Analyse chimique de l'huile essentielle

Les huiles essentielles sont des liquides renfermant une composition assez complexe de matières d'origine végétale. La définition et la détermination de ses substances biochimiques sont, principalement, basées sur le mode d'extraction.

Une huile essentielle est un mélange spécifique qui se distingue par son ambivalence, son ambiguïté et, surtout, sa disparité. On rencontre, en effet, dans la nature de nombreuses espèces végétales, appartenant à différentes familles botaniques, qui nous permettent d'en extraire une infinité d'huile essentielle.

SOMMAIRE

I. Chromatographie en phase gazeuse


La composition biochimique des huiles essentielles diffère non seulement selon la plante dont elle est issue, mais aussi de la partie du végétal (fleur, racine, feuille...) dont elle est extraite. Elle dépend également de la nature du sol, sur lequel l'espèce végétale croît, du climat et de la période de récolte.

La composition chimique des huiles essentielles, ainsi nécessaire, est actuellement obtenue grâce à la chromatographie en phase gazeuse couplée aux chromatogrammes de base issus de la spectrophotométrie de masse.appareil analyse huile essentielle

La chromatographie peut être réalisée moyennant un appareil comme le CHROMPACK CP 9001. Ce dernier est muni de:

a. Un détecteur à ionisation de flamme (FID).

b. Un orifice d’injection Split/Splitess.

c. Une colonne capillaire de type CP- SIL 8CB (cat n° 8511), apolaire, longueur = 15 m, diamètre intérieur = 0,25 mm et épaisseur du film = 0,25 µm.

d. Un enregistreur de calcul GETEK 12x régie par un logiciel nommé CHROMA-BIO systèmes, pour l’enregistrement et le stockage des calculs. Les données sont ensuite traitées par un intégrateur.haut page magasin bio ligne

II. Conditions opératoires


La température de l'injecteur et du détecteur est maintenue à 250°C. Au sein de la colonne les variations de température sont régies comme suit:

a. Isotherme initiale: 50°C pendant 5 min.

b. Programmation: élévation de la température de 4°C/min jusqu'à 230°C.

c. Pas d'isotherme finale.

Les gaz utilisés pour la FID sont He, N2 ,ou H2 en tant que gaz porteurs:

a. Azote, en tant que gaz vecteur, à un débit de 0,6 ml/min

b. Hydrogène, en tant que gaz brûlant à un débit de 35 ml/min

c. Air, sec et exempt des hydrocarbures à un débit de 400 ml/min.

Les solutions injectées sont préparées par dilution de 30 µl d'huile essentielle dans 0,5 ml de solvant (l'hexane). Le volume injecté est de 0,4 µl. Le temps de passage en CPG pour chaque échantillon est de 50 min.haut page magasin bio ligne

III. Analyse qualitative


Certains pics ont été identifiés en comparant leur temps de rétention et leur allure à ceux d'une gamme standard, injectée au préalable dans les mêmes conditions opératoires.

L'intégrateur nous présente un tableau des pourcentages des aires de pics qu'on assimile aux concentrations des différents constituants de l'huile essentielle. Cette méthode, normalisée par l'AFNOR pour l'analyse par CPG, est utilisée actuellement dans la plupart des laboratoires.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne