Septoriose du poirier: biologie, symptômes et traitements bio

La septoriose du poirier est une maladie fongique causée par le champignon Septoria piricola (ou pyricola). Ses attaques sur les arbres fruitiers, notamment sur le poirier, provoquent la chute des feuilles, empêchant par conséquence une maturation normale du bois et des fruits.

Biologie du champignon de la septoriose du poirier


Agent causal de la maladie cryptogamique: Septoria piricola (Desm) Syn. S. pyricola (Desm), S. nigerrima (Fuckel) (forme parfaite, Mycosphaerella senturia).

Les périthèces (fructifications renfermant les asques) de l'agent pathogène se forment dans les feuilles tombées, du poirier, durant la saison hivernale. Le champignon, ou plutôt ses organes de reproduction, en l'occurence les asques, libère les spores pendant le printemps. Ces dernières sont emportées par la vent, assurant ainsi la propagation de la septoriose et la contamination de nouveaux arbres fruitiers.

Symptômes de la septoriose du poirier


Sur les feuilles du poirier, attaquées par le Septoria piricola, apparaissent des taches arrondies gris brun, bornées par des bordures de couleur brune, pouvant devenir confluentes.

Au milieu de ces taches, on peut éventuellement constater la présence de petits points noirs, correspondant aux pycnides du champignon de la septoriose du poirier, visibles à l'œil nu. Les conidies qui s'en échappent sont de forme filiforme, arquée, hyaline et pourvue de deux cloisons.

Techniques de lutte biologique contre la septoriose du poirier


Les mesures préconisées pour lutter efficacement et d'une manière biologique contre le Septoria piricola sont exclusivement prophylactiques. Dans ce cadre, la boutique bio en ligne recommande de ramasser le feuillage contaminé et de s'en débarrasser, ou encore, pour des vergers de superficie importante, d'enfouir les feuilles infestées dans le sol par un labour. Ces méthodes, réalisées en hiver, sont relativement pertinentes car elles ont pour objectif la limitation de la formation des périthèces.

Si l'infestation du champignon persiste, il est vivement conseillé d'intervenir pendant le stade de végétation de l'arbre, en combinant la lutte contre la septoriose avec un traitement de la tavelure du poirier et du pommier.

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne