Cochenille noire de l'olivier: Symptômes, biologie et lutte bio

La cochenille noire de l'olivier est un insecte polyphage appartenant à l'ordre des Homoptères (ou Hémiptères). On la retrouve sur un grand nombre de plantes sauvages et cultivées. Elle s'attaque particulièrement aux agrumes, à l'abricotier, au figuier et à l'olivier. Elle ne s'attaque pas beaucoup au feuillage, mais peut éventuellement pulluler d'une manière intense sur les branches des arbres et arrive parfois à les recouvrir entièrement.

La cochenille noire de l'olivier n'occasionne pas de dégâts directs sur les plantes infestées. En revanche, elle les affaiblit considérablement et peut notamment engendrer la destruction de leurs organes vitaux. Elle secrète, par ailleurs, sur les feuilles et les rameaux un miellat abondant favorisant le développement de la fumagine, ce qui aggrave les dommages et dégâts.

SOMMAIRE

I. Description de la cochenille noire de l'olivier


Nom scientifique de l'insecte: Saissetia oleae - Ordre: Homoptères - Famille entomologique: Coccidae - Sous-famille: Lecaniidae.

La larve de la coccinelle noire de l'olivier est très plate et de forme ovale. Elle est protégée par un bouclier dont la couleur devient de plus en plus foncée, au fur et à mesure du développement du ravageur.

cochenille noire saissetia oleae

Crédit photo © Sonya Broughton, Department of Agriculture & Food Western Australia, Bugwood.org forestryimages.org - Nymphe de Saissetia oleae

L'adulte de Saissetia oleae, connu seulement à l'état femelle, se distingue par sa forme globuleuse et mesure jusqu'à 4 mm de long et entre 2 et 3 mm de large. Le bouclier qui la protège se singularise par la présence de saillies sous forme caractéristique de la lettre H.haut page magasin bio ligne

II. Biologie de la cochenille noire de l'olivier


En fonction des conditions climatiques, le cycle de développement de la cochenille noire de l'olivier se déroule en une ou deux générations annuelles. L'hivernation de ce ravageur s'effectue sur le feuillage des arbres durant le 2ème stade larvaire (L2).

À la fin de la saison hivernale, les larves migrent des feuilles en direction des jeunes brindilles où elles se fixent afin d'achever leur cycle biologique.

Une fois le stade adulte est atteint, généralement durant les mois d'avril et mai, les femelles de Saissetia oleae commencent à pondre les œufs.

En ce qui concerne la 2ème génération, les œufs éclosent pendant la saison automnale. Les larves de la cochenille noire de l'olivier, issues de ces éclosions, se mouvent pour gagner la face inférieure de la feuille pour y trouver demeure. L'évolution de ces larve se passe généralement d'une façon très lente.haut page magasin bio ligne

III. Lutte biologique contre la cochenille noire de l'olivier


On trouve dans la nature plusieurs ennemis naturels de Saissetia oleae.

Bio en ligne note que les conditions climatiques jouent aussi un rôle très important dans le développement biologique de la cochenille noire de l'olivier. Un temps sec et chaud, en particulier pendant le stade d'éclosion des larves, limite considérablement l'infestation.

Les périodes les plus propices à la pullulation de la cochenille noire de l'olivier se situent, en règle générale, entre les mois de mars et avril, quand les larves hivernantes du 2ème stade larvaire se déplacent entre les feuilles et les tiges.

L'été et le début d'automne sont également des périodes présentant des conditions favorables à cet insecte. Durant le mois d'octobre, les larves néonates de la 2ème génération, venant déclore, partent en effet pour s'installer sur le feuillage.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne