Magasin bio en ligne

Nématode des tiges et des bulbes: biologie, symptômes et lutte

Ditylenchus dipsaci, nematode des bulbesDitylenchus dipsaci est un nématode microscopique qui s'attaque à plusieurs espèces végétales. Il sévit essentiellement sur le feuillage, les bulbes et les graines des oignons et des plantes apparentées. Il peut notamment infester d'autres sortes de légumes et des mauvaises herbes communes, sans pour autant leur infliger énormément de dégâts, mais cela lui permet de survivre en l'absence de ses cultures favorites.

Ditylenchus dipsaci est un ravageur relativement très répandu dans nos jardins et potagers. Il vit aux dépens des tiges et des feuilles et hiverne dans les bourgeons dormants à la base du végétal.

Les nématodes des tiges et des bulbes, qu'on appelle parfois les nématodes des feuilles de narcisse ou encore des tiges du phlox, entraînent la déformation de la plante et causent souvent sa mort.

Crédit photo © inra.fr - Ditylenchus dipsaci, nématode des bulbes

SOMMAIRE

I. Biologie du nématode des tiges et des bulbes


Nom scientifique du nématode: Ditylenchus dipsaci Filipjev Syn. Heterodera dipsaci.

Plantes hôtes: Fève, féverole, pois, haricot, pois chiche, céréales, ail, oignon et pomme de terre.

Autres noms: Nématodes des tiges, nématodes des bulbes, nématodes des céréales, anguillule des céréales et des bulbes.

Ditylenchus dipsaci est un nématode sédentaire, dont la pénétration s'effectue par les orifices stomatiques des plantes. Son développement et sa multiplication se déroulent dans les espaces intercellulaires.

La femelle du nématode pond plusieurs œufs dans la plante, et les différents stades du cycle biologique du parasite se font à l'intérieur de celle-ci.

Ces nématodes quittent leur hôte au moment où il dépérit. Ils se réfugient ensuite dans le sol afin d'envahir d'autres végétaux.

Les nématodes des tiges et des bulbes, Ditylenchus dipsaci, se multiplient très rapidement quand les conditions climatiques sont favorables. Si le matériel végétal infesté est stocké, ces parasites entrent dans une phase de dormance, et comme ils sont résistants au séchage, ils peuvent survivre durant de nombreuses années.haut page magasin bio ligne

II. Symptômes des nématodes des tiges et bulbes


Les plantes attaquées par Ditylenchus dipsaci subissent un retard important de croissance et deviennent chétives ne dépassant point les 30 cm de hauteur.

Les tiges épaississent et deviennent souvent tordues et enroulées. Les fibres noircissent et deviennent cassantes. Les feuilles restent petites et présentent, en partie, des taches nécrotiques sur la nervure médiane. La floraison est fortement diminuée et il ne se forme que de petites cosses rabougries.

Les grains contenus dans les cosses (cas des légumineuses) peuvent être notamment atteints par les nématodes. Il se forme, en outre, des nécroses sous les téguments du fruit, ce qui porte préjudice à la qualité des grains.

Les grains des légumineuses et des céréales infestés par Ditylenchus dipsaci, ne doivent en aucun cas être employés comme semences.

Symptômes sur les tiges et les bulbes de l'oignon:

Les jeunes plants d'oignon infestés par Ditylenchus dipsaci sont rabougris et anormalement renflés. Les oignons eux-même ont une texture douce et farineuse et succombent rapidement à des pourritures secondaires.

Les plantes attaquées tardivement dans l'été par ce ravageur réussiront à produire des bulbes, mais ceux-ci seront contaminés et pourriront lors de leur conservation.

Symptômes sur les tiges de phlox vivace et annuel:

Les tiges de phlox attaquées par Ditylenchus dipsaci se renflent anormalement, se rabougrissent, et parfois se fissurent se fendent à leur base. L'infestation apparaît généralement durant la saison estivale (juin et juillet).

On peut aussi observer le ralentissement de la croissance de la plante de phlox. Les feuilles de l'extrémité des pousses s'amincissent et deviennent étroites, excédant à peine en largeur la nervure médiane. Parfois, ses feuilles seront réduites aux seules nervures principales.

Les plantes sérieusement infectées par les nématodes des tiges du phlox se dessèchent et meurent.haut page magasin bio ligne

III. Méthodes de lutte contre les nématodes des tiges et bulbes


Les végétaux infectés par Ditylenchus dipsaci doivent être détruits. Bio en ligne souligne qu'il ne faut utilisé que des semences saines et certifiées indemnes.

Étant donné que différentes races de Ditylenchus dipsaci peuvent se développer sur les cultures de fève, il faut porter les efforts sur la surveillance et la lutte des plantes adventices. Sinon, les nématodes des tiges et bulbes peuvent survivre sur ces herbes, en attendant la nouvelle plantation d'une culture hôte.

Le nématode des tiges de phlox n'attaque pas le système racinaire. Il est par conséquent judicieux de multiplier les plantes saines en effectuant des boutures de racines. En cas de fortes infestation, le seul moyen possible pour limiter les dégâts et la propagation du nématode consiste à arracher les plantes atteintes.

En ce qui concerne la culture d'oignon, il est recommander de supprimer les végétaux malades dès l'apparition des premiers symptômes. La rotation des cultures peut être également une solution très efficace permettant de lutte écologiquement et durablement contre Ditylenchus dipsaci. Pour ce faire, il est préconisé de nettoyer la parcelle contaminée, en désherbant soigneusement, et de cultiver, durant au moins deux ans, des légumes qui ne sont pas susceptibles d'héberger le nématode, comme la laitue, le navet et les choux.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne