Labels biologiques

Label AB et Euro-feuille, que veulent dire ces logos ?

Label ab France - Boutique bio Caractérisé par le logo AB "Agriculture Biologique", ce label est reconnu en France depuis 1980. Actuellement, il constitue un complément du logo européen "Euro-feuilles" et les critères des deux logos sont identiques.Label ab Europe - Boutique bio 

Garanties du label Agriculture Biologique :

Le label AB est un cahier de charges appliqué aux producteurs et aux éleveurs dans le souci de protéger l'environnement et l'animal. Il garantit à la fois:

La non utilisation de produits chimiques issus de l'industrie de synthèse et d'OGM (Organismes Génétiquement Modifiés) ;

Le respect des rotations culturelles et le recyclage des matières organiques ;

95 % au mois des ingrédients sont d'origines Biologiques ;

Histoire de l'agriculture biologique:

Tout le monde parle de l'Agriculture Biologique comme d'un mode d'agriculture :

" Innovateur et révolutionnaire " Il n'en est rien.

En 1790 Goethe fut un précurseur de ce mode d'agriculture en publiant ses recherches scientifiques dans un livre intitulé: " La métamorphose des plantes ".

Quelques agriculteurs courageux dénoncent cette course à la productivité. Ils sont soutenus par des agronomes, des médecins et des consommateurs, qui se rendent compte, de leur cotés, des dégâts causés à l'environnement par cette agriculture hyper-industrialisée.

A partir de 1960, Raoul Lemaire lance la culture biologique avec lithothamne Calmagol.

Il faut rappeler qu'en dix ans la France a perdu sa position de premier producteur de produits bio en Europe.

Alors qu'en 1985, elle représentait encore 60 % de la production biologique européenne, elle n'en représente plus que 10 % en 1995.

Pourquoi manger bio ?

C'est bon, c'est bio !

Assez de l'agriculture "intensive" qui fabrique des produits insipides que l'on retrouve du 1er janvier au 31 décembre dans les rayons des magasins, sans respect des saisons. Assez des produits génétiquement transformés pour faire beau. Face à l'accroissement des intoxications et allergies alimentaires au cours de ces dernières années et devant les graves conséquences de la "vache folle", les consommateurs ont tiré la sonnette d'alarme, faisant du coup comprendre aux producteurs et plus encore aux industriels de l'agroalimentaire qu'ils étaient allés trop loin.

Bio, un mode de vie

Depuis ces dernières années, on essaie de se réconcilier avec le terroir et de revenir vers des produits au goût plus authentique. Du même coup, on se préoccupe un peu plus de savoir comment ces produits que l'on consomme sont élevés ou cultivés, les campagnes en faveur de l'Environnement commencent à influencer. Plus encore, on commence à comprendre que les aliments ont une influence certaine sur la santé et qu'ils peuvent devenir du même coup des "alicaments".

Manger bio, c'est le contraire du manger n'importe quoi et n'importe comment.

Définition générale:

La culture biologique est une méthode de production végétale basée sur l’exploitation des interactions positives de l’agro-écosystème où l’utilisation de produits chimiques de synthèse est strictement interdite. Elle doit être soumise au contrôle par un organisme certificateur agréé (Ecocert, CERTIPAQ, BUREAU VERITAS ….)

Méthodes et techniques de production :

Avec ses rotations variées, la fixation de l’azote de l’air par les légumineuses et le recyclage systématique des résidus organiques, en particulier des déjections animales, cette méthode de production contribue par ailleurs à réduire considérablement les gaspillages ; elle consomme d’avantage d’énergie solaire et moins d’énergie fossile, ce qui améliore fortement le bilan énergétique des productions.

Elle assure d’autre part une gestion phytosanitaire en associant des variétés résistantes, des rotations diversifiées, des façons culturales appropriées, des techniques de lutte biologiques et l’emploi de substances naturelles. Cette approche est en mesure d’apporter une réponse aux nouveaux problèmes de ravageurs liés à la monoculture et aux phénomènes de résistance.

Les avantages de l’agriculture biologique :

Parmi les privilèges de l’agriculture biologique on cite :

  • Cultiver des plantes et produire des mets dans le respect et la protection des écosystèmes ainsi que dans un souci d'amélioration de la biodiversité.

  • Permettre, à l'agriculteur ou plutôt au paysan, de faire son travail dans un environnement sain.

Réglementation en agriculture biologique :

Tout système de production biologique doit être soumis à une réglementation et par conséquence un contrôle par un organisme certificateur.

La réglementation repose sur :

  • Un cahier de charges qui définit les conditions, les techniques et les produits autorisés à la production.

  • Un système de contrôle chargé de vérifier chez chaque agriculteur le respect du cahier des charges et d’accorder (ou non) la certification.

Organisme de contrôle :

Organisme qui procède aux opérations de contrôle, formalisé par des procédures et permettant de mener de façon sûre et fiable, l’ensemble des opérations en vue de la certification « agriculture biologique ».

Conversion à l'agriculture biologique :

La période de reconversion est le temps qui s’écoule entre le changement du système de culture initial et le moment où la ferme est certifiée en agriculture biologique.

Cette durée est de deux années culturales complètes pour les cultures annuelles et trois années pour les cultures pérennes. Pendant ce temps, le cahier des charges de référence doit être intégralement suivi. Cette durée peut être plus longue ou plus courte selon les situations initiales.

Les produits peuvent être vendus comme « produits bio en cours de conversion » douze mois après la dernière date d’application des produits chimiques de synthèse.

Impacts de l'Agriculture Biologique (AB) sur le monde rural

Enjeux socio-économiques :

L'AB constitue, et constituera, un facteur important dans la transformation du monde rural. Aujourd'hui, elle s'impose, en effet, comme étant un chaînant majeur dans le cycle de transformation structurelle, du monde rural, qui implique les systèmes de production (agriculture), les autres économies rurales non agricoles, les services...Ce changement structurel, lié à l'augmentation de l'importance de l'AB, influence, d'une manière directe, l'augmentation de la productivité et de la commercialisation.

Création d'emplois durables et non-délocalisables:

  1. En raison des superficies moyennes beaucoup plus réduites que l'agriculture conventionnelle, ainsi qu'au mode de production qui demande de la main d’œuvre (exemple : désherbage manuel) l'AB crée 60 % de plus d'emplois que l’agriculture conventionnelle.

  2. Développement de la vente directe et des circuits de commercialisation courts.

  3. L'AB peut constituer un moyen majeur et un levier pour lutter contre la désertification du monde rural.

Effets sur la santé :

Protection contre les incertitudes du consommateur envers le développement des technologies intégrés dans les produits agricoles (OGM, produits chimiques, farines animales (vache folle), antibiotiques...) : L'Agriculture Biologique, par définition, interdit, ou limite fortement, l'usage de ces intrants.

Effets sur l’environnement :

  1. Les pesticides posent un problème majeur dans la pollution de l'environnement, plus particulièrement, des nappes phréatiques et les cours d'eau.

  2. Le manger bio a pris, depuis presque son apparition, une forme de militantisme dont l'esprit fondateur repose sur l’anti-gaspillage (repoussent l'utilisation des sacs plastiques, absence d’emballage sur les produits vendus...), ce qui a favoriser une prise de conscience globale au sein de la société déclinant, ainsi, sur la promotion du vrac, l’interdiction des sacs plastiques...

Le développement de l’agriculture biologique a contribué au développement de pratiques agricoles nouvelles, de technicités modernes et d'un savoir faire révolutionnaire :

Développement de la semence biologique, reproductible et libre de droit : un concept révolutionnaire qui mettra fin à la main mise des multinationales sur la semence qui permet de cultiver ses propres graines.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com.