Magasin bio en ligne

Culture de safran

La culture du safran nécessite un savoir faire chirurgical et un suivi technique pointu. Sa production et son rendement dépendent beaucoup des conditions édapho-climatiques de la zone de plantation.

SOMMAIRE

I. Plantation


Au moment de la plantation, le choix des bulbes du safran est fondamental. Les meilleurs plants devront être de grand calibre, sains et non blessés. Les observations faites chez les agriculteurs montrent que les petits bulbes donnent des plantes chétives ne fleurissant généralement pas la première année.

La plantation de safran se fait enfin d'été et début automne, en lignes espacées de 20 à 35 cm. Les bulbes choisis sont placés en paquets de 3 à 5 par endroit à une profondeur d'environ 15 cm.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Récolte


La récolte du safran se fait manuellement durant les mois d'octobre et novembre. Elle consiste à la cueillette des fleurs tôt le matin avant l'échauffement du soleil pour éviter le flétrissement nuisible à la qualité du produit ; C'est une opération délicate qui nécessite beaucoup de patience et de savoir faire. Les stigmates doivent être, en effet, détachés en conservant une faible proportion de style. Après la séparation, les stigmates récoltés sont séchés à l'ombre.Haut de page - Magasin bio en ligne

III. Rendement


Une safranière bien entretenue peut produire jusqu'à 2 kg la 1ère année et atteindre 6 kg la 3ème année. Les rendements baissent par la suite et se stabilisent selon les situations autour de 4,5 à 5 kg/ha.Haut de page - Magasin bio en ligne

IV. Séchage


De tradition, le séchage du safran se fait au soleil où à l'ombre dans un local sec et aéré. Il est toutefois préférable que le séchage soit fait par séchoir afin de préserver sa teinte et son odeur aromatique.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne