Magasin bio en ligne

Pyrale de l'olivier: biologie, symptômes et traitements bio

La pyrale des troncs de l'olivier est un insecte ravageur de la famille botanique des oléacées. Elle s'attaque aussi bien à l'olivier, Olea europaea, qu'au frêne, Fraxinus excelsior.

SOMMAIRE

I. Cycle biologique de la pyrale d'olivier


Nom scientifique: Euzophera pinguis - Ordre: Lépidoptères - Famille: Pyralidae.

L'hibernation de la pyrale des troncs de l'olivier a lieu au stade larvaire. L'activité et la croissance de la chenille ne sont pas arrêtées durant la mauvaise saison. C'est d'ailleurs pendant cette période que les dégâts les plus importants sont observés.

La nymphose d'Euzophera pinguis commence dans la première quinzaine du mois de mars et se poursuit sur plus de 30 jours. Elle s'achève au début de mois de mai.

Le stade nymphale dure 15 jours. Les sorties en plein champ des adultes débutent généralement au commencement du mois d'avril, mais l'éclosion des papillons va se prolonger sur une durée de deux mois.

Peu après l'apparition des premiers adultes de la pyrale des troncs de l'olivier, la ponte commence. La durée d'incubation est estimée à 2 semaines. En règle générale, les larves apparaissent fin avril. Dès son éclosion, la larve pénètre, par les anfractuosités de l'écorce ou galeries d'autres ravageurs, dans le bois de l'arbre pour ne plus réapparaître en surface.

Le développement xylophage des chenilles de la pyrale des troncs de l'olivier dure presque 75 jours, et les premières nymphes sont formées à partir de mi-juillet jusqu'à septembre.

pyrale olivier euzophera pinguis

Crédit photo © Andrej Makara - lepiforum.deEuzophera pinguis (Pyrale d'olivier adulte)

Après une durée de nymphose d'une bonne vingtaine de jours, les adultes de la première génération de Euzophera pinguis éclosent à partir du mois d'août et les dernières sorties se prolongent jusqu'à la fin de septembre. Les pontes débutent dès la fin août, les premières larves apparaissent en septembre et se développent jusqu'à la fin de la saison hivernale.haut page magasin bio ligne

II. Symptômes de la pyrale des troncs de l'olivier


Euzophera pinguis est considéré comme un ravageur primaire dont les symptômes se manifestent par un jaunissement et un dessèchement, global ou partiel, de toute une partie de l'olivier. La grande difficulté concernant la pyrale des troncs de l'olivier c'est que son identification ne peut s'effectuer que par un examen profond et minutieux de la partie ligneuse attaquée.

Extérieurement, les symptômes éventuellement observés sur l'arbre, suite à une attaque d'Euzophera pinguis se résument à la présence de craquelures et boursouflures localisées sur l'écorce de la partie atteinte contrastant avec l'aspect habituellement lisse des zones saines. De plus, on put notamment remarquer de glomérules excrémentiels regroupés par des filaments au niveau des dites craquelures. Ce signe extérieur constitue également un symptôme complémentaire non négligeable permettant de soupçonner la présence du ravageur avant d'entamer un diagnostic plus poussé.haut page magasin bio ligne

III. Traitements biologiques contre la pyrale des troncs de l'olivier


La lutte biologique contre Euzophera pinguis ne peut être efficace et envisagée que durant des périodes, bien définies, du cycle de développement de l'insecte, d'où l'intérêt de connaître relativement bien la biologie du ravageur.

En effet, seuls les stades jeunes chenille de la pyrale de l'olivier sont vulnérables. L'intervention doit être réalisée au moment de leurs éclosions avant qu'elles s'enfoncent sous l'écorce. D'ailleurs, la répartition des vols et la brièveté des stades vulnérables rendent les traitements délicats.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne