Magasin bio en ligne

Taches anguleuses du melon : Symptômes, cycle de la maladie et méthodes de lutte

Les taches anguleuses du melon sont causées par Pseudomonas syringae. C'est une maladie bactérienne sérieuse des cucurbitacées. Elle a été décrite pour la première fois aux États Unis d'Amérique en 1913. Actuellement, elle est largement répandue dans le monde entier. Elle affecte plusieurs espèces de grand intérêt économique et agronomique comme le melon, le concombre, la pastèque et la courgette.

SOMMAIRE

I. Symptômes des taches anguleuses


La maladie des taches anguleuses induit des symptômes sur toutes les parties de la plante telles que les feuilles, les pétioles, les tiges et les fruits. Les symptômes se caractérisent par des taches humides. Sur les feuilles, les nécroses deviennent de plus en plus larges et sont limitées par les nervures donnant un aspect angulaire, d'où le nom de cette maladie.

taches anguleuses pseudomonas syringae

Crédit photo © R.W. Samson, Purdue University, Bugwood.org - forestryimages.org - Pseudomonas syringae pv. lachrymans (Symptômes sur feuilles de concombre)

Avec le temps, les taches prennent un aspect brunâtre et les centres nécrotiques peuvent tomber donnant parfois un aspect cribla à la feuille. Lorsque la maladie est avancée, des exsudats blanchâtres peuvent apparaître sur les lésions.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Cycle de la maladie


Les semences constituent la principale source d'inoculum. Les débris végétaux enfouis dans le sol peuvent aussi servir de source primaire de l'infection. Pseudomonas syringae pv lachrymans peut survivre jusqu'à deux années dans les débris végétaux et par conséquent se maintenir d'une année à une autre. Cette bactérie peut aussi se conserver à la surface des semences et assurer la transmission de la maladie à de nouvelles plantes.

Au sein du champ de production, la pluie, l'irrigation par aspersion et le vent assurent la dissémination de la maladie d'une plante à une plante saine. Cette dissémination inter plants peut aussi avoir lieu par l'intermédiaire des vêtements, des outils et des mains souillés au cours des opérations culturales.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Conditions favorables au développement de la maladie


L'hygrométrie ambiante est le principal facteur qui favorise le développement des taches anguleuses du melon. La présence d'eau libre sur les plantes soit à la suite d'une pluie, ou d'une irrigation par aspersion, ou d'une rosé, optimise l'extension de la maladie bactérienne. Par contre une sécheresse de deux semaines limite son extension.

La température optimale pour le développement de la maladie se situe entre 24°C et 28°C, mais la maladie est capable de se développer à 36°C. Une fertilisation excessivement azotée sensibiliserait les plantes à Pseudomonas syringae pv lachrymans.Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Méthode de lutte biologique


L'utilisation des semences ou de plantules de pépinières certifiées indemnes de Pseudomonas syringae pv lachrymans et d'un sol n'ayant pas connu la maladie sont deux mesures indispensables pour éviter l'apparition et l'installation de la maladie dans la culture.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne