Les parasitoïdes des aleurodes: Encarsia formosa Gahan

Encarsia formosa demeure l'hyménoptère le plus utilisé à l'échelle mondiale pour lutter d'une façon biologique et naturelle contre la mouche blanche. C'est une espèce facile à élever qui se reproduit par parthénogenèse thélytoque où les mâles sont normalement très rares (1% à 2% de la population).

Encarsia formosa fut découverte en 1924 par Gahan aux États unis. Son aire d'extension s'est rapidement élargie à cause de son utilisation à grande échelle en lutte biologique en Europe et au Canada.

SOMMAIRE

I. Identification d'Encarsia formosa


Famille: Aphelinidae - Ordre: Hyménoptères.

Le genre Encarsia compte plusieurs espèces parasitoïdes des aleurodes, les plus importantes sont: Encarsia lutea (Masi), E. shafeei (Hayat), E. mohyuddini (Shafee et Rizvi), E. Longifasciata (Subba, R.), E. partenopea (Masi), E. pergandiella (Howard), E. reticulata, E. mineoi, E. luteola (Howard), et E. formosa qui est la plus connue et la mieux étudiée.

La taille d'Encarsia formosa est de 0,7 mm à 0,9 mm de long. La femelle a une tête et un thorax noirs, et un abdomen jaune. Le mâle est complètement noir et légèrement plus petit que la femelle (0,62 mm de long).Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Biologie d'Encarsia formosa


Encarsia formosa est une espèce endophage à 3 stades larvaires et un nymphal.

La femelle peut déposer un œuf sur n'importe quel stade larvaire d'aleurodes, mais le plus souvent, elle préfère le dernier stade larvaire ou la jeune pupe puisqu'ils lui offrent les meilleures chances d'un développement réussi.

En général, une femelle peut déposer approximativement 10 à 15 œufs par jour, soit un total de 300 œufs durant sa vie.

La température et l'humidité semblent avoir peu d'effet sur le potentiel reproducteur, notamment la fécondité qui ne varie pas entre 18 à 27°C et entre 50 et 85% d'humidité relative.

Une pupe parasitée de Trialeurodes vaporariorum est facilement reconnue, par sa couleur noire tandis que celle de Bemisia tabaci devient transparente à brune.

Le parasitoïde préfère par excellence Trialeurodes vaporariorum dont 72% de la population peut être parasitée, alors que sur Bemisia tabaci, il n'affecte que 50% des individus.

Les adultes d'Encarsia formosa s'alimentent de la substance mielleuse et des fluides corporels des larves des aleurodes.

Ils exercent en plus une double action: parasitaire du dernier stade larvaire, et prédatrice des larves jeunes des deux premiers stades. Ce comportement est connu sous le nom de Host feeding.

La longévité de la femelle diminue rapidement lorsque la température augmente. Sur haricot, elle est de 16 jours à 24°C, et seulement de 4 jours à 30°C.

En tout cas, Encarsia formosa se développe plus rapidement que ses hôtes. La durée de son développement dépend en particulier de l'âge des proies et de la température. A 21°C par exemple, l'espèce se développe en 30 jours sur Bemisia tabaci et 24 jours sur Trialeurodes vaporariorum. Cette durée diminue lorsque la température augmente. L'adulte d'Encarsia formosa ne vit que quelques jours à des températures élevées.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Comment utiliser Encarsia formosa pour lutter contre les aleurodes?


Encarsia formosa est active dans la recherche de ses hôtes, elle peut se déplacer à une distance de 10 à 30 mètres, cependant le miellat semble affecter négativement sa mobilité et gêne son déplacement.

Lorsque les deux espèces d'aleurodes cohabitent, le parasitoïde montre une légère préférence pour Trialeurodes vaporariorum que Bemisia tabaci.

De nombreuses méthodes de lâchers d'Encarsia formosa pour contrôler les aleurodes ont été proposées:

Pest in first:

Il consiste à introduire au préalable le ravageur, de manière à fournir au parasite un milieu favorable à son développement. Cette méthode a été progressivement abandonnée en raison de son impact psychologique négatif sur l'agriculteur.

Introductions multiples:

Il s'agit d'introduire le parasitoïde, quelque soit le niveau d'infestation du ravageur, en lâchers fractionnés jusqu’à l'apparition de larves parasitées d'aleurodes. C'est une méthode qui consomme beaucoup d'auxiliaires: jusqu'à 10 pupes noires/m².

Lâcher raisonné:

Il consiste à libérer une quantité déterminée d'auxiliaires en fonction de la présence et de l'intensité des aleurodes.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne