Magasin bio en ligne

Caries du blé, Tilletia sp.: biologie, symptômes et lutte bio

Carie ordinaire du blé


Cycle de développement du champignon:

Agents causaux: Tilletia caries (DC.) Tul. et Tilletia tritici.

L'infection de la plante de blé par le champignon Tilletia caries s'effectue au moment de la germination, à partir des spores qui adhèrent aux semences. Ces spores germent et le mycélium pénètre dans la plantule. Il évolue et progresse au fur et mesure avec la plante, et finit par attaquer la fleur. Les spores se forment à l'intérieur des grains complètement détruits et au moment du battage, ils réussissent à envahir les grains sains.

Symptômes:

Avant l'épiaison des plantes de blé, on n'aperçoit pas véritablement de symptômes spécifiques à la carie ordinaire sur les sujets atteints.

Les épis attaqués par Tilletia caries deviennent de couleur vert bleuâtre et jusqu'à la maturité gris brun. Les glumes sont rigides et écartées. Les grains sont remplis d'une poussière noire, d'une odeur franchement désagréable.

Carie naine du blé


Biologie du champignon:

Agent pathogène: Tilletia controversa Kuhn.

La carie naine de blé se transmet par des spores demeurées dans le sol. L'infection a lieu durant le stade végétatif de la levée. Une fois le champignon réussit à entrer dans la plantule, il y reste jusqu'à la maturité des grains.

Symptômes:

Les symptômes de la maladie fongique de la carie naine de blé sont relativement semblables à ceux de la carie ordinaire. En plus, le Tilletia controversa agit en freinant la croissance des plantes attaquées. C'est ainsi qu'on peut facilement détecter la présence de l'agent infectieux, en remarquant la taille réduite des végétaux malades par rapport aux sujets sains.

Les épis infestés du blé, par la carie naine, dégagent aussi une odeur nauséabonde.

Méthodes de lutte biologique conte les caries ordinaire et naine du blé


L'utilisation de semences indemnes des maladies cryptogamiques et la pratique d'un assolement judicieux sont les principales mesures à prendre afin d'éviter l'infection de la culture du blé par les champignons du Tilletia caries et Tilletia controversa.

Le traitement du sol, notamment par la solarisation, serait théoriquement la technique la plus efficace et la plus radicale pour lutter contre le carie ordinaire et le carie naine de blé, sauf que cette méthode demeure relativement onéreuse et n'est guère adaptée pour une culture céréalière dans des vraies conditions pratiques.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne