Magasin bio en ligne

Eretmocerus eremicus Howard (Hyménoptère, Aphelinidae)

eretmocerus eremicusLe genre Eretmocerus compte plusieurs espèces qui s'attaquent à la mouche blanche, Bemisia tabaci. On y trouve E. aligarhensis (Khan and Shafee), E. Corni (Haldman), E. mundus (Mercet), et Eretmocerus eremicus (Howard) qui est la plus utilisée en lutte biologique.

Crédit photo © ephytia.inra.fr - Eretmocerus eremicus parasitant un puparium d'aleurode

SOMMAIRE

I. Critères de reconnaissance d'Eretmocerus eremicus


Eretmocerus eremicus est un insecte, de l'ordre des Hyménoptères, originaire des régions désertiques de Californie et d'Arizona. La larve et l’adulte sont de couleur jaune.

Le dimorphisme sexuel est bien exprimé chez cette espèce au niveau des antennes: Chez la femelle, le nombre d'articles est de 5 dont le dernier est court, alors que chez le mâle il n'est que de 3, et le dernier article est long.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Biologie d'Eretmocerus eremicus


Le développement d'Eretmocerus eremicus inclut l'œuf, 3 stades larvaires, un prépuparium et un puparium dont la couleur vire vers le jaune. La femelle localise son hôte par olfaction et peut déposer son œuf en dessous de tous les stades larvaires (de préférence le 2ème et le 3ème stade).

eretmocerus eremicus insecteSur culture de tomate, à une température de 17°C, une femelle peut pondre 150 œufs durant toute sa vie. Après éclosion, la larve néonate pénètre et se développe en endoparasite. Elle secrète des substances qui régulent la croissance de l'hôte et inhibent sa réaction de défense pour prévoir un développement normal. Sa durée du développement dépend de la température et du stade parasité de l'aleurode: sur tomate, elle est de 27 jours à 17°C et 22 jours à 28°C.

Crédit photo © omafra.gov.on.ca - Eretmocerus eremicus adulte

Au terme de son développement, l'adulte émerge d'un trou rond et prospecte de nouveaux hôtes à parasiter. Sa longévité varie de 6 à 30 jours selon la température, la nourriture et le miellat.

Eretmocerus eremicus est un chercheur agressif qui parcourt une distance de 1,3 mm/s sur la même plante, et près de 70% des larves investiguées par son ovipositeur seront parasitées.

Sur tomate, le rapport numérique des sexes est de 4/6. Une analyse du tableau ci-dessous montre que les données biologiques d'Eretmocerus eremicus diffèrent selon l'espèce parasitée:

 Données biologique d'E. eremicus
T. vaporariorum sur tomate à 17°C 
B. tabaci (Biotype B) sur Cotton à 28°C 
 Longévité moyenne des adultes
 30 jours
5,9 jours
Taux journalier d'oviposition
7 œufs
5,9 œufs
Fécondité moyenne par cycle de vie
149,9
22,9
Taux journalier du host-feeding
indéterminé
2 à 3 larves
De l'œuf à l'émergence de l'adulte
27 jours
21,7 jours
Stade préféré pour le host-feeding
  indéterminé
1er stade larvaire
Stade préféré pour l'oviposition
2ème et 3ème stade larvaire
début 3ème stade larvaire

III. Utilisation d'Eretmocerus eremicusHaut de page - Magasin bio en ligne


Généralement, l'utilisation d'Eretmocerus eremicus est toujours combinée avec celle d'Encarsia formosa pour augmenter les chances de parasitisme des aleurodes par les Hyménoptères.

Sur tomate, Eretmocerus eremicus peut être introduit à une dose de 1 individu/m²/semaine pendant 3 semaines de suite, pour assurer un contrôle efficace de Bemisia tabaci.

Sur poinsettia, la dose de 3 femelles/plant/semaine d'Eretmocerus eremicus était plus efficace que la même dose d'Encarsia formosa pour le contrôle de Bemisia tabaci.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne