Pou ou cochenille de San José: biologie, symptômes et traitements

SOMMAIRE

I. Cycle biologique du pou de San José


Nom scientifique de l'insecte: Quadraspidiotus perniciosus (Comstock) Syn. Aspidiotus perniciosus, Diaspidiotus perniciosus - Ordre: Homoptères - Famille: Diaspididae.

Pendant un ou deux jours, les jeunes larves du pou de San José se déplacent sur leurs plantes hôtes. Elles choisissent un endroit qui leur convient très bien, puis, elles implantent leurs soies rostrales dans les tissus de l'arbre afin de s'y fixer durement.

Une fois bien installée, la larve de la cochenille, évoluant toujours au premier stade larvaire, confectionne un bouclier blanc qui devient progressivement gris puis noir.

La première mue de la larve du pou de San José se déroule au bout de quelques jours seulement. La cochenille se transforme en larve du 2ème stade. Les boucliers des mâles prennent une forme allongée, alors que ceux des femelles ne changent guère, restant ainsi circulaires.

Une deuxième mue intervient transformant les femelles immatures de la cochenille en insectes matures et adultes. Leur bouclier grandit un peu plus pour, enfin, atteindre près de 2 mm de diamètre. Quant aux mâles du pou de San José, ils éclosent et deviennent ailés, après avoir passé par les stades de pré-pupe et de pupe.

pou san jose

Crédit photo © Encyclopædia Britannica, 1911 - San José Scale (Aspidiotus perniciosus). A: Mâle, B: femelle, C: larve, D: female scale, E: male scale.

Des essais scientifiques, employant des pièges à phéromones, et des études, se basant sur l'examen de la structure des populations de la cochenille de San José durant une année, ont révélé l'existence de deux pics correspondant à deux générations annuelles de l'insecte.

Le premier pic de Quadraspidiotus perniciosus apparaît fin juillet et début août et le deuxième intervient en septembre-octobre, avec la présence d'un décalage d'environ 30 jours par rapport à l'envol.haut page magasin bio ligne

II. Symptômes du pou de San José sur les arbres fruitiers


En règle générale, Quadraspidiotus perniciosus est un ravageur qui apprécie les parties ligneuses des végétaux (tronc, branches, ramilles), mais les générations d'été peuvent potentiellement s'attaquer aux fruits.

La localisation de la cochenille de San José sur le fruit est différente, selon les espèces fruitières infestées. Elle peut, en effet, attaquée l'ensemble de l'épiderme, et dans certaines situations, ravagée seulement la cavité pédonculaire (cas du pêcher et de l'abricotier).

Lorsque l'attaque de l'insecte est importante, les dégâts peuvent rapidement s'étendre à l'ensemble des organes végétatifs de l'arbre, et plus particulièrement aux pousses terminales.

Autour des points de fixation des cochenilles, on observe généralement la présence d'une auréole rouge sur les fruits jaunes ou claire sur les fruits rouges. Sous l'écorce des branches infectées par le ravageur, on peut apercevoir une coloration rouge du parenchyme.

La coloration rouge du parenchyme au niveau des rameaux des arbres fruitiers peut être également due à l'attaque d'autres espèces de cochenille outre que le pou de San José.haut page magasin bio ligne

III. Méthodes de lutte biologique contre le pou de San José


Le pou de San José, malgré la constatation de sa présence en Europe, notamment en France, reste un parasite de quarantaine. En tout état de cause, la lutte biologique contre ce ravageur redoutable ne diffère par beaucoup de celle préconisée contre les cochenilles comme la cochenille noire de l'olivier.

Notons également que Encarsia perniciosi (ordre des Hyménoptères) est un ennemi naturel du Quadraspidiotus perniciosus.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne

Utilisation des cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant le bon fonctionnement du site www.bio-enligne.com. Afin de continuer à améliorer la protection de vos données personnelles, nous avons mis à jour notre politique de confidentialité.