Armoise, Artemisia vulgaris: Vertus médicinales et utilisations

Artemisia, nom latin de l'armoise, fut dédiée à Artemis, déesse d'Olympe, de la chasse et des femmes en couches. Selon d'autres légendes, elle aurait été dédiée à Artémise, souveraine de Carie et veuve de Mausole, pour qui elle fit ériger le fameux édifice funéraire. Quoi qu'il en soit, l'armoise demeure l'incontournable plante de la gynécologie.

C'est une plante connue dans la pharmacopée populaire pour ses bienfaits emménagogues et anthelminthiques. Les feuilles de l'armoise commune sont largement utilisées pour lutter contre les règles douloureuses.

SOMMAIRE

I. Description botanique de la plante d'armoise


Nom scientifique: Artemisia vulgaris - Famille botanique: Astéracées.

L'armoise vulgaire ou commune est une plante herbacée et vivace d'environ 1,5 m de haut. Elle pousse naturellement dans les endroits incultes, aux bords des chemins et le long des ruisseaux. Elle est assez répandue dans toute l'Europe et sur le pourtour méditerranéen.

armoise commune artemisia vulgaris

Crédit photo © kalt - flickr.com - Artemisia vulgaris (Fleurs d'armoise commune)

La tige de l'armoise commune est anguleuse et dressée d'une couleur rouge. Ses feuilles sont profondément découpées. Elles sont de couleur vert foncé sur leur face supérieure, duveteuses et blanches sur leur face inférieure.

Les fleurs de l'armoise commune poussent en petits capitules floraux. Elles sont tubuleuses de couleur brun rougeâtre. Elles s'épanouissent de juin à septembre et dégagent, lorsqu'elles sont froissées, une agréable et douce odeur d'encens.

Caractéristiques botaniques en bref:

Feuilles à face supérieure vert foncé, face inférieure presque blanche et morceaux de feuilles en paquets.

Espèces semblables:

Le genre botanique Artemisia compte des centaines d'espèces, plus précisément 350 dans le monde, dont une cinquantaine en Europe. Parmi les plus connues, on peut citer:

a. Absinthe: Artemisia absinthium.

b. Génépi: Artemisia glacialis.

c. Estragon: Artemisia dracunculus.

d. Armoise annuelle, Artemisia annua: Cette espèce est très utilisée en Chine, depuis deux millénaires, pour ses bienfaits contre le paludisme. Elle est actuellement l'objet de diverses recherches scientifiques afin d'en extraire l'artémisinine, une lactone sesquiterpénique, qui aurait un potentiel anti-paludique.

e. Armoise blanche d'Afrique, Artemisia herba-alba: Cette plante est commune en Afrique du Nord et aux îles Canaries. Elle est essentiellement connue pour ses propriétés purgatives et vermifuges.

Noms en français:

Armoise commune ou vulgaire, artémise, absinthe sauvage, couronne de Saint Jean, tabac de Saint Pierre, herbe de feu.

Noms vernaculaires et étrangers:

Provençal: Artémisio - Anglais: Mugwort - Espagnol: Artemisia commun - Italien: Amarella - Arabe: shiḥ (الشيح).Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Principaux constituants de l'armoise


Huile essentielle (jusqu'à 0,3%): Elle renferme du camphre, du bornéol et un peu de thuyone.

Acides, alcools et lactones sesquiterpéniques (responsables de l'amertume)

Flavonoïdes (hétérosides et flavonols): Propriétés anti-oxydantes.

Coumarines: Bienfaits vitaminiques P.

Phytostérols: Modulation des récepteurs aux œstrogènes.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Propriétés médicinales de l'armoise commune


Vertus validées:

Activité emménagogue: L'armoise vulgaire régularise le cycle menstruel de la femme et soulage les règles douloureuses. Cette action est due la présence, parmi les composants de l'armoise, de flavonoïdes œstrogéniques, notamment l'ériodictyol et l'apigènine.

Stimulant digestif: L'armoise vulgaire stimule l'appétit probablement grâce à son amertume. Elle permet de soulager les troubles digestifs liés à une insuffisance des sécrétions biliaires et gastriques.

Selon plusieurs auteurs, l'armoise commune aurait une action anti-infectieuse et vermifuge et serait bonne contre les affections nerveuses.

Indications et associations:

a. Règles douloureuses et abondantes.

b. Anémies: Association, en macération, de l'armoise avec la sauge officinale.

c. Troubles digestifs et parasites intestinaux.Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Comment utiliser l'armoise?


Parties utilisées:

Feuilles et sommités fleuries. Ces dernières sont récoltées en juin durant le début de la floraison. Elles sont nettoyées et mises à sécher à l'ombre et de l'humidité. Pour en disposer toute au long de l'année, il est, aussi, possible de blanchir les feuilles à l'eau bouillante, ensuite les sécher à l'abri de la lumière et enfin au soleil. Les plantes qui poussent dans les zones sèches et bien ensoleillées sont plus riches en composants biochimiques actifs.

Formes d'usage:

Teinture mère, nébulisat, extrait fluide, infusion et poudre.

Usage interne en phytothérapie:

a. Troubles ménopausiques et règles douloureuses:

Infusion: 10 gr d'armoise vulgaire pour un litre d'eau bouillante. Infuser une dizaine de minutes. Boire jusqu'à un demi-litre de tisane par jour.

Macération: 20 gr dans un litre de vin rouge durant quelques jours (8 jours). Boire un verre midi et soir durant une bonne semaine avant les règles.

b. Troubles digestifs:

Infusion: Une cuillère à soupe pour une grande tasse d'eau bouillante. Laisser infuser une dizaine de minutes. Jusqu'à deux tisanes par jour.

Teinture mère: 30 gouttes dans un grand verre d'eau.

Usages culinaires de l'armoise:

a. La douceur aromatique et la saveur particulière des jeunes et tendres feuilles de l'armoise sont très appréciées par les gourmets. Dans le pays nippon, elles sont cuites à l'eau et consommées, mélangées avec des graines de sésames.

b. Les minuscules fleurs vert jaunâtre qui poussent à l'extrémité des rameaux de l'armoise commune sont, aussi, bonnes en cuisine. Elles sont principalement employées afin de parfumer les crèmes et les flans.Haut de page - Magasin bio en ligne

V. Précautions d'emploi et effets secondaires


a. L'armoise commune peut engendrer des intoxications et des réaction allergiques. Son pollen renferme, en effet, des glycoprotéines allergéniques.

b. Comme toutes les Astéracées, le contact avec l'armoise commune, à cause de sa contenance en lactones sesquiterpéniques, risque, en effet, de provoquer des allergies cutanées, en l'occurrence des dermatites ou conjonctivites.

c. L'usage de l'armoise commune, et plus généralement des espèces appartenant au genre botanique d'Artemesia, est fortement déconseillé durant toute la période de grossesse.

Le magasin bio en ligne rappelle la nécessité de consulter un médecin ou un pharmacien pour tout usage de l'armoise à des fins médicinales.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.