traitement en laissant vivre le carreau, en le respectant.

Un matériau inusable


Construit dans la masse, le carreau de terre cuite résiste aux ans sans s'altérer. Si une attention particulière doit lui être consacrée dans les premières semaines pour le traitement qui lui donnera toute sa valeur, la terre cuite est inusable ! Elle conserve son aspect, même après de longues années de vie, ce qui n'est pas le cas des matériaux émaillés ou recouverts d'une pellicule sur lesquels l'usure fait son œuvre.

Des prix compétitifs


Ce type de matériau est vendu, le plus souvent, directement par les artisans qui le produisent. Évitant une chaîne de distribution aux multiples intermédiaires, ces artisans peuvent proposer des prix tout à fait comparables avec ceux des matériaux plus modernes de bonne qualité.

La nature, une nécessite


Quoiqu'en pensent certains, il n'y a ni snobisme, ni élitisme, ni encore moins passéisme, à orienter sa démarche vers le produit naturel dans tous les domaines de la vie. Ce qui s'explique aisément pour ce qui concerne l'alimentation et la médecine. Dans l'habitat, l'influence des matériaux n'est pas moindre. Entourés de synthétique, nous ne bénéficions pas de la même ambiance que lorsque nous vivons en présence de bois, pierre et terre cuite.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne